... © J.-C.Briens
Résultat de course - 30.10.2020

Handy Bourbon : mention bien avant mieux encore ?

Je pense que, quand il sera déferré des quatre pieds, il va encore pouvoir passer un palier.
Sébastien Guarato

Difficile de reprocher quoi que ce soit à Handy Bourbon. En sept tentatives, le pensionnaire de Sébastien Guarato en est désormais à six victoires. Cet « élément d'avenir », selon les propres termes de son entraîneur ne devrait pas vu à Vincennes lors de l'hiver, l'option sagesse étant de mise.

Difficile d'imaginer meilleur déroulement de course que celui donné par Eric Raffin à Handy Bourbon (Kaisy Dream). Surtout dans le contexte dépeint par Sébastien Guarato lors de son analyse, sur Equidia Racing : « C’est un bon cheval pour lequel j’avais demandé à Eric Raffin de ne pas aller devant aujourd’hui car, en début de carrière, on a souvent été devant avec lui. Et puis c’était un lot relevé. » Voilà pourquoi et comment Handy Bourbon a toujours voyagé dans le dos de l'animateur Hussard Délo (Love You) et que, lorsque la porte s'est ouverte dans la ligne d'arrivée, il a littéralement jailli.

L'avenir avant le présent
La démonstration est plus que plaisante. Mais c'est déjà plus dans l'avenir que se projette Sébastien Guarato : « C’est un cheval qui a beaucoup d’abattage et d’allures. Je pense qu’il a des allures pour aller sur les pistes plates. Pour faire tout de suite les 2 700 mètres à Vincennes, il est un peu tendre. On va le garder pour l’année prochaine. Physiquement, je pense qu’il va évoluer, il va prendre beaucoup de force. Son défaut est qu’il va dur dans les genoux et je pense que, quand il sera déferré des quatre pieds, il va encore pouvoir passer un palier. On ne connaît pas ses limites pour l’instant. » Même son de cloche dans la bouche du driver du jour Eric Raffin qui parle en écho à l'entraîneur : « Lorsqu’il a eu le jour, il s’est bien allongé. C’est prometteur. En plus, Sébastien n’a pas l’air d’être trop pressé avec. Il ne sait même pas s’il va courir la Finale [Nationale à Vincennes]. C’est un gros poulain qui est doué mais il ne faut pas en abuser [pour le moment] parce que cela peut faire un bon cheval d’âge. »

D'où vient-il ?

Sa mère, Vendetta Bourbon (92.200 €), par Love You, compte trois victoires, dont deux à Vincennes, et affiche un record de 1'12''. Il s'agit, ici, de son deuxième produit. Le premier, Fashion Bourbon 1'15'', également par Kaisy Dream 1'12'', s'est imposé deux fois, à un moindre niveau. Icarus Bourbon, le troisième, par Prodigious, n'a pour l'instant réussi qu'à se placer. Vient ensuite, né en 2020, Kristo Bourbon, un mâle de Timoko. La grand-mère, Herba Bourbon (treize victoires et 488.957 €), est une lauréate de Groupe 3. Elle a engendré notamment Best of Bourbon (douze succès et 230.040 €).

5e | PRIX INTERCOM
Att - 2875 m - Course A - 29 000 €
HANDY BOURBON 1'15"6
Kaisy Dream x Vendetta Bourbon (Love You)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : S. Guarato
Propriétaire : Ec. du Hs. de Saint Martin - Eleveur : S.A.R.L. Hs. Saint Martin
2e Harley de Laumac 1'15"1 Prodigious x Valdivia
3e Howdy Partner 1'15"9 Repeat Love x Action Replay
4e : Hollywood Night - 5e : Hussard Delo - 6e : Hatchet Man - 7e : Hidalgo du Rib
A voir aussi :
...
Imperator d'Ela avec de la marge

Récent lauréat sur l'hippodrome de Toulouse, Imperator d'Ela (Carat Williams) double la mise en s'imposant avec aisance dans la deuxième épreuve du programme. Arrivé dans les boxes de Matthieu Varin au cours du deuxième semestre 2023, le ...

Lire la suite
...
L'agenda de la semaine

La fin du meeting d’hiver de Vincennes est le début d’un nouveau cycle, celui de la reprise de l’activité en région. La semaine à venir va ainsi être marquée par le lancement du Grand National ...

Lire la suite
...
Ready Cash garde la main de peu, Bird Parker arrive

D'un hiver à l'autre, rien ne semble changer au sommet du classement des étalons. Ready Cash termine le meeting à la première place avec exactement le même nombre de gagnants (32). Rien ne change, ce n'est pourtant pas tout à fait vrai. ...

Lire la suite
...
Raffin-Bazire : inséparables

Le minime avantage que Jean-Michel Bazire avait pris lors de la veille de la clôture du meeting avec Destiny Di Poggio (Bold Eagle) n'a pas suffit pour lui permettre de terminer seul à la première place du classement des ...

Lire la suite