... ©Scoopdyga
Actualité - 19.09.2022

Benoît Robin voit la vie en vert

Vainqueur hier du Critérium des 5 ans au sulky de son protégé Hussard du Landret (Bird Parker), Benoît Robin, 38 ans, a enregistré le plus beau succès de sa carrière. Ce lundi matin, après avoir vérifié que son champion allait bien ("il a bien mangé, il était bien gai au paddock"), le Mayennais qui dispose d'une antenne à Grosbois, à la tête d'une écurie d'une trentaine de chevaux ("je veux me limiter à ce nombre"), a accepté de répondre à nos questions pour dresser son portrait.

Quelle formation avez-vous suivi, auprès de qui ?
J'ai fait l'école de Graignes dès l'âge de 14 ans. Mon premier patron a été Franck Delanoë puis j'ai travaillé chez Jean-François Popot, Reynald Coppens, Sylvain Roger pendant cinq ans) et Jean-Michel Bazire pendant 5 ans également.

Votre 1ère victoire comme driver-jockey ?
C'était pour Charles Nivard à Granville, je m’en rappelle bien. La jument s’appelait Isba du Hard, c'était un 15 août (2001). Je l'ai bien en mémoire.

Et votre 1ère comme entraîneur ?
C'était à Méral, avec un cheval en association avec des copains et ma grand-mère. Meddy Chevalier avait mené au succès Vasco de Ligny.

Avez-vous un modèle chez les pros ?
Je ne vais pas faire mon fayot mais bien sûr Jean-Michel Bazire. C'est la régularité et l’art du travail bien fait incarnés. À l’époque, j’avais hésité entre m’installer ou travailler à ses côtés et ce fut clairement la bonne décision : l’expérience a été très enrichissante à tous points de vue. Et Michel (Bazire) était encore là, ce fut de grands moments.

Comment êtes-vous arrivé dans les courses ?
Mon grand-père avait deux-trois chevaux et il m’emmenait aux courses au Mont-Saint-Michel et à Saint-Malo d'où je suis originaire. Et j’ai contracté le virus à ce moment-là.

Votre hippodrome préféré ?
(après une légère hésitation). Le Croisé-Laroche où je me rends ce soir d’ailleurs !

Grosbois ou campagne ?
Les deux. Grosbois j’en avais fait ma base cet été pour préparer le Critérium avec Hussard et j'ai encore appris. Mais l’important pour les chevaux comme pour les hommes c'est de bien alterner les deux selon moi.

Vincennes ou Laval ?
Vincennes

Prochain objectif professionnel ?
Je ne m'en suis pas fixé de précis. Pourvu que cela dure comme ça et ça ira bien.

Votre cheval de coeur hors Hussard et pourquoi ?
Inastie Danica (Amiral Sacha) est une jument que j'aime vraiment beaucoup. Je pense qu'elle peut nous apporter de belles satisfactions dans les semaines à venir.

Quelque chose de Hussard qu’on ne sait pas ?
Il ne sait uriner que dans le camion ! Alors on a pris le pli avec lui : on le met dans le camion pour qu'il urine. Heureusement qu’il n’y a que lui qui fait ça, ce serait bien compliqué sinon. C'est sa manie à lui.

Prenez-vous du temps pour autre chose que les courses ?
Je n’ai pas trop le temps pour d’autres loisirs mais j'aime retrouver la famille et les amis et partager une bonne table.

La suite pour Hussard du Landret ?
Son prochain objectif sera le championnat Européen des 5 ans qui vient vite d'ailleurs, le 14 octobre. Mais pour le moment, direction la mer chez Emilien Raulline pour lui.

A voir aussi :
...
Revivez la Journée des Champions

Succès populaire, avec ses 12.000 personnes sur l'hippodrome de Vincennes, et moment de grandes performances sportives, la Journée des Champions a aussi été celle des rencontres et défis dimanche. Parmi ces derniers, citons le duel entre Elixir De ...

Lire la suite
...
Le magazine 360 fort à propos

Le dernier numéro de 360° le magazine, disponible sur abonnement, vous proposait deux reportages-élevage dédiés : "Il était une fois Horsy Dream" et "Jeroboam d'Érable, un millésime appelé à bien vieillir". Une façon d'avoir un coup ...

Lire la suite
...
La nouvelle
vague de Champions

Au lendemain d’une Journée des Champions à Vincennes, dont on n’a pas fini de garder les images et les émotions en tête, les notions d’avènement, de partage, de communion et de jeunesse ont été les ...

Lire la suite
...
Killer de Cahot tue le suspense

Et de deux. Après une rentrée victorieuse à Bernay le 12 mai, Killer de Cahot (Village Mystic) répète avec une belle autorité ce lundi à Caen. Le pensionnaire d'Arnaud Desmottes est, dès lors, invaincu en deux sorties cette ...

Lire la suite