...
Actualité - 18.09.2022

Hussard du Landret et la team Allaire sacrés

LES GRANDS FAITS DU JOUR DE SÉLECTION LE PLUS LONG

Avec trois Critériums au programme, la réunion du jour a été prodigue en exploits et émotion. Que faut-il en retenir de manière synthétique, à l'heure du bilan ? Nous vous proposons une sélection de personnalités, de chevaux et faits qui ont marqué la journée.

L'éleveur du jour : Philippe Allaire
Il est passé tout près de l'exploit. Philippe Allaire comme entraîneur mais aussi comme éleveur a remporté deux des trois Critériums : celui des 3 Ans avec Just A Gigolo (Boccador de Simm) et celui des 4 Ans avec Italiano Véro (Ready Cash). Et il s'en est fallu de quelques dizaines de centimètres pour qu'il ne réussisse le Grand Chelem avec Hohneck (Royal Dream), battu par Hussard du Landret (Bird Parker) dans le Critérium des 5 Ans ! Un véritable triomphe d'éleveur le jour des éleveurs.

Le cheval du jour : Hussard du Landret
Le représentant de Benoît Robin était souvent cantonné aux seconds rôles. Hussard du Landret (Bird Parker) a tiré la couverture à lui le grand jour. Il offre une première victoire classique à Benoît Robin (38 ans) et à tout son entourage.

L'étalon du jour : Ready Cash
Le sire du Haras de Bouttemont est le père du vainqueur du Critérium des 4 Ans (Italiano Véro), grand-père maternel du lauréat du Critérium des 3 ans (Just A Gigolo), et grand-père paternel du gagnant du Critérium des 5 ans (Hussard du Landret). Ou comment Ready Cash complète le triomphe (presque) total de Philippe Allaire en ce jour de Critériums.

L'homme du jour (on vous donne un indice ?) : Philippe Allaire
À ses titres d'éleveur, Philippe Allaire ajoute encore ses rôles d'entraîneur et de propriétaire. Impossible de ne pas le désigner comme l'homme du jour. Déçu lors des épreuves qualificatives du début du mois de septembre, avec les déconvenues de Just A Gigolo et Hohneck, il lui a fallu redresser la barre. Avec cet éclairage de sa part : "Les chevaux étaient bien aujourd’hui et on s’est botté "le cul" pour cela. Il y a quinze jours, ils suaient beaucoup. Je n’étais pas très content. J’ai dit à Simon (Rousselle, son homme de confiance) : "J’ai fait une erreur avec le foin." Et puis, j’ai eu peur d’avoir eu mes chevaux prêts trop tôt. On avait tout gagné il y a un mois mais il faut être là le jour J et il faut aussi que tout se passe bien." Les différents verdicts de la journée ont validé tous les choix du professionnel.



La révélation du jour : Jaguar Griff
On ne peut plus dire qu'il n'aurait fait que profiter de circonstances favorables de course dans une épreuve qualificative pour se hisser dans le club d'élite des 3 ans. Jaguar Griff a pris la deuxième place du Critérium des 3 Ans (bénéficiant de la disqualification de son compagnon d'entraînement Juninho Dry). C'est vraiment la confirmation qu'il est dorénavant l'un des meilleurs de sa promotion, en digne fils de Love You et Roxane Griff. Là encore, un signe de cette journée avec ses éleveurs qui nous ont déclaré : "Cette deuxième place est comme une victoire."

La déception du jour : Idao de Tillard
Très attendu après ce que l'on croyait être un faux pas d'un jour, dans la dernière épreuve qualificative a début du mois, Idao de Tillard (Sévérino) est reparti du Critérium des 4 Ans avec une nouvelle disqualification.

■ La phrase du jour (ci-dessous) :

Les chevaux étaient bien aujourd’hui et on s’est botté le "cul" pour cela.
Philippe Allaire

Critérium des 3 Ans

JUST A GIGOLO, JUSTE SUBLIME

Just A Gigolo est bien le nouveau jeune maître de Vincennes. Déjà vainqueur des deux premiers Groupes 1 à l'attelé de la génération - les Prix Comte Pierre de Montesson-Critérium des Jeunes et Prix Albert Viel -, le poulain de Philippe Allaire a été tout autant dominateur dans le Critérium des 3 Ans, remporté dans la réduction kilométrique de 1'13''1 (2.700 m.), quasi-équivalente à celle de son succès du mois de juin. Un exploit rare qui fait de lui le leader incontesté de la promotion née en 2019.

Trois Groupes 1, trois victoires ! Sublime, Just A Gigolo l'est assurément. À 3 ans, le fils de Boccador de Simm a déjà l'étoffe des héros, de ces chevaux qui marquent leur génération et même leur époque. Avant lui, seuls trois trotteurs avaient réussi pareil exploit depuis le début des années 2000 : Vanika du Ruel en 2012, Ready Cash, son grand-père paternel, en 2008 et Pearl Queen en 2006. Cela place le jeune prodige pour le moins en sacrée compagnie ! Même si cela va lui donner maintenant des devoirs et surtout suggérer des attentes toujours plus grandes. "C’est son troisième Groupe I sur trois qu'il a courus, c'est génial, ne peut que se réjouir un Philippe Allaire à la satisfaction décuplée puisqu'il porte avec succès toutes les casquettes. C’est un poulain fort, ferré, pas plaqué, qui va devant. J'adore ! Il le fait à la manière des forts comme un bon cheval. Il a remis les pendules à l’heure."
Ne pas gagner le Critérium avant le Critérium est parfois être un écueil des dernières épreuves préparatoires. Dans le cas de Just A Gigolo, le Prix Jacques de Vaulogé où il avait été battu sur une pointe par Juninho Dry (Carat Williams) avait plongé son entourage sinon dans le doute au moins dans le temps des questions, même si, à froid, des réponses ont vite été apportées, à la fois le matin à l'entraînement et en piste dans la tactique employée ce dimanche. "La dernière fois, il s'était fait prendre sur un "bout" mais il était bien battu. On avait sûrement pas assez durci, revient ainsi Franck Nivard, qui remporte ce Critérium des 3 Ans pour la quatrième fois.

C’est un poulain fort, ferré, pas plaqué, qui va devant. J’adore !
Philippe Allaire

© Aprh
"Aujourd'hui (lire dimanche), j'ai bien vu que Juninho Dry avait fait un effort de bonne heure et qu'il allait forcément y laisser des plumes même s'il est très à l'aise dans la descente et même s'il a été bon jusqu'au poteau, poursuit le driver lauréat. Le jeu n'était pas de le couvrir immédiatement quand je suis revenu à sa hauteur. Je n'ai donc pas hésité à durcir de bonne heure et j'ai contrôlé tout le dernier kilomètre."
Depuis le bord de piste, Philippe Allaire a apprécié la démonstration de force de son poulain : "J'ai un peu peur quand on fait des relais avec un poulain comme ça. Franck (Nivard) a des nerfs d’acier. Moi, j’en ai moins dans les tribunes mais je n’en avais pas besoin. J'ai l'impression qu'il a contrôlé toute la ligne droite". Et de revenir sur la dernière course préparatoire : "Le kilomètre intermédiaire avait été fait sur un petit 1’20’’, alors qu'il préfère quand ça roule plus. Ce jour-là, nos chevaux avaient transpiré et soufflaient après leur course. Aujourd'hui (lire dimanche), ce n'était pas le cas. On s’est mis au boulot et on a remis les pendules à l’heure. On a pris tellement dur il y a quinze jours et les Groupes I sont tellement durs à gagner".

LES CINQ CRITÉRIUMS DES 3 ANS DE L'ENTRAÎNEUR PHILIPPE ALLAIRE
2022 : Just A Gigolo (Boccador de Simm)
2015 : Charly du Noyer (Ready Cash)
2008 : Ready Cash (Indy de Vive)
2011 : Késaco Phédo (Caballio In Blue)
1980 : Larabello (Lançon)

UNE VICTOIRE ALLAIRE SUR TOUTES LES LIGNES
Philippe Allaire inscrit donc son nom au palmarès du Critérium des 3 Ans pour la cinquième fois en tant qu'entraîneur et devient d'ailleurs ainsi le professionnel le plus titré dans ce Classique au combien important et valorisant à ses yeux. Il s'agit toutefois d'une première pour lui avec la casquette d'éleveur (lire l'étude du croisement en page suivante). "Je commence à être un vieux monsieur mais je ne suis pas un vieil éleveur. Comme quoi il n’est jamais trop tard pour gagner avec cette casquette le Critérium des 3 Ans. Cela a une saveur particulière. On a perdu la mère, je n'ai pas de femelles de cette souche. C'est la dure loi de l'élevage", reconnaît-il. Mais l'homme du Haras de Bouttemont fait toutefois l'accent sur le travail de préparateur : "C’est l’entraîneur avant tout qui parle. On a l’impression d’avoir bien travaillé même si nos chevaux n'avaient pas gagné".


