... ©ProvinceCourses
Actualité - 02.09.2022

Une édition qui défend les positions de 2021

Le jour 2 des ventes de yearlings sélectionnés d'Arqana Trot a produit une session qui ressemble trait pour trait à celle de l'année dernière. Le chiffre d'affaire est en légère baisse mais avec un nombre de vendus inférieurs. Les taux de vendus et le prix moyen sont dans une logique de statu quo.

Les indicateurs convergent ce jeudi vers un bilan du même ordre que celui de 2021 au jour comparable. Six lots ont atteint ou dépassé 40.000 € cette année contre cinq l'an dernier. En fait, on constate une belle densité du marché du milieu avec un prix moyen qui se maintient à plus de 17.500 € et un prix médian qui ne bouge quasiment pas. Pas d'envolée cette année avec un top à 55.000 €, pour Lizarietta (lot 348), une fille de Prodigious, établi en toute fin de journée par Gaetano Pezone, l'un des acheteurs les plus actifs du jour avec huit acquisitions. En 2021, on était monté à 70.000 € pour une fille de Doberman. Le bilan des deux premiers jours se soldent sur un prix moyen à 28.505 €, en léger retrait de 1,45 % sur l'an dernier.

LES GRANDS INDICATEURS DU JOUR 2
Chiffre d'affaires (2022 // 2021) : 2.423.000 € // 2.559.000 €
Vendus : 66, 35 % // 67,45 %
Prix moyen : 17.558 € // 17.895€
Prix médian : 15.500 € // 16.000 €

LE TOP

Lot 348 // 55.000 €
Lizarrieta (m)
Prodigious et Ellen Vedaquaise (Coktail Jet)

L'acheteur Gaetano Pezone : "Je l'ai achetée pour la Scuderia Bivans. Son papier maternel est de top niveau et je l'avais vue au haras avant les ventes et elle m'avait beaucoup plue."
Son pedigree : C'est la souche exceptionnelle et tellement vivante de la famille Guay, celle des Izoard Vedaquais, Hohneck, Gotland et compagnie.

Le vendeur Jean-Louis Guay : "On n'a pas été trop gourmands car il faut savoir être vendeur. On ne peut pas tout garder : l'ennemi de la qualité c'est la quantité. Un tel papier maternel se fait rare sur un ring. Nous félicitons l'équipe qui l'a acquise."

10 achats pour Gaetano Pezone
Sur les deux premiers jours, le courtier italien a acheté 8 lots (dont 7 lors du jour 2) pour un total de 229.000 €, soit un prix moyen de 25.444 €. Parmi ses autres acquisitions, il nous a parlé du lot 178 Lucky Bellay (Bird Parker) : "L'an dernier, j'avais acheté son frère Kaleo du Bellay (Vey Nice Marceaux) qui vient de bien courir à Vincennes même s'il été disqualifié. Le poulain se déplace très bien et va rester en France.


LE TOP 2

Lot 278 // 45.000 €
Lee Roy The Best (m)
Love You et Caliente d'Henlou (Ready Cash)

Acheteur Yannick Henry : "Au-delà de son papier (N.D.L.R. : sa mère est une sœur utérine de la semi-classique Baraka d'Henlou, qui est elle-même la mère du classique Italiano Véro), j'ai trouvé qu'il était très tonique dans sa façon de se déplacer. C'est vraiment un poulain dynamique. Je l'ai acheté pour ce qui devrait être une association de propriétaires. Il m'a vraiment bien plu, il me fait penser à In Love Meslois, il a la même tête."

Elevage : le yearling le plus cher de Caliente d'Henlou
Elevé par l'association Anne-Laure de Bourbon Busset et Serge Peltier, Lee Roy The Best est le quatrième produit de Caliente d'Henlou à passer aux ventes de yearlings. A 45.000 €, il fait mieux que ses aînés : Kéops The Best (Village Mystic), 25.000 €, Hacker The Best (Un Amour d'Haufor), 22.000 €, et Icefall The Best (Un Amour d'Haufor), racheté 8.000 €.


Franchement, à ce prix-là, je trouve que c'est un bon achat ! Enfin, l'avenir nous le dira.
Gaetano Pezone



LE TOP 3
Lot 246 // 44.000 €
L'As Avenger (m)
Prodigious et Fille du Ciel Emgé (Village Mystic)

Gaetano Pezone : "Il possède un superbe papier. C'est un fils du très bon étalon Prodigious et sa mère appartient à une famille exceptionnelle, celle Just A Gigolo, Ici C'Est Paris et Gai Brillant par exemple. C'est le premier produit de sa mère et il se déplace très bien. Son prix me semble très intéressant, je pensais même qu'il allait monter plus haut. Je l'ai acheté pour la Scuderia Bivans. C'est un papier qui nous changera de ceux construits sur Ready Cash."

Vendeur : Haras de Sassy :
Le poulain a été élevé par des propriétaires scandinaves qui l'ont confié il y a deux mois à Jean-Yves Lhérété pour ces ventes. Il a grandi au milieu des pur sang.

Les statistiques des produits d'Eridan aux ventes 2022
Nombre de vendus : 10
Prix moyen : 23.600 €
Coefficient multiplicateur : 3,37

LE TOP 4
Lot 234 // 43.000 €
L'Américain (m)
Dollar Macker et Auxane (Niky)
■ Acheteur : Pierre Belloche pour Sylvain Paillette
Pierre Belloche : "C'est un poulain puissant avec une bonne action qui engage beaucoup et qui semble bien dans sa tête. Je l'avais vu chez son éleveur et il m'avait bien plu. Sa souche maternelle est très correcte avec des pères de mères intéressants. Son père commence à faire ses preuves. Sylvain Paillette a longtemps eu des chevaux qu'il a achetés à réclamer avant de lever le pied dans les courses. Là, il est revenu et cela fait deux ans qu'il me sollicite pour acheter un réclamer. Mais je suis un peu plus adepte des yearlings et je lui ai proposé de partir sur du neuf."
Sylvain Paillette : "Je vis cet achat avec beaucoup d'émotions car c'est mon premier achat de yearling. J'ai pourtant des chevaux depuis une vingtaine d'années. Je suis reparti récemment avec des poulinières. On se remet dans le bain pour gagner à Vincennes et se faire plaisir. C'est Pierre qui m'a orienté vers ce poulain."

■ Haras d'Atalante (éleveur) - Jean-Charles Fortin : "Il est né à la maison. Il a toujours été joli poulain, grand et puissant. C'est la souche de la maison, celle qui compte. C'est l'une de nos plus belles ventes pour la maison. Il y avait aussi eu Drop pour le même genre de prix."
Les meilleurs coefficients prix de vente/prix de saillie
Afin d'établir un classement des "plus belles ventes", nous
vous proposons de découvrir les meilleurs résultats selon le prix de saillie. La palme du jour 2 revient à Lovat, lot 157, fils de Ni Ho Ped d'Ombrée (à 3.000€ à la conception) et vendu 40.000 €. Il affiche un coefficient de 13,3.
On trouve ensuite Luthiet, le lot 199, un fils de Aldo des Champs et Botanie, vendu 13.000 €. Sachant la saillie d'Aldo des Champs à 1.800 € en 2020, cette vente affiche un coefficient multiplicateur de 7,2.

©ProvinceCourses
Sylvain Paillette heureux de son achat avec Pierre Belloche : L'Américain
LES TOPS 5

Lot 157 // 40.000 €
Lovat (m)
Ni Ho Ped d'Ombrée et Crown Victoria (Prince d'Espace)

L'Ecurie du Damier fait son marché avec Arnaud Ledoyen
Arnaud Ledoyen s'est montré très actif lors des deux premiers jours de vente. Il a obtenu quatre lots mercredi lors du premier jour et un le deuxième, ce jeudi. Tous ces achats ont été effectués pour le compte de l'Ecurie du Damier d'Eric Bee. Le propriétaire dont la casaque apparaît sa forme actuelle sur les programmes depuis 2020 continue à développer son effectif. Il possède actuellement 34 représentants à l'entraînement, la plus grande partie étant confiée aux soins de Jean Rémi Delliaux. Après avoir acheté entre 35.000 et 63.000 € mercredi, Arnaud Ledoyen a obtenu le lot 157 pour 40.000 € ce jour 2, soit l'un des tops du jour. L'entraîneur nous apprend : "Tous ces achats ont été réalisé pour l'Ecurie du Damier. Je vais recevoir et débourrer les cinq lots avant de les envoyer ensuite à Jean-Rémi Delliaux qui est l'entraîneur particulier de l'Ecurie."

