... © Aprh
Actualité - 25.09.2022

Intuition ou un triomphe sans limite

Prix des Elites

INTUITION, UNE ÉLITE SANS LIMITE

Sans limite. Voilà les sentiments qui naissent devant le succès d'Intuition dans le Prix des Elites (Gr.1). La gagnante et son entourage bouleversent de nombreux repères en même temps. Dans la course d'abord, avec un nouveau record absolu des 4 ans montés à la clé en 1'10''8. Dans l'après-course ensuite avec une célébration collective rarement vue à Vincennes. La victoire du partage défendue par le propriétaire Martin d'Archimbaud a pris une dimension totale avec un podium submergé par les amis et la famille lors de la remise des prix.

L'édition 1 du Prix des Elites (Gr.1) dans sa nouvelle formule, réservée aux seuls 4 ans, restera dans les annales. Dans une épreuve qui a multiplié les astuces scénaristiques, les pouliches de 4 ans ont confirmé leur suprématie sur les contemporains mâles. Le trio qui compose le podium, Intuition (Brillantissime), Inès des Rioults (Carat Williams) et Idéale du Chêne (Bird Parker), est la presque parfaite répétition de celui du Prix du Président de la République (Gr.1), remporté en juin par Intuition devant Inès des Rioults alors qu'Idéale du Chêne se classait quatrième (derrière Icare des Valois, absent cette fois).
Côté spectacle, on peut parler d'engagement sans limite avec une explication finale de toute beauté entre Intuition et Inès des Rioults, dans une écriture inversée par rapport au Président de juin. Cette fois, c'est Intuition qui est venue dominer sa rivale qui avait tenté crânement sa chance de loin, dès le haut de la montée alors que, en juin, Intuition avait pris la poudre d'escampette très tôt avec succès.
Dans cette version sans limite, on relève un chrono stratosphérique d'1'10''8. Nouveau record du parcours (2.175 mètres) pour un 4 ans sous la selle. Mieux encore, nouveau record absolu de Vincennes au monté pour un 4 ans et nouveau record national de la catégorie. Tout simplement. À noter que le record du Prix des Elites reste la propriété de Girly Béco, lauréate en 1'10''5 l'an dernier mais à l'âge de 5 ans.


Une grande performance sportive
Intuition a signé les meilleurs chronos partiels après avoir fait dans le calme en début d'épreuve [lire les données Tracking en bas de page]. Sur cet angle sportif, Adrien Lamy nous a confié : "Elle est impressionnante car il y a la manière dans une épreuve où il a fallu batailler. Cette victoire a été moins facile que celle du "Président" car la course s’est disputée différemment. Au moment où, d’habitude, elle est au-dessus des autres et fait le trou dans le dernier tournant, Inès des Rioults allait aussi bien que nous en tête. Plutôt que faire la guerre, j’ai préféré alors temporiser pour lui donner une chance de se relancer. Vraiment, dans le dernier tournant, je ne me voyais pas gagner."

Intuition a juste été extraordinaire.
Adrien Lamy

© Aprh
Il reste qu'Adrien Lamy n'a pas baissé les bras et a pris les bonnes décisions. Il ajoute encore : "J’ai pris le risque de déboucher les oreilles et quand elle est venue derrière Inès des Rioults, elle a pris du "gaz" d’elle-même. J’ai alors senti qu’elle allait pouvoir accélérer à la fin. Quand je lui ai mis le nez à la fenêtre au niveau des raquettes de départ, elle n’a fait que de sprinter. Elle a été juste magnifique et extraordinaire."
La monte pleine de sang-froid d'Adrien Lamy est saluée par Martin d’Archimbaud, copropriétaire de la jument avec Coline Labadie. Le jeune homme était confiant et nous partage ce qu'il a vécu de son côté : "La jument affiche une très belle forme actuellement à l’entraînement. Elle avait fait un très bon heat et les voyants étaient au vert. Avec un départ repris deux fois, pour une jument comme elle, délicate au départ, cela met encore une petite pression supplémentaire. Adrien a vraiment fait une super course. Il n’a jamais paniqué, a su sortir au bon moment. Il montre une nouvelle fois qu’il fait partie des tops jockeys du peloton. Intuition a montré assez vite qu’elle prenait le dessus à la fin et on a eu le temps d’en profiter un petit peu."

Un partage sans limite
Hors du champ sportif, le sans-limite est encore de mise. Jamais sans doute, le podium de Vincennes n'avait été "envahi" de la sorte. Nulle histoire d'opportunité dans cette liesse collective mais la volonté de Martin d'Archimbaud et de ceux qui l'entourent de faire des courses un lieu et une scène de partage. Le propriétaire nous confie : "C’est vraiment chouette de partager de telles émotions avec ma famille et mes amis. C’est vraiment ma vision des courses. On se rend compte de la chance que l’on a d’avoir une jument de ce niveau-là. Le fait d’inviter autant de monde aux courses met une petite pression supplémentaire mais on a passé une super journée."

La leader incontestée de sa promotion
Depuis son sacre dans le Prix du Président de la République en juin, Intuition a participé à deux autres épreuves sous la selle pour s'y imposer à chaque fois. Elle ajoute ici un deuxième Groupe 1 à son palmarès et est l'incontestable numéro 1 de sa génération sous la selle.


8e | PRIX DES ELITES
M - 2175 m - Groupe 1 - 240 000 €
INTUITION 1'10"8
Brillantissime x Combattante (Sam Bourbon)
Jockey : A. Lamy - Entraîneur : T. Malmqvist
Propriétaire : Ec. du Londel - Eleveur : Ec. L. Baudron
2e Ines des Rioults 1'10"9 Carat Williams x Nelly des Rioults
3e Ideale du Chene 1'11"2 Bird Parker x Royale du Chene
4e : Iliade Mesloise - 5e : Ibra du Loisir - 6e : Ici c'Est Paris - 7e : Ivana de Bertrange

Une descendante de Nesmile

Il s'agit du premier produit de la classique Combattante (267.740 €). Sa grand-mère New York (3ème du Prix Masina - 129.460€) n'est autre que la génitrice de Texas Style (lauréate du Prix Guy Deloison - 304.210 €) ou encore Douce Aventure (105.860 €). Cette pouliche élevée par Louis et Jean Baudron défend la casaque de l'Ecurie de Londel, gérée par Martin d'Archimbaud, après avoir été acquise à l'amiable. On trouve ensuite J'Imagine (Bold Eagle), gagnante d'une course au printemps et quatrième en juin à Vincennes. Intuition a la matrone Nesmile (mère de Buvetier et Défi d'Aunou) en quatrième mère.

Ready Cash 1'10''3 Indy de Vive 1'11''9
Brillantissime 1'10''6 Kidea 1'18''2
Ivre de Victoire 1'15''7 Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
INTUITION April Pearl 1'17''6
Sam Bourbon 1'11''6 Goetmals Wood 1'11''9
Combattante 1'12''4 Etta Extra 1'18''0
New York 1'12''9 In Love With You 1'13''4
Comtesse d'Aunou (US)
Une pression supplémentaire
Vouloir mobiliser et emmener avec soi n'a rien de facile. C'est sous le double motif d'une pression sportive et collective que Martin d'Archimbaud a vécu le grand sacre du jour : "Il y avait de la pression car nous étions dans la peau des favoris cette fois. Une telle victoire, c’est aussi des moments de concentration en amont avec Laure, la lad d’Intuition, Tomas (Malmqvist) et Adrien (Lamy). On discute du "plan de match", du plan de course. Il faut conjuguer cela avec les visiteurs que je reçois qui sont curieux et c’est très bien. Il faut donc trouver le juste milieu pour être disponible avec tout le monde." La pression toujours peut bien sûr se communiquer par effet de contact. Adrien Lamy ne nous l'a pas évoquée, insistant plutôt sur la dynamique qu'il ressent comme jockey : "Ce sont des jeunes qui s’investissent, qui sont passionnés par les courses et qui donnent un élan à tout le monde avec leurs amis, leurs familles. C’est juste top pour les courses."

La déception de Jean-François Senet
Plutôt mieux partie que d'habitude, Inès des Rioults a été l'autre grande actrice de la course. C'est elle qui a obligé Intuition à se livrer à fond pour décrocher les Elites. Lancée très tôt dans son offensive finale par Florian Desmigneux, la pouliche n'a faibli qu'à mi-ligne d'arrivée. Pour son entraîneur Jean-François Senet, il y a de la déception, à chaud : "Je suis déçu du jockey parce que les ordres étaient de venir pour finir. Je pense que si elle avait été montée aux ordres, elle aurait gagné. On perd un Groupe 1. J'ai la chance d'avoir une jument de Groupe 1 et aujourd'hui on aurait pu gagner mais, malheureusement, on est battus." Côté satisfaction, il y a la question de la mise en jambes : "On travaille son départ depuis un moment et, du coup, elle part mieux."

Du côté des autres placés
■ Paul Ploquin, jockey d'Idéale du Chêne, 3e : "Elle réalise une belle course et n’a pas pris dur. Il y aura des petits réglages à effectuer au niveau de sa bride sachant qu’elle s’élance mieux dorénavant. Les deux premières sont très bonnes et ne calent jamais. La mienne a du mal à faire la montée et s’est bien relancée à la fin. Elle ne finit pas fatiguée."
■ Guillaume Martin, jockey d'Iliade Mesloise, 4e : Elle a fait son maximum. Elle était parfaite aujourd'hui. Nous sommes très content de sa 4e place. Elle a donné son maximum mais les trois premières lui sont supérieures."
■ Laurent Abrivard, entraîneur d'Ibra du Loisir, 5e : "Il était énervé dans les élastiques et est parti très tendu. Dans ces conditions, c'