Je n'ai donc pas hésité à durcir de bonne heure et j'ai contrôlé tout le dernier kilomètre.
Franck Nivard

© Aprh
Dans les pas de grand-papa !
Quatorze ans après son père de mère, Ready Cash 1’10’’, Just A Gigolo réussit la même passe de trois, composée du Critérium des Jeunes, du Prix Albert Viel et du Critérium des 3 Ans. Boccador de Simm 1’12’’, son père, a, de son côté, gagné le seul Prix Albert Viel. Le trait d’union entre les trois n’est autre que Philippe Allaire, leur mentor commun, qui fut aussi celui de Blue Valentine 1’16’’, Sexy Perle 1’15’’ et Fine Perle 1’16’’, les trois premières mères de Just A Gigolo. Blue Valentine, lauréate de trois courses, est le fruit de l’incontournable croisement entre Ready Cash et une fille de Love You 1’10’’. Elle est morte prématurément, hélas, n’ayant que trois produits, dont, aussi, l’excellent Ici C’est Paris 1’11’’ m. (Dollar Macker), gagnant du Saint-Léger des Trotteurs et de plus de 500.000 euros. Elle a pour grand-mère la remarquable Fine Perle 1’16’’ (Marpheulin), qui s’est imposée, en son temps, dans le Saint-Léger des Trotteurs et dans le Prix des Elites. Fine Perle, on le sait, est la sœur aînée du champion monté Gai Brillant 1’14’’ (Podosis), aux six victoires de Groupe 1 sous la selle, dans le Saint-Léger des Trotteurs, le Prix d’Essai, le Prix de Vincennes, le Prix des Centaures, le Prix du Président de la République et le Prix des Elites.
Une série d’inbreedings particulièrement porteurs ponctue le pedigree du vainqueur du Critérium des 3 Ans, sur Coktail Jet (4x4), And Arifant (4x5), Tahitienne (4x5) ou bien Workaholic (5x5). De quoi nourrir la réflexion des éleveurs, en cette journée qui leur est dédiée.

LES "GUARATO" TRUSTENT LES PLACES
Au départ de cette édition 2022 du Critérium des 3 Ans, Philippe Allaire et Sébastien Guarato étaient à égalité au nombre de victoires (4). Le premier prend donc l'avantage mais, pour cela, il aura fallu que son poulain devance la coalition "Guarato" puisqu'au passage du poteau Juninho Dry, Jaguar Griff (Love You) et Jaguar Wit (Eridan) s'emparaient respectivement des deuxième, troisième et quatrième places. Mais, après une longue enquête concernant les allures du premier cité, l'arrivée était modifiée et le cheval de l'élevage Dry sanctionné pour ses allures. "À chaud, je trouve que la sanction sévère à l’égard de Juninho Dry, qui a fait un changement de jambe et n’a pas fait vraiment la foulée de galop. C’est comme foot : des fois il y a pénalty alors qu’il n’y a pas pénalty, avance Sébastien Guarato. Les autres poulains courent bien. Jaguar Griff est un poulain qui s’améliore. À l’entrée de la ligne droite, j’y ai cru car il n’avait rien fait du parcours. Il finit bien. Il est vraiment sur la montante même s’il ne gagne pas. Il n’a pas tout montré encore. C’est une belle histoire, parce que c’est Romain (Hue) qui est encore apprenti et parce que c’est un fils de Roxane Griff. C’est forcément particulier."

ENTRE SATISFACTION ET AMERTUME
"C'est comme une victoire !" Valérie Bertrand est aux anges après la performance de Jaguar Griff, le fils des champions Love You et Roxane Griff, drivé par Riomain Hue, le seul apprenti au départ des trois Critériums. "En début d'année, Jaguar Griff ne nous avait pas de tels moyens, poursuit l'épouse d'Yves Bertrand. C'est grâce à la patience de Romain (Hue) et aux soins qu'il lui apporte. Le poulain fait comme sa mère, il ne fait que progresser. Pour rien au monde, on aurait débarqué Romain du sulky. C'est un garçon très calme qui ne fait pas de course dure, ce qui est très important pour un poulain." La satisfaction dans le camp de l'élevage Griff contrastait bien sûr avec l'énorme déception qui se laisait sur le visage de Gérard Olivier à l'annonce de la sanction concernant Juninho Dry : "C'est très, très dur car il ne fait pas une foulée complète. Je n'aurais peut-être plus jamais un partant dans un Critérium des 3 Ans, alors finir deuxième et être disqualifié comme ça..."
6e | CRITERIUM DES 3 ANS
Att - 2700 m - Groupe 1 - 300 000 €
JUST A GIGOLO 1'13"1
Boccador de Simm x Blue Valentine (Ready Cash)
Driver : F. Nivard - Entraîneur : Ph. Allaire
Propriétaire : Ph. Allaire - Eleveur : Ph. Allaire
2e Jaguar Griff 1'13"3 Love You x Roxane Griff
3e Jaguar Wit 1'13"3 Eridan x Vouaga
4e : Juliet Papa Bravo - 5e : Jazzy Perrine - 6e : Joyner Sport - 7e : Just For Lova

D'où vient-il ?

Frère cadet d'Ici C'Est Paris (Dollar Macker), il est le
dernier produit de Blue Valentine (Ready Cash), elle
aussi exploitée par Philippe Allaire. C'est encore le cas de Sexy Perle (Love You), titulaire de 3 victoires et de
64.600 € de gains, qui a aussi donné Flore de Joudes
(56 780 €). On retrouve en bisaïeule la championne Fine Perle (432.467 €), elle-même sœur de Gai Brillant
(1.050.374 €). Tout cela sous le sceau de Philippe Allaire.

Critérium des 4 Ans
ITALIANO VÉRO, LE JEUNE SURDOUÉ DEVIENT AUSSI MAÎTRE DES 4 ANS

C'est le concurrent le plus riche et globalement le plus titré du Critérium des 4 Ans (Gr.1) qui reçu le sceptre de meilleur élément actuel de sa promotion. Italiano Véro remporte son deuxième Groupe 1 ce dimanche et devient de la sorte unique chez les "I" nés en 2018.

C'était le jour J pour tous et particulièrement pour Italiano Véro (Ready Cash) ce dimanche. Le représentant de Philippe Allaire était en effet présenté déferré des quatre pieds pour la première fois. Une décision mûrement réfléchie et déterminante évidemment dans le camp vainqueur selon la déclaration faîte par l'entraîneur au moment du debrief : "Cela fait des mois et des mois qu’on attend ce jour-là pour le déferrer. Il est aussi arrivé bien le jour J, ce qui n’a pas été le cas pour notre rival Idao de Tillard par exemple."

Un scénario qui reproduit la dernière épreuve qualificative
Il y a eu comme une impression de "déjà-vu" dans ce Critérium des 4 Ans (Gr.1). En fait comme la reprise des dernières épreuves qualificatives. Lauréat de la Q4-Prix Gaston Brunet (Gr.2) le 3 septembre, aux dépens d'Izoard Védaquais (Bird Parker), Italiano Véro a donc répété cette supériorité. De son côté, Idao de Tillard (Sévérino) qui s'était montré fautif au départ a de nouveau été disqualifié ce dimanche. Plus tard néanmoins, dans le dernier tournant, alors qu'il tentait de revenir de l'arrière-garde.

Une course tactique
Vite en tête, Italiano Véro a été rejoint par Izoard Védaquais en plaine. Une première ligne 100 % Allaire qui a eu beau jeu de cadenasser l'épreuve dans laquelle Idao de Tillard se tenait en queue de peloton. Le futur vainqueur a ensuite porté une banderille décisive à la fin du dernier tournant. Izoard Védaquais n'a pu suivre à cet instant. Et Philippe Allaire l'explique : "Izoard Védaquais court bien. Il a fait le tour d’Italiano. Il peut y arriver quand Italiano est ferré mais pas quand ils sont tous les deux déferrés. Ils sont dans ce cas de valeur égale. Son parcours lui coûte peut-être la deuxième place."
Un palmarès impressionnant
Avec désormais 793.100 € de gains, Italiano Véro conforte son leadership dans sa génération. Dans les Groupes 1, il revendique :
- 2 succès (Prix Albert Viel et Critérium des 4 Ans)
- 3 podiums (Critérium des Jeunes, Prix de l'Etoile, Prix de Sélection)
Dans les Groupes 2, il compte 6 victoires et 3 podiums.
Aucun contemporain ne peut afficher de telles données.

© Aprh
La joie du copropriétaire et coéleveur Gildo Carnesecca
Ami de Philippe Allaire, Gildo Carnesecca partage avec lui les rôles d'éleveur et propriétaire d'Italiano Véro. Il nous parle de confiance et de respect pour leur représentant, de tous les combats depuis ses 2 ans : "C’est génial. On avait peut-être oublié Italiano Véro mais Philippe m’avait dit : "Il vole". Toute l’équipe a bossé comme des dingues. En plus gagner une telle course lors de la journée des éleveurs, c’est super. Je suis un petit éleveur, grâce aussi à Philippe. Il ne faut pas oublier que, ferré, il était tout le temps à la bagarre avec les autres. Italiano est là depuis l’âge de 2 ans. C’est difficile, c’est un combat à chaque course. On l’a couru plus souvent derrière ces derniers temps pour le faire durer et, aujourd’hui, il était convenu qu’il prenne la tête si personne ne l’en empêchait. Cela s’est passé comme dans un rêve. Je suis super heureux. C’est un grand moment, énorme."

Un chrono sans réelle signification
Les 1'13''5 d'Italiano Véro ne peuvent évidemment rivaliser, dans une course tactique, avec le record de l'épreuve (1'11''7 notamment égalé l'an dernier par Hastronaute). Le fait remarquable de l'épreuve, qui s'est transformée en un sprint du dernier kilomètre, est de faire afficher des partiels finaux de très haute volée. Les cinq premiers ont ainsi réalisé leur derniers 400 mètres en moins d'1'09''.
À ce petit jeu, Inmarosa (Amiral Sacha) mérite une mention spéciale en 1'07''3. La partenaire de Léo Abrivard a conclu très très vite, nourrissant même quelques regrets chez son entraîneur Laurent Abrivard : "Je pensais que les mâles étaient meilleurs que nous. Elle est tout le temps dans le coup contre les meilleures pouliches en la courant battue mais elle prouve, aujourd’hui, qu’elle peut aussi affronter les mâles. Avec un peu de chance aujourd’hui, elle aurait pu être deuxième encore plus nette. C’est extraordinaire. On avait monté sa charge de travail dans les quinze derniers jours et elle l’a bien prise. Au heat, elle était tonique."


Ready Cash, l’étalon des Critériums
Ready Cash 1’10’’ est l’étalon des trois Critériums du jour, sachant qu’il est le père d’Italiano Vero, le lauréat du Critérium des 4 Ans, et le grand-père de Just A Gigolo et de Hussard du Landret, vainqueurs, respectivement, du Critérium des 3 Ans et du Critérium des 5 Ans. Même battu, dans le Critérium des 5 Ans, Philippe Allaire, à l’honneur dans celui des 3 ans et dans celui des 4 ans, participe du succès de Hussard du Landret, le "tombeur"d’Hohneck étant par Bird Parker, fils de Ready Cash et pensionnaire, aux côtés de son auteur, du haras maison de Bouttemont.
Quant à la victoire d’Italiano Vero, elle se décline sur toute la ligne pour son mentor, qui entraînait non seulement son père, mais sa mère, la classique montée Baraka d’Henlou 1’12’’ m., qu’il amena à la troisième place du Prix de Normandie (Groupe 1), après lui avoir fait gagner le Prix Hervé Céran-Maillard (Groupe 2). L’occasion de souligner que les familles maternelles des trois vainqueurs majeurs du jour sont frappées du sceau du trot monté, au plus haut niveau. Là encore, il y a matière à réflexion, en ces temps où les courses sous la selle ne sont pas forcément en odeur de sainteté, avec, par exemple, deux représentations seulement, sur neuf possibilités, en ce dimanche de gala dédié à l’élevage.


Un troisième vainqueur de Critérium des 4 Ans pour Philippe Allaire
Après Bird Parker (Ready Cash) en 2015 et Charly du Noyer (Ready Cash) en 2016, voici donc le troisième vainqueur du Critérium des 4 Ans de Philippe Allaire. Tous sont des fils de Ready Cash.

La déception du côté d'Idao de Tillard
Tout de suite pointé parmi les derniers, Idao de Tillard n'a jamais vraiment pu se rapprocher dans une épreuve contrôlée par un duo Allaire. Il a tenté de progresser dans le dernier tournant mais a pris le galop avant d'aborder la ligne d'arrivée. Il y avait de la déception dans la bouche de Thierry Duvaldestin avec un début d'explication : "Il est parti un peu trop mou. Par contre, il est tombé "léger" dans le tournant et, là, je n’ai pas d’explication. Peut-être a-t-il besoin de ses fers et combi pads. Son heat n’était pas bon. Il est arrivé moins bien aujourd’hui. Ce sont les courses."



7e | CRITERIUM DES 4 ANS
Att - 2850 m - Groupe 1 - 300 000 €
ITALIANO VERO 1'13"5
Ready Cash x Baraka d'Henlou (Diamant Gede)
Driver : D. Thomain - Entraîneur : Ph. Allaire
Propriétaire : Ph. Allaire - Eleveur : G. Carnesecca
2e Inmarosa 1'13"6 Amiral Sacha x Varkava
3e Izoard Vedaquais 1'13"6 Bird Parker x Dokha Vedaquaise
4e : Instrumentaliste - 5e : Idylle Speed - 6e : Ideal du Pommeau - 7e : Impressionist

L'origine à la loupe

Objet d'une copropriété entre ses éleveurs, Gildo Carnesecca et Philippe Allaire, Italiano Vero est le premier produit de la bonne Baraka d'Henlou 1'12'' (neuf victoires et 348.100 €), de niveau semi-classique à l'attelage et classique sous la selle, comme troisième du Prix de Normandie, après un succès dans le Groupe II Prix Hervé Céran-Maillard. Baraka d'Henlou était déjà entraînée par Philippe Allaire et est une soeur de Viking d'Henlou 1'13'' (sept succès et 218.610 €). Elle est par Diamant Gédé 1'15'' et a eu son premier produit en Italiano Vero. Le deuxième est une pouliche de Brillantissime, baptisée Keljula Zen, récente deuxième sur la cendrée de Vincennes.

Critérium des 5 Ans

HUSSARD DU LANDRET SUR LE TOIT DES 5 ANS

Il fait partie des meilleurs de sa promotion depuis l'âge de 3 ans mais n'avait pas encore réussi à décrocher un titre majeur. C'est désormais chose faite pour Hussard du Landret, vainqueur du Critérium des 5 Ans (Gr.1) qui a tenu en respect jusqu'au bout le favori Hohneck. C'est un premier sacre classique pour Benoît Robin comme entraîneur et driver, à l'âge de 38 ans.

Il ne faut jamais oublier les grandes batailles qui se tiennent dans les courses classiques. Le Critérium des 5 Ans (Gr.1) en apporte une parfaite illustration en rejouant l'arrivée du Critérium Continental (Gr.1) disputé en décembre dernier. Mais cette fois, c'est Hussard du Landret (Bird Parker) qui a pris le meilleur sur Hohneck (Royal Dream), proposant un verdict inversé.

Les enseignements du Prix Jockey pour les deux premiers
Favori battu du Prix Jockey (Gr.2), Qualif 2 du Critérium des 5 Ans, avec les honneurs en concluant troisième, Hohneck ne s'est cette fois pas exposé trop tôt. Il a est passé tout près du titre butant sur le roc Hussard du Landret qui avait pour sa part inquiété son entourage dans le "Jockey". Seulement 12e, le représentant de Benoît Robin avait semé le doute. L'entraîneur a tout repris à zéro et cela a payé. Il nous explique : "Après le Prix Jockey, j’étais inquiet car il avait mal couru mais il était aussi ferré, bottiné et n’avait pas d’artifice. Je l’ai laissé reprendre un peu de fraîcheur après le Prix Jockey et l’ai monté cette semaine à Grosbois. Tout était parfait. J’ai senti que je retrouvais mon cheval. Le fait de le déferrer des quatre pieds, cela le transcende. On a voyagé nez au vent mais à un rythme raisonnable. Ce genre de parcours ne le dérange pas. Ensuite tout s’est bien passé. C’était notre jour. Il est dur comme la pierre. Il ne lâche jamais son effort. Il est arrivé à maturité. Il a un bon tempérament et c’est la crème des chevaux. C’est un régal de s’en occuper au quotidien. Son mental y fait pour beaucoup."

Il est dur comme la pierre.
Benoît Robin

© Aprh
Un rêve de gosse pour Benoît Robin
Comme driver, Benoît Robin approche des 400 victoires. Mais jamais il n'avait encore remporté une épreuve classique. À 38 ans, il obtient son plus grand succès avec évidemment sa casquette supplémentaire de metteur au point. Le professionnel a tenu a mettre cette réussite sur le compte d’une équipe et d’une amitié : "C’est énorme. Quand on commence la profession, on rêve de ces moments-là et je ne réalise pas trop encore. Il y deux courses qui se sont mal passées récemment avec Hussard. Aujourd’hui, il était dans un bon jour. Je suis super content pour toute mon équipe – Vincent Rezé, Céline Hubin, François Mabile et l’apprenti Maxence – qui fait du super boulot. Cela fait longtemps que j’ai des chevaux avec André (Battal) et je suis content pour lui car il investit dans les courses et cela fait plaisir qu’il soit récompensé."

Un premier Groupe 1 pour André Battal
Embarqué dans l'histoire d'Hussard du Landret comme copropriétaire, André Battal revit ses grandes émotions connues dans les Groupes 1 avec Rapide Lebel au début des années 2010. En mieux encore même car il s'agit ici d'une épreuve classique de Vincennes : " Cela fait très, très plaisir. Je suis ami depuis quelques années avec Benoît Robin et j’ai eu la chance de pouvoir devenir copropriétaire d'Hussard. On avait tout axé sur ce Critérium et franchement c’est dingue. Je suis sur un nuage. J’avais loupé la victoire dans un Critérium avec Amiral Sacha (N.D.L.R. : 2e dans le Critérium Continental) et c’est une sorte de revanche. J’ai vraiment réalisé la victoire à 100 mètres du poteau. J’ai déjà gagné Groupe 1 avec Rapide Lebel à l’étranger mais là c’est un Critérium. Cela a une autre saveur encore. Aujourd’hui, c’était notre cheval le meilleur et Benoît a drivé une course parfaite. Et il faut avoir la baraka. On l’a eue."

Une performance sportive élevée
En signant 1'12''4, Hussard du Landret réalise le quatrième meilleur temps d'un vainqueur de Critérium des 5 Ans, le record étant toujours l'apanage d'Up And Quick en 1'11''5 depuis 2013.
Contraint de voyager en deuxième épaisseur un long moment, le gagnant a néanmoins parcouru moins de distance que son dauphin (4 mètres selon les données Tracking - lire en bas de page), couru en attentiste ce dimanche. Il a en revanche couvert plus de mètres que les autres placés du jour Happy Valley (Royal Dream) et Hatchet Man (Goetmals Wood), deux voyageurs de l'intérieur, le dernier cité étant l'animateur de la seconde partie de l'épreuve.

Des battus sans amertume
Le trio de tête a bien signé les meilleurs partiels sur les derniers 400 mètres avec une mention particulière pour Happy Valley en 1'09''7. À son sujet, Jean-Philippe Dubois nous déclare : "On a eu une bonne course. Elle a pu voyager à l’intérieur derrière des chevaux qui ont joué un bon rôle. Elle a bien fini et réalise sa valeur. Contre les mâles, c’est évidemment plus compliqué pour une jument." Quant à Hohneck, qui perd le titre de très peu et qui prive Philippe Allaire du Grand Chelem des Critériums (Just A Gigolo et Italiano Véro s'imposeront par la suite dans leur épreuve respective), il fait dire à son mentor : "J’avais demandé à David (Thomain) d’être passif été d’attendre que Christian Bigeon vienne avec son cheval. Il n’est jamais venu (sic)… Hohneck est obligé de contourner Hokkaïdo Jiel dans le final quand le gagnant passe à l’intérieur. C’est une défaite qui remet aussi les choses à leur place et qui prouve que ce n’est jamais simple à ce niveau."

Hussard du Landret tient en respect Hohneck dans le C5.

Avec Jean Daniel, quarante ans d'élevage nous contemplent
Elevé en Ille-et-Vilaine par Jean Daniel, Hussard du Landret est la perle d'un passionné pourtant absent ce dimanche de Vincennes. Un problème de sciatique l’a empêché de se déplacer et c’est devant la télé, avec des amis, que l’éleveur a assisté au sacre de son élève. Il commence par une note acerbe lors de notre entretien. "J’ai quelques rancunes avec les pronostiqueurs de la presse hippique qui ne placent pas bien haut Hussard du Landret."
C'est dit et cette entrée en matière est vite effacée par Jean Daniel dans son statut de "petit" éleveur. "Je trouve formidable que cela arrive à un petit éleveur comme moi. Cela prouve que cela peut arriver à tout le monde" dit-il. "Cela fait quarante ans que j’élève et j’ai toujours fait attention à ne pas avoir plus de trois poulinières. J’ai été salarié et j’ai toujours essayé d’avoir quelques poulinières. Il y a eu des hauts et des bas." Désormais retraité (du secteur du commerce de bovins), âgé de 72 ans, Jean Daniel avoue avoir "gagné sa coupe du monde aujourd’hui." Installé dans l’Ille-et-Vilaine, à Plelan-Le-Grand, non loin de l’hippodrome de Mauron, l'éleveur possède une part de Bird Parker. Le mariage de ce dernier avec Anakine du Bellay (Look de Star) a été reconduit depuis Hussard du Landret (lire ci-dessous).

Hussard du Landret a été élevé à côté d'un autre élevage qui a donné un vainqueur de Critérium des 5 Ans, celui des Yvel consacré avec Scoop d'Yvel en 2011. Quelques kilomètres séparent les deux élevages.

L’alliance de sangs la plus en vue du moment
Hussard du Landret incarne l’alliance de sangs la plus en vue du moment, combinant les influences de Ready Cash et de Coktail Jet. Il est, en effet, par Bird Parker 1’09’’, fils de Ready Cash 1’10’’, et une fille de Look de Star 1’12’’, lui-même né des œuvres de Coktail Jet 1’10’’. Ce croisement s’assortit de deux inbreedings notables, sur Quito de Talonay (5x3) et Fakir du Vivier (3x5).
Hussard du Landret est, à ce jour, le deuxième sujet le plus riche, avec plus de 550.000 euros de gains, engendré par Bird Parker, après Izoard Védaquais 1’10’’ et avant Idéale du Chêne 1’11’’ m. (Prix de Vincennes), Gamay de l’Iton 1’11’’, Gainsborough 1’12’’ m., Galba Ringeat 1’12’’, Heart of Gold 1’11’’, Gatsby Perrine 1’11’’ ou encore Gold Mencourt 1’10’’. En regard, il est l’un des deux vainqueurs produits, pour l’heure, par sa mère, l’inédite Anakine du Bellay, l’autre étant son cadet Joyeux du Landret 1’17’’ (Bon Copain), qui vient d’ouvrir son palmarès, sous la même houlette de Benoît Robin, sur l’hippodrome de Rambouillet. A noter que Hussard du Landret a une propre sœur âgée d’un an, baptisée Légende du Landret, et un propre frère né au printemps.
La famille maternelle du lauréat du Critérium des 5 Ans est prestigieuse, puisqu’elle remonte à Ralène 1’20’’ (1961-Carioca II), elle-même classique, en tant que troisième du Prix de Vincennes, avant de mettre bas trois éléments de premier plan, à savoir Fondon 1’19’’ (Prix d’Essai, Saint-Léger des Trotteurs, Prix des Centaures, deuxième du Prix de Vincennes), Gazon 1’17’’ (Prix du Président de la République et des Centaures, deuxième des Prix de Cornulier, de Vincennes et des Elites) et Kaolino 1’17’’ (deuxième du Critérium Continental). Ralène est la cinquième mère de Hussard du Landret. Autre membre de la parentèle proche, Volcan des Rotours 1’13’’ fut quatrième de ce Critérium des 5 Ans, en 1992, derrière Vivier de Montfort, Vourasie et Vivaldi de Chenu.
4e | CRITERIUM DES 5 ANS
Att - 3000 m - Groupe 1 - 300 000 €
HUSSARD DU LANDRET 1'12"4
Bird Parker x Anakine du Bellay (Look de Star)
Driver : B. Robin - Entraîneur : B. Robin
Propriétaire : B. Robin - Eleveur : J. J. Daniel
2e Hohneck 1'12"4 Royal Dream x Caranca
3e Happy Valley 1'12"5 Royal Dream x Mysterious Valley
4e : Hatchet Man - 5e : Hokkaido Jiel - 6e : Hinden - 7e : Have A Dream

D'où vient-il ?

Hussard du Landret est le deuxième produit, en même temps que le premier vainqueur, de sa mère, l'inédite Anakine du Bellay (Look de Star). Celle-ci a eu ensuite comme deuxième gagnant Joyeux du Landret. C'est un grand "papier" historique, remontant à la matrone Ralène (1961-Carioca II), la cinquième mère, génitrice des trois classiques, par Quasipyl, que furent Fondon 1'19'' (Prix d'Essai et des Centaures, Saint-Léger des Trotteurs, deuxième du Prix de Vincennes), Gazon 1'17'' ("Président", "Centaures", deuxième du "Cornulier", ainsi que des Prix de Vincennes et des Elites) et Kaolino 1'17'' (deuxième du Critérium Continental).

A voir aussi :
...
Des podiums
qui se conjuguent au pluriel

Avec le premier week-end d’octobre, c’est le dernier trimestre de l’année qui commence. Une sorte de dernier quart temps d’une partie dont les tableaux d’honneur commencent à se dessiner de plus en plus, de mieux ...

Lire la suite
...
Haziella d'Amour finit à la vitesse du vent

Dans une intéressante épreuve qualificative au Trot Open des Régions - Grand Nord, réservée aux 5 ans, le dernier mot est revenu à Haziella d'Amour (Un Amour d'Haufor). Bien qu'ayant fortement penché sur sa droite dans la phase ...

Lire la suite
...
Enjoy The Game de plus en plus fort

Entraîné en début de carrière par le danois Steen Juul, Enjoy The Game (Ens Snapshot) a rejoint l'effectif d'Erik Bondo au printemps dernier. Préparé en France dans la Sarthe, ce cheval âgé de 6 ans a eu ...

Lire la suite
...
Débuts éblouissants de Firos pour son nouvel entourage

Acheté 34.000 € à la vente mixte d'Arqana Trot à Deauville le 20 septembre dernier, Firos (Memphis du Rib) n'aura pas mis de temps à faire plaisir à son nouvel entourage, fédéré sous les couleurs de Mathieu Bedouet. L'élève d'Alain Roussel, un petit-fils ...

Lire la suite