... ©ScoopDyga
Actualité - 31.10.2020

Laval avec Quinté+ ce dimanche De l'exceptionnel sur toute la ligne

L’objectif et la priorité d’une telle réunion, c’est sécuriser les courses et sécuriser la recette.
Alexandre Lanoé

Cela aurait dû être une grande fête populaire et une première pour la société des courses de Laval. La réunion de la Toussaint reçoit son premier Quinté+ mais se déroulera dans le cadre du huis clos renforcé, dans la version du confinement phase II.

L'affiche est belle, comme toujours. La réunion du 1er novembre de Laval, dite de la Toussaint, fait partie des incontournables des calendriers locaux et nationaux. Cette année, pour la première fois, la réunion mayennaise aura les honneurs du Quinté+. Cette décision n'a rien d'opportuniste, elle a été prise lors de l'élaboration du calendrier des courses 2020, soit l'an dernier. C'est Alexandre Lanoé, président de la société des courses de Laval, qui nous en présente les raisons : « La décision de valoriser cette réunion du 1er novembre de Laval est logique à mes yeux et à ceux de nombreux professionnels. Il s’agit avant tout de donner la preuve d’une reconnaissance supplémentaire de cette date lavalloise qui traditionnellement ouvre le meeting d’hiver [de Vincennes] par l’adjonction d’un quinté. J’ajouterai que c’est une demande ancienne. Et qu'elle correspond à la volonté partagée entre la société des courses de Laval et l’institution de faire que cette réunion du 1er novembre soit support de quinté. »

La double configuration exceptionnelle de 2020
Cette année, le calendrier d'un côté, qui fait du 1er novembre un dimanche, et l'actualité de l'autre, avec l'entrée en phase II du confinement depuis vendredi, rendent cette première évidemment toute particulière. Alexandre Lanoé continue à ce sujet : « Cette année, le hasard du calendrier fait que cela tombe un dimanche mais ce ne sera pas le cas l’année prochaine par exemple [le 1er novembre 2021 sera un lundi]. Car, en principe, si tout se passe bien, cette réunion devrait être à nouveau support du Quinté+ l’an prochain. C’est aussi une reconnaissance au regard de la qualité sportive qui est proposée. »
Du côté des enjeux, la réunion lavalloise sera scrutée de près, évidemment, mais avec la distance qu'il convient dans ces premiers jours de confinement. Il ne faudra pas prendre les chiffres au pied de la lettre.
Les enjeux, un point qu'Alexandre Lanoé développe de cette façon : « En principe, en temps normal, cette reconnaissance doit se retrouver dans les enjeux. Le sujet, c’est que cette année, cela va être un peu particulier car nous avons été reconfinés trois jours avant cette réunion. Il y a donc beaucoup d’interrogations dans l’absolu. Mais ceci est vrai que ce Quinté+ soit à Laval ou ailleurs. » Dans la période de très forte incertitude que nous traversons, il va de soit que l'analyse des volumes d'enjeux d'une seule réunion n'a guère de sens. Plus que jamais, il faut placer ces résultats dans une approche tendancielle qui prend en compte la manière dont le réseau en dur du PMU (le offline) réagit et s'organise à la mise en place de cette nouvelle phase de confinement. Pour le président de Laval, « l’objectif et la priorité d’une telle réunion, c’est sécuriser les courses et sécuriser la recette. C'est essayer de gérer l’atterrissage avec les recettes qu’on va avoir en moins ».

Quinté+ dominical au trot en région : deux en 2020
Les réunions de trot avec quinté le dimanche ont la particularité de toutes se dérouler à Vincennes (17 cette année). Toutes ? Non. En 2020, deux événements auront lieu en région. Le premier s'est déroulé le 8 mars à Cagnes-sur-Mer, le jour du Critérium de Vitesse (Gr.1) mais sur une autre course que le Groupe 1 (le Prix de Rome - Tor di Valle). Et le second est celui de ce 1er novembre à Laval. Lors des dernières années, jusqu'en 2018, un Quinté+ était associé au trot, le dimanche, à la Finale du Trophée Vert, à Craon.

Le cas de Laval en 2020
En dépit d'une saison amputée de deux mois, le site lavallois aura été très sollicité cette année. En servant d'hippodrome de substitution à Vincennes et/ou Enghien pendant l'interdiction des courses en région parisienne, comme Mauquenchy, Le Mans ou La Capelle, Laval affiche 23 réunions déjà organisées en 2020. Quatre ont eu lieu avant le confinement de mi-mars (les 15 et 28 février, les 5 et 11 mars), dix-neuf depuis le 22 mai. Au total, seules huit dates ont pu se disputer avec public. Dans la configuration actuelle, il devrait y avoir 27 réunions à Laval cette saison.

Une réunion en "distanciel"
La formule confinement et huis clos a déjà été rencontrée à Laval, le huis clos s'étant même prolongé tout l'été en Mayenne en vertu de décrets préfectoraux pour endiguer la crise sanitaire dans un département dont certains indicateurs "dérapaient". Sur ce point, Alexandre Lanoé ajoute : « Sur le plan de l’organisation, d’un point de vue pratique, nos équipes sont rodées, comme les autres sociétés de courses, sur l’organisation dans le contexte du huis clos renforcé. Ça, on sait faire sans problème. »
La réunion lavalloise sera relayée comme toute réunion Premium avec quinté sur Equidia et RMC Découverte (dans Direct Quinté). Alexandre Lanoé nous apprend ici : « Quant à l’exposition publique et à la dimension médiatique, nous avons été sollicités par la presse hippique pour parler de cette réunion. Il y a également un relais sur les ondes via France Bleu Mayenne avec un entretien demain matin [lire dimanche]. On a par ailleurs donné la plus grande visibilité possible à l’événement via nos réseaux sociaux. Cela être quelque chose de très dématérialisé pour les spectateurs qui malheureusement ne peuvent plus se déplacer sur l’hippodrome de Laval. On essaie de compenser parce que les gens sont chez eux et nous suivront par leurs supports internet et réseaux sociaux. »

Une très, très belle affiche
Côté courses, la promesse lavalloise est au rendez-vous. Le Quinté+ est associé au Grand Prix du jour et a réuni 16 partants dont quelques concurrents qui peuvent être considérés comme des points d'appui fiables (Diable de Vauvert, Dreambreaker par exemple). Les neuf courses ont réuni 137 partants et promettent de belles rencontres, comme autant de temps forts du jour. Comme celui entre Hobbes et Headline dans la belle course pour 3 ans, le Prix Albert et Raymond Poitevin.

A voir aussi :
...
Coucou J'Arrive fait vibrer David Travert

Belle émotion à l'arrivée du Quinté de vendredi soir à Vincennes. Coucou J'Arrive (Nahar de Béval) a surgi pour finir et décrocher la plus belle victoire de sa carrière, à 9 ans. Même constat pour son propriétaire-entraîneur ...

Lire la suite
...
Une journée de poids

Avec deux Groupes 1, cette journée dominicale, dénommée la journée de l'Étrier, va distribuer au total 752 000€ d'allocations ! Avec ses 200 000€, le Prix de Normandie va jouer un rôle dans le classement des meilleurs étalons pères ...

Lire la suite
...
En mode Coupe d'Europe

Si l'élite a ses rendez-vous nationaux prochainement, on pense notamment aux Derby italien (dont les dernières batteries qualificatives se sont courues ce samedi) et suédois, de très bons éléments européens seront aux prises dans ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite