... ©Aprh
Résultat de course - 01.11.2020

La victoire de l'émotion pour Loïc Groussard

C’est une sorte de miracle et ça me fait chaud au cœur.
Loïc Groussard

Âgée de 7 ans, Drusenheim aura dû attendre la 82ème course de sa carrière pour franchir le poteau d'arrivée en tête. De loin la moins riche de ce Prix Annick et Georges Dreux, la fille de Roi du Coq est venue arbitrer les débats dans les derniers mètres de course pour la plus grande joie de son mentor Loïc Groussard.

Cette victoire va faire du bien au moral de Loïc Groussard, c'est certain. Le professionnel mayennais n'avait plus gagné une course premium depuis plus de cinq mois. Le dernier succès de l'un de ses protégés remontait au 21 mai sur l'hippodrome de Châtelaillon-La Rochelle, c'était avec French Lover (Kepler).
Très ému, Loïc Groussard est interpellé par Marie-Annick Sassier (fille de Georges et Annick Dreux) qui le cherche pour prendre une photo avec lui et lui remettre le trophée, avant de nous déclarer : "C’est incroyable. Adrien [Lamy] a monté une course exceptionnelle. Elle a réalisé 120 % de sa valeur aujourd’hui. C’est une jument hyperactive qui ne peut jamais rester en place. Elle remporte ici sa première victoire ! Elle était à fond dans les tournants et perdait toujours un peu de terrain puis a tout donné à la fin. Pour moi, le Prix Georges et Annick Dreux est une course spéciale, la plus belle au monté de Laval. C’est comme gagner une belle course pendant les Trois Glorieuses de Craon. Je me souviens avoir remporté cette épreuve avec Vesce de Biéville [montée par Aymeric Thomas en 1994] lors de mes débuts d’entraîneur. Franchement, cette course aurait été loin de la maison, je ne l’aurais jamais courue. C’est une sorte de miracle." Drusenheim rejoint donc au palmarès de cette belle épreuve des chevaux grande qualité comme Sourire de Voutré (2011), Nene'Digli Ulivi (2013), Caduceus des Baux (2017) ou encore Balzac de l'Iton (2019). Avec désormais plus de 100 000€ sur son compte en banque, Loïc Groussard peut encore espérer un bel hiver de sa protégée.

D'où vient-elle ?

Elevée par Didier Anfrieu, cette jument de 8 ans est une sœur de Quintilien (125 540 €) et Sigolsheim (160 897 €). Fille de Roi du Coq, Ittenheim (1 victoire) compte les trois précités comme seuls vainqueurs. Drusenheim est désormais le plus riche élément de la fratrie avec plus de 163 000 € de gains.

6e | PRIX ANNICK ET GEORGES DREUX
M - 2850 m - Course A - 46 000 €
DRUSENHEIM 1'13"9
Roi du Coq x Ittenheim (Talitso)
Jockey : A. Lamy - Entraîneur : L. Groussard
Propriétaire : L. Groussard - Eleveur : D. Andrieu
2e Cadel de Cahot 1'13"3
3e Cesar de Vrie 1'13"3
4e : Butch Cassidy - 5e : Fauve de Felliere - 6e : Fluo Meslois - 7e : Solcio Zl
A voir aussi :
...
Vol de sulkys : un réseau démantelé

C'est une longue enquête qui a permis de démanteler un réseau, dont les commanditaires seraient basés en Italie avec des ramifications jusqu'à Malte, à l'origine de nombreux vols de sulkys - on parle d'une cinquantaine de vols, ...

Lire la suite
...
Vernissage Grif vainqueur en Suède, Bahia Quesnot 6ème

Groupe 2 international disputé ce samedi à Östersund, le Jämtlands Stora Pris (2140m) réunissait un lot de haut niveau. Bien que parti avec le numéro 9, l'Italien Vernissage Grif (Varenne) a remporté une victoire de prestige en venant à bout de ...

Lire la suite
...
Grande Copine en lever de rideau

La journée de Thierry Raffegeau avait bien débuté grâce au succès convaincant de Grande Copine (Royal Dream), son premier dans la spécialité du monté. Le chrono est excellent, 1'12''9 sur les 2850m de la ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite