... ©Scoopdyga
Résultat de course - 02.11.2020

Diable de Vauvert déploie ses ailes d'ange

Pour aller sur le Prix de Bretagne, il fallait un peu l’ouvrir aujourd’hui.
gabriele gelormini

Rares sont les chevaux à 7 pour 10 au départ d'une course Quinté+. C'était le cas de Diable de Vauvert ce dimanche dans le Grand Prix de la Ville de Laval, et le protégé de Bertrand Le Beller n'a pas fait faux bond à ses très très nombreux supporters.

C'est en fait une étape de plus de validée pour Diable de Vauvert (Prince d'Espace). Très bon dans le Grand National du Trot, parfait le mois dernier dans le Prix Ovidus Naso à Vincennes, il remplit son contrat mayennais avec brio ce dimanche. Son entraîneur avait préféré cette course au GNT de mercredi à Nantes. Question de timing et d'ambition pour la suite : on vise en effet avec lui la sphère supérieure, le niveau ultime. On le retrouvera dans trois semaines dans un autre Quinté dominical, le Prix de Bretagne qu'on va apprendre au fur et à mesure à appeler la Qualif #1.
Pour son pilote Gabriele Gelormini, la configuration de la course a été parfaite pour remplir les deux contrats, c'est-à-dire gagner bien sûr et penser à l'avenir : "Je suis parti d’assez loin, car il était temps avec Jerry Mom qui commençait à provoquer. Il n’avait rien fait avant. Il s’est repris à la fin car je l’ai laissé faire. C’est très bien d’autant plus qu’il faut maintenant aller sur le Prix de Bretagne et qu’il fallait un peu l’ouvrir aujourd’hui. S’il n’avait fait que 200 mètres de course, cela aurait été un peu juste. Là, il a fait 700 mètres. ll était parfait dans le final, bien en ligne. Il gagne avec de la marge. La dernière fois qu’il était venu ici, il avait fait 1’12’’8, aujourd’hui, c’est 1’12’’5. Le but était de gagner mais aussi de préparer sa participation au « Bretagne » dans lequel on espère pouvoir le qualifier tout de suite pour le Prix d’Amérique. Le laps de temps de 20 jours est parfait pour lui."
Très bon 2ème après avoir animé les débats, Donuts Deladou (Baccarat du Pont) pourrait être vu cet hiver au monté nous a appris son entraîneur Pierre Houel.

D'où vient-il ?

Sa mère, Pop Star 1'13'' m. (First de Retz), a gagné le semi-classique monté Prix Henri Ballière, à Caen, puis s'est classée troisième du classique Prix du Président de la République. Ses gains s'élèvent à 275.680 €. Elle se recommande, pour l'heure, de deux vainqueurs, l'autre étant Furie de Vauvert 1'14'' (Rockfeller Center), gagnante de deux courses et de 44.630 €. L'avenir est incarné, pour elle, par Hendrix de Vauvert, un mâle de 3 ans, qualifié, inédit, par Texas Charm, Idée de Vauvert, une pouliche de 2 ans, par Booster Winner, Jacky de Vauvert, un yearling mâle, par Ouragan de Celland, et Krak de Vauvert, un fils de Memphis du Rib dont elle était suitée ce printemps. A l'horizon 2021, Franck Lemuet, son propriétaire, prévoit une union avec Bird Parker.

4e | GRAND PRIX DE LA VILLE DE LAVAL
Att - 2850 m - Course A - 50 000 €
DIABLE DE VAUVERT 1'12"5
Prince d'Espace x Pop Star (First de Retz)
Driver : G. Gelormini - Entraîneur : B. Le Beller
Propriétaire : F. Lemuet - Eleveur : F. Lemuet
2e Donuts Deladou 1'13"3
3e Dayana Berry 1'12"8
4e : Jerry Mom - 5e : Ce Bello Romain - 6e : Darlington Park - 7e : Davina du Capre
A voir aussi :
...
Hugo Abergs Memorial :
le sprint royal scandinave

C'est le grand événement du trot scandinave au coeur de l'été. Le Hugo Abergs Memorial est fort d'une riche histoire mais se veut aussi très attractif avec un peu plus 157 000€ promis à son vainqueur. En monnaie locale, cela ...

Lire la suite
...
Prosperous tout en puissance

S'il s'est déjà imposé sur la grande piste de Vincennes, qui plus est sur le parcours des 2850m., le 7 ans suédois Prosperous (Prodigious) semble quand même plus dans son élément sur une piste plate comme celle ...

Lire la suite
...
Trophée Vert : les cartes sont rebattues

À six semaines de la finale du Trophée Vert à Craon (le 6 septembre), le dénouement du circuit sur les meilleures pistes en herbe est loin d’être connu. En effet, Détroit Ace, le maillot jaune, est sur la touche ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite