... © Ch. Lepescheux/Arqana Trot
Actualité - 29.08.2022

Un vrai catalogue de sélection, dans l’esprit et dans les faits

À quarante-huit heures du coup d’envoi des ventes de sélection d’Arqana Trot, à Deauville, gros plan sur les étalons pères de yearlings et sur leur degré de représentativité, au sein de l’ensemble des étalons français, en même temps que sur l’éventail d’investissement qu’ils supposent pour les éleveurs.

Une représentativité seulement partielle
La première constatation est la suivante : 88 étalons différents sont représentés au catalogue, alors qu’en 2020, lors de la conception des yearlings 2022, quelque 325 géniteurs étaient répertoriés dans le très officiel Guide du S.E.P.T. (Syndicat des Etalonniers Particuliers de Trotteurs). Cela signifie, tout bonnement, que seulement un peu plus du quart des étalons du parc – 27 %, précisément – délèguent leurs produits à la vente de sélection d’Arqana Trot. Par voie de conséquence, il apparaît que celle-ci n’est que partiellement représentative du parc en question.

Le découpage du catalogue
■ 191 yearlings, issus de 15 étalons, à 12.000 euros et plus.
■ 128 yearlings, issus de 12 étalons, entre 8.000 et 11.000 euros.
■ 161 yearlings, issus de 33 étalons, entre 4.000 et 7.500 euros.
■ 51 yearlings, issus de 25 étalons, entre 1.700 et 3.900 euros.

N.D.L.R. : ne sont pas retenus, dans cette statistique, les trois étalons américains du catalogue, Googoo Gaagaa, Greenshoe et Trixton, qui délèguent un produit chacun et dont les prix de saillie demeurent anecdotiques dans le contexte hexagonal.


Plus du tiers du catalogue sous le signe d’étalons à 12.000 euros et au-dessus

En revanche, c’est bel et bien d’une session de sélection qu’il s’agit, puisque les yearlings qui y sont les plus nombreux sont ceux issus des étalons dont le prix de saillie s’élevait, en 2020, à 12.000 euros et plus, étant entendu qu’on inclut, parmi ceux-ci, Ready Cash et son fils, Face Time Bourbon, aux tarifs non communiqués, mais que l’on sait se situer dans cette tranche haute. Ils sont donc 191 à avoir pour père l’un de ces 15 étalons "haut de gamme" et ils se répartissent comme suit : Bold Eagle (prix de saillie : 20.000 euros ; 17 produits), Charly du Noyer (12.000 euros ; 16 produits), Fabulous Wood (18.000 euros ; 16 produits), Face Time Bourbon (16 produits), Gotland (12.000 euros ; 16 produits), Ready Cash (16 produits), Bird Parker (15.000 euros ; 15 produits), Gu d’Héripré (15.000 euros ; 12 produits), Royal Dream (12.000 euros ; 11 produits), Brillantissime (15.000 euros ; 10 produits), Follow You (14.000 euros ; 10 produits), Love You (18.000 euros ; 10 produits), Cristal Money (12.000 euros ; 9 produits), Un Mec d’Héripré (12.000 euros ; 9 produits) et Prodigious (20.000 euros ; 8 produits).









Ready Cash, plébiscité dans la tranche haute
Les 191 yearlings les plus huppés du catalogue, s’inscrivant dans la tranche haute de celui-ci, fils et filles d’étalons dont les services étaient facturés 12.000 euros et plus, en 2020, se réclament, essentiellement, de 2 lignées mâles : celle de Ready Cash, au premier chef, pour 132 d’entre eux, et, dans de moindres proportions, celle de Coktail Jet, avec 42 produits. Un Mec d’Héripré (Orlando Vici-Quadrophénio) et Prodigious (Goetmals Wood), avec, respectivement, 9 et 8 représentants, complètent le champ.


Ready Cash aura 132 yearlings issus de sa lignée mâle

© Haras de Bouttemont
Du total des prix de saillies à celui des enchères
Hors Ready Cash et Face Time Bourbon, dont le tarif des services n’est pas, officiellement, connu, le montant total des prix de saillie des étalons français du catalogue s’élève à 4.629.300 euros. Par comparaison, le chiffre d’affaires généré, en 2021, par cette vente de yearlings sélectionnés, était de 9.817.000 euros.


60 % des yearlings issus d’étalons à 8.000 euros et plus

Il faut noter, toutefois, que les deux étalons les plus représentés au catalogue, Carat Williams (9.000 euros ; 25 produits) et Feliciano (10.000 euros ; 23 produits), se situent dans la tranche inférieure, regroupant les étalons dont les services se négociaient entre 8.000 et 11.000 euros. Ils sont 12 dans ce cas, pour 128 yearlings. En plus des deux susnommés, ce sont Django Riff (8.000 euros ; 14 produits), Feeling Cash (8.000 euros ; 14 produits), Uriel Speed (8.000 euros ; 12 produits), Niky (8.000 euros ; 10 produits), Orlando Vici (8.500 euros ; 9 produits), Goetmals Wood (11.000 euros ; 8 produits), Up and Quick (8.000 euros ; 5 produits), Timoko (11.000 euros ; 4 produits), Look de Star (8.000 euros ; 2 produits) et Village Mystic (10.000 euros ; 2 produits). Le bilan affiche 319 yearlings issus d’étalons ayant officié à 8.000 euros et plus, à savoir 60 % des 534 lots inscrits au catalogue.

Le plus cher ? Ready Cash. Le moins cher ? Caïd Griff

En regard, 161 poulains et pouliches proviennent de saillies ayant coûté entre 4.000 et 7.500 euros, délivrées par 33 étalons différents, et ils sont 51 à se recommander de la tranche la plus basse, en dessous de 4.000 euros, fils et filles de 25 géniteurs distincts. L’étalon le plus cher du catalogue ? Ready Cash, sûrement. Le moins cher ? Caïd Griff, à 1.700 euros.

Carat William, l'étalon le plus représenté des ventes sélectionnées de Deauville avec 25 produits catalogués

A voir aussi :
...
Une double étoilée de 2 ans débute à Bréhal lundi

La sixième épreuve ouverte à la promotion née en 2022 se disputera ce lundi à Bréhal. Les cinq précédentes ont permis de couronner, dans l'ordre chronologiques : 1️⃣ Monzon Normand (Hohneck) à Bernay le 7 juillet pour l'entraînement de Philippe Allaire ; 2️⃣ ...

Lire la suite
...
Jason Ginyu confirme son retour au premier plan

Auteur d'un début de carrière presque sans accros, Jason Ginyu (Saxo de Vandel) avait ensuite connu une période un peu plus délicate. "Le cheval a été victime d'un virus à l'automne dernier étant forcément dimunué, ce ...

Lire la suite
...
Keengame enchaîne au trot monté

Arrivée dans l'écurie de Jean-Philippe Monclin le 19 avril dernier, Keengame (Express Jet) s'est montrée indélicate lors de ses deux premières sorties sous son nouvel entraînement avant d'enregistrer une première victoire sous la selle, ...

Lire la suite
...
Lovino Bello, le premier 3 ans
sous les 1'10 en France

C'est une performance qui restera dans l'histoire du trot hexagonal. On se souviendra que, dans le Prix Henri Cravoisier (Gr.3) 2024, Lovino Bello a été le premier 3 ans à passer sous la barre des 1'10 en France. Le partenaire d'Eric Raffin a ...

Lire la suite