... © Aprh
Présentation de course - 26.08.2022

Le Prix Camille Lepecq joue le rappel de Londres

Avec cinq des protagonistes du Prix de Londres (Gr.2) disputé le 13 août dernier à Enghien, dont les deux premiers de l'épreuve, Chalimar de Guez et Diamant de Tréabat, le Prix Camille Lepecq (Gr.2) devient un enjeu de revanche. Le passage d'Enghien à Vincennes et le changement de distance sont des paramètres déterminants dans ce rappel.

La belle lutte qui a nourri le final du dernier Prix de Londres (Gr.2), propulsant Chalimar de Guez (Nahar de Béval) en vainqueur et Diamant de Tréabat (Kuadro Wild) en premier dauphin, va avoir une nouvelle variante, cette fois sur les 2.175 mètres de la grande piste de Vincennes. Dans la même configuration Chalimar avait déjà précédé Diamant en juin, dans le Prix Paul Delanoé (Gr.3) pour l'octroi du premier accessit derrière un impérial Freeman de Houelle (Vigove) - lire l'encadré. Mais durant l'hiver, c'est le représentant de Pascal Monthulé qui avait dominé celui de l'Ecurie Vautors dans les mêmes conditions. Tout est donc possible entre eux. Remarqué à la quatrième place du Prix de Londres, Carly (Rolling d'Héripré) est le plus riche de l'épreuve et tentera d'accrocher une nouvelle place à son palmarès selon son entraîneur Thierry Duvaldestin : "Carly est bien rentré d’Enghien. À son âge, il est moins démonstratif le matin. Il va aborder une distance à sa convenance tout comme la piste de Vincennes. L’opposition est forte et sa tâche n’est pas évidente. S’il parvient à accrocher une place, il aura fait le job."
Il sera sans doute aussi question de place pour Fulton (Royal Dream) qui compose un trio présenté par Jean-Michel Bazire, en complément de Chalimar de Guez et de Rebella Matters (Explosive Matter). Cette dernière a joué de malchance lors de ses débuts sous la selle dans le Prix de... Londres (à la faute dans le final après avoir touché Chalimar de Guez). Compte tenu de ses états de service à l'attelé, cette redoutable finisseuse n'est à exclure pour rien, y compris la victoire. Egalement disqualifié dans la course référence d'Enghien, Carioca de Lou (Jag de Bellouet) n'aura pas de folles ambitions selon Alexandre Abrivard : "Carioca de Lou va courir après les autres et s’il prend une petite place nous serons satisfaits."

Freeman de Houelle face à un casse-tête

Seul entier au départ de l'épreuve, Freeman de Houelle (Vigove) a deux facteurs contre lui. Le fait justement d'être entier dans une épreuve où règnent les hongres (ils ont remporté les cinq dernières éditions) et le fait d'effectuer une rentrée après deux mois d'absence. Pour le reste, sur sa dernière démonstration de juin, dans le Prix Paul Delanoé où il laissait à distance Chalimar de Guez et Diamant de Tréabat, il se présente en cheval à battre.

PARTANTS VINCENNES - Samedi 27 Août
8 PX CAMILLE LEPECQ - (17H57)
Premium - Monté - (2) - Internationale - 120 000 € - 2 175m
1. ELVIS D'EVRONP. Ph. Ploquin
2. FULTOND. Bonne
3. DIAMANT DE LARREB. Rochard
4. CARIOCA DE LOUA. Abrivard
5. REBELLA MATTERSM. Herleiksplass
6. CHALIMAR DE GUEZJ. Y. Ricart
7. FREEMAN DE HOUELLEE. Raffin
8. DIAMANT DE TREABATC. Frecelle
9. CARLYM. Mottier
A voir aussi :
...
Inexess Bleu dans un exercice inhabituel pour lui

Ancienne épreuve de haut niveau du plateau de Soisy, cataloguée Groupe 3 jusqu'en 2017, le Prix de New York compte à son palmarès des éléments classiques comme The Best Madrik (Coktail Jet) ou Robert Bi (Toss Out). Parmi les vainqueurs ...

Lire la suite
...
Julien Raffestin stoppe sa carrière de jockey

C'est par son compte Facebook que Julien Raffestin a annoncé, ce jeudi, la fin de sa carrière de jockey monté : "Clap de fin ! Je dis au revoir à une discipline qui m’a énormément apporté et m’a offert ...

Lire la suite
...
En élevage, l’omniprésence
génétique du trot monté

Dans dix jours, à Vincennes, la Journée des Champions proposera un Festival du trot monté (ou Étrier pour reprendre les codes voulus par la SETF) avec trois courses de Groupes 1, toutes classiques, les trois Finales des Étrier 3 ans, 4 ans et 5 ...

Lire la suite
...
Le Lauréat du Parc gagne en sagesse et sur la piste

C'est un 3 ans très bien né. Le Lauréat du Parc est un fils de Ready Cash (Indy de Vive) et de la bonne Sometime (Blue Dream), qui a conclu sa carrière avec 12 victoires et des gains de 531.568 €. ...

Lire la suite