... © JLL - LeTROT
Actualité - 09.09.2022

L'Etonnant voyageur revient à Vincennes

Il ne fait pas de doute qu’il sera le grand favori du Prix d’Eté (Gr.2) 2022. Comment pourrait-il en être autrement quand on parle d’Etonnant, le trotteur français le plus exposé et riche de l’année ? Le représentant de Richard Westerink est aussi un grand voyageur qui revient à Vincennes cette fois en prélude à un nouveau voyage, plus lointain encore, vers les Etats-Unis dans quelques semaines.

Il est un digne fils de Timoko. Alors qu'Etonnant (Timoko) avance dans l'âge (8 ans), sa carrière ressemble de plus en plus à celle de son illustre père, également entraîné par Richard Westerink. Il a découvert les pistes étrangères cette année et est même devenu le roi du mile en remportant l'Elitlopp... comme son père. Mais il n'a pas attendu 2022 pour sillonner les routes.

Une saison pleine et riche en déplacements
Les voyages forment la jeunesse mais permettent aussi aux seniors de s’épanouir pleinement. Le constat vaut complètement pour Etonnant, auteur de sa meilleure saison à un moment où il voyage beaucoup.

Le plus riche des trotteurs français en 2022
Cette saison, Etonnant approche déjà le million d’euros de gains. Il affiche d’ores et déjà 966.875 €, dont 564.375 € collectés hors de nos frontières. Arrivent derrière lui Idao de Tillard (478.500 €) et Hohneck (475.800 €). Même son grand rival européen, l’italien Vivid Wise As est derrière lui avec 705.251 €. Cela situe le champion de l'Ecurie Bivans devant le suédois Francesco Zet (Father Patrick), récent vainqueur du Derby des 4 Ans, avec 675.000 € environ.

Sur les parcours de vitesse, Etonnant a pris une autre dimension. Cagnes-sur-Mer, Enghien, Caen, Solvalla, Vincennes, Mons et de nouveau l'hippodrome de la Côte d'Azur. Le fils de Timoko a vu du pays ces derniers mois. À cela, il faut encore ajouter la Mayenne et le Haras d'Avireau où le champion a été stationné pendant tout le printemps, synonyme de saison de monte.
De retour en début d'été dans sa base landaise, il retrouve sa routine. Pour lui, chaque déplacement s’apparente le plus souvent à un long voyage, Vincennes y compris. Un trajet Escalans - Hippodrome de Vincennes aller-retour représente plus de 1.400 kilomètres. Alors que le champion du Sud-Ouest va disputer sa cinquantième course sur le plateau de Gravelle, c'est déjà 70.000 kilomètres engrangés rien qu'avec ce trajet préférentiel. L'hippodrome le plus proche sur lequel il a couru est Beaumont-de-Lomagne (96 kilomètres). Au mois de mai, il a pour la première fois pris l'avion, direction Stockholm, et on peut logiquement affirmer que cela n'a pas influé sur ses performances...
L’Etonnant voyageur de Richard Westerink prépare d’ailleurs à Vincennes un autre voyage, de l’autre côté de l’Atlantique en vue de participer à l’International Trot (15 octobre à Yonkers Raceway). Son triomphe suédois a validé la décision de Richard Westerink d'accepter l'invitation venue d'outre-Atlantique. Sa venue à New York (environ huit heures de vol) lui permettrait de fouler sa dix-septième piste différente comme Timoko, qui avait justement terminé deuxième de ce rendez-vous en 2015.
A un peu plus d'un mois de l'échéance, qui le verrait donc se détourner du Grand Prix du Sud-Ouest (Gr.2) disputé à Bordeaux le 16 octobre (à moins de deux heures de son lieu d'entraînement), Etonnant va retrouver la cendrée samedi à Vincennes, à l'occasion du Prix d'Eté. "Débarrassé" de Vivid Wise As, le partenaire d'Anthony Barrier sera la tête d'affiche de ce temps fort des chevaux d'âge lors du meeting d'été de Vincennes. Il n'a pas couru sur une distance aussi longue depuis le Prix de Paris Marathon Race, du 27 février, et n'a pas pris un départ à la volte depuis les Ducs de Normandie du 14 mai, à Caen. Mais désormais, plus rien ne le perturbe.
© Aprh
Galius, un des principaux opposants à Etonnant
PARTANTS VINCENNES - Samedi 10 Septembre
6 PX D'ETE - (17H03)
Premium - Att. - (2) - Internationale - 200 000 € - 2 700m
1. GANGSTER DU WALLONA. Collette
2. DELFINOM. Mottier
3. REBELLA MATTERSN. Bazire
4. CHALIMAR DE GUEZG. Gelormini
5. GALIUSY. Lebourgeois
6. GU D'HERIPREJ.-Ph. Monclin
7. DORGOS DE GUEZJ.-M Bazire
8. DELIA DU POMMEREUXD. Thomain
9. ETONNANTA. Barrier

9 partants dans le Prix d'Eté : un standard

Ils ne seront que neuf au départ samedi du Prix d'Eté. Un peloton aussi peu fourni n'a rien d'exceptionnel dans cette épreuve. À l'occasion des succès de Cleangame, en 2020 et 2021, le nombre de participants était également resté bloqué sous la barre des dix.
En 2019, alors que l'allocation était boostée à 380.000 € dans le cadre de la finale des European Trotting Masters, douze concurrents se trouvaient sur la ligne de départ.
En 2018, on dénombrait sept partants, et il faut remonter à 2017 pour retrouver quatorze partants (allocation de 400.000 € dans le même cadre que 2019).
L’épreuve est en concurrence avec un calendrier scandinave généreux mais aussi avec le Prix de Beaugency (Gr.3) de samedi dernier (fermé à 845.000 euros) ainsi que le Tour Européen du Trotteur Français par exemple.

Etonnant en lutte contre les stats sur 2.700 mètres
Anecdote ou donnée d'importance ? Etonnant n’a jamais gagné sur les 2.700 mètres de la grande piste de Vincennes ! En quatorze tentatives, il a terminé quatre fois à la deuxième place. Lors du dernier meeting, il était le dauphin de Face Time Bourbon (Ready Cash) dans la Q1-Prix de Bretagne (Gr.2). Une victoire serait donc une première dans ce registre samedi. Il possède d’ailleurs les références nécessaires pour s’y imposer. Outre sa performance précitée, lors de laquelle il trottait 1'11''6 (son record sur le parcours), il faut relever son succès dans la Q2-Prix de Bourbonnais sur 2.850 mètres où il prenait sa revanche sur l'élève de Sébastien Guarato. Il y signait d’ailleurs le record du parcours en 1’11’’4, soit un temps plus rapide que sur 2.700 mètres.


Le record sur les 2.700 mètres GP des participants
Gangster du Wallon : 1'13''6
Delfino : 1'11''8
Rebella Matters : 1'11''8
Chalimar de Guez : 1'12''6 (monté)
Galius : 1'11''3
Gu d'Héripré : 1'11''3
Dorgos de Guez : 1'11''9
Délia du Pommereux : 1'11''3
Etonnant : 1'11''6

Le record du Prix d'Eté est détenu depuis 2018 par Aubrion du Gers (Memphis du Rib), en 1'11''2.

L’empreinte de Jean-Michel Bazire
Vainqueur comme entraîneur de cinq des six dernières éditions, Jean-Michel Bazire aurait pu réaliser la passe de six puisque Cleangame (Ouragan de Celland) s'était montré fautif en 2019, alors qu'il était sur le point de passer le poteau en tête (Bahia Quesnot l'emportait sur le tapis vert suite au distancement de Propulsion). Le double tenant du titre manque beaucoup à l'édition 2022. Auparavant, c'est Aubrion du Gers (Memphis du Rib) qui avait signé la passe de deux (2017/2018). Sa lutte face à Bold Eagle (Ready Cash), sous la pluie, en 2017, est restée dans les mémoires. Si le Sarthois a fait de cette épreuve un objectif pour ses hongres, il avait commencé sa série avec Bélina Josselyn (Love You), qui n'avait connu aucune émotion. Il faut ajouter à son tableau de chasse les éditions 2003 et 2005, avec Jeanbat du Vivier (Coktail Jet) et Kazire de Guez (Udo de Touraine). Il présente cette année un trio avec comme élément de pointe Dorgos de Guez (Romcok de Guez), auquel le professionnel sera associé, troisième l’an dernier dans un podium 100 % Bazire, derrière Cleangame et Davidson du Pont (Pacha du Pont). Il sera accompagné de Chalimar de Guez (Nahar de Béval) et Rebella Matters (Explosive Matter).
Avant JMB, Franck Nivard était l'auteur d'un coup de quatre comme driver avec Ready Cash (Indy de Vive), par deux fois, Un Mec d'Héripré (Orlando Vici) et Lionel (Look de Star).


La course promet d'être superbe puisqu'au côté d'Etonnant et des trois "Bazire", Délia du Pommereux (Niky) sera de la partie avec Galius (Love You), en appel après son échec, véritablement le premier de sa carrière, dans le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr.2), où Delfino (Speedy Blue) damait le pion à ses rivaux. Pieds nus et travaillé en conséquence, le deuxième du Prix d'Amérique Legend Race devrait montrer un autre visage. Alors que Gangster du Wallon (Let's Go Along) devrait monter en condition, Gu d'Héripré (Coktail Jet), lui, effectuera sa réapparition, n'ayant pas été revu depuis le Prix René Ballière (Gr.1) du 26 juin.

Gangster du Wallon sème le doute avant le Prix d'Eté
Le protégé de Damien Lecroq, Ganster du Wallon (Let's Go Along) a fait une rentrée timide samedi dernier dans le Prix de Beaugency (Gr.3), une épreuve remportée par Elie de Beaufour (Royal Dream). Joint par téléphone, Damien Lecroq nous a donné les dernières nouvelles de son représentant et l’état d’esprit dans lequel il aborde l’épreuve samedi : "Je m'attendais à mieux de la part de Gangster du Wallon. Nous sommes restés sur notre faim. Ce Prix d'Eté était un objectif. La troisième place me semblait envisageable mais, avec cette rentrée, je suis dans le doute. Le cheval a travaillé en conséquence et a effectué son dernier boulot jeudi après-midi à la plage. J'espère que cela sera suffisant pour accrocher une bonne place. J'ai hâte de voir son comportement samedi, déferré des quatre pieds et avec Alexis Collette au sulky. Il devrait vraiment nous montrer un autre visage."

Dorgos de Guez, troisième du Prix d'Eté 2021 et opposant direct à Etonnant

© Aprh

A voir aussi :
...
Théo et Clément Duvaldestin,
frères d'A(r)mérique

Dans le Prix d’Amérique Races ZETurf Legend Race , il y a une course dans la course, celle des frères, Clément et Théo Duvaldestin, qui vont s’affronter, pour le compte de leur père, respectivement ...

Lire la suite
...
Kaparka ouvre facilement son palmarès

Première course du programme breton et déjà une belle impression laissée par Kaparka (Earl Simon). Le représentant de Thierry Duvaldestin s'impose d'autant plus facilement que son principal opposant Kong (Ecu Pierji) s'est perdu dans ses allures ...

Lire la suite
...
Koctel du Dain
une question de style

Le dernier tournoi au rôle de tremplin pour les mâles vers le Prix Comte Pierre de Montesson (Gr.1) réunira une forte délégation internationale. Le Prix Paul Viel (Gr.2) compte pas moins de sept candidats étrangers, ...

Lire la suite
...
Kalamity d'Héripré
découvre de nouvelles rivales

À trois semaines du premier grand rendez-vous classique proposé aux 3 ans, le Prix Roquépine (Gr.2) offre une ultime possibilité de se tester entre elles aux meilleures pouliches du moment. La hiérarchie qui a émergé ces dernières semaines sera ...

Lire la suite