5 lots achetés mercredi et jeudi
Total : 218.000 € // prix moyen : 43.600 €

Eric Bee : "Aujourd'hui, c'est le jour pour investir"
Industriel du Nord de la France dans le secteur du déchet, Eric Bee est à la tête d'une société de 400 salariés, comprenant une trentaine de sites. "Pour moi, le trot est la passion du week-end, nous dit-il d'emblée. J'ai un domaine où est installé mon entraîneur particulier Jean-Rémi Delliaux entre Calais et Dunkerque. On sort de chez nous et on arrive sur la plage. Je sors des chevaux tous les week-ends, je fais les engagements. C'est ma passion." Le propriétaire investit depuis quelques années et continue donc : "On achète 10 à 12 poulains par an et aussi des chevaux prêts à courir. Je fais courir pour gagner, je suis un compétiteur." L'homme suit les courses depuis longtemps, trente ans, et pense aussi à l'élevage. "J'aimerais en faire à l'avenir. Les pouliches que j'achète pourraient d'ailleurs devenir poulinières. Avec mon regard d'industriel, je considère d'ailleurs qu'il faudrait ouvrir le stud-book pour faire venir du sang neuf. Dans tous les cas, je trouve qu'aujourd'hui, au regard du rapport qualité/prix, c'est le jour pour investir."




Lot 290 // 40.000 €
Leroy de Joudes (m)
Royal Dream et Fiona de Joudes (Ready Cash)

Acheteur : Nils Pacha
"C'est un achat pour un client avec lequel nous avons déjà acheté Inès d'Atout à la Vente de Printemps. Il m'a fait confiance pour acheter cette fois un yearling. Notre choix s'est porté sur ce mâle bien né, puisque par Royal Dream et une mère par Ready Cash. Il manque peut-être juste un peu de taille mais je pense qu'il va grandir."

Vendeur/éleveur : Alexandre Vullliamy
"C'est une bonne vente. On s'aperçoit encore aujourd'hui (lire jeudi) que le marché ne se trompe pas. Les papiers avec des mères qui ont de bonnes origines se vendent bien. En revanche, c'est plus compliqué avec des mères un peu âgées dont les derniers produits ont peu ou pas de résultats."

Kaiser de Kacy : des ventes aux qualifications
Acheté il y a un an par Philippe Allaire lors du troisième jour des ventes sélectionnés, Kaiser de Kacy (Eridan) avait alors fait afficher 100.000 €, l'enchère la plus élevée pour un produit d'Eridan. Kaiser de Kacy s'est qualifié ce jeudi, à Caen dans la réduction kilométrique d'1'18''8.


A voir aussi :
...
Théo et Clément Duvaldestin,
frères d'A(r)mérique

Dans le Prix d’Amérique Races ZETurf Legend Race , il y a une course dans la course, celle des frères, Clément et Théo Duvaldestin, qui vont s’affronter, pour le compte de leur père, respectivement ...

Lire la suite
...
Kaparka ouvre facilement son palmarès

Première course du programme breton et déjà une belle impression laissée par Kaparka (Earl Simon). Le représentant de Thierry Duvaldestin s'impose d'autant plus facilement que son principal opposant Kong (Ecu Pierji) s'est perdu dans ses allures ...

Lire la suite
...
Koctel du Dain
une question de style

Le dernier tournoi au rôle de tremplin pour les mâles vers le Prix Comte Pierre de Montesson (Gr.1) réunira une forte délégation internationale. Le Prix Paul Viel (Gr.2) compte pas moins de sept candidats étrangers, ...

Lire la suite
...
Kalamity d'Héripré
découvre de nouvelles rivales

À trois semaines du premier grand rendez-vous classique proposé aux 3 ans, le Prix Roquépine (Gr.2) offre une ultime possibilité de se tester entre elles aux meilleures pouliches du moment. La hiérarchie qui a émergé ces dernières semaines sera ...

Lire la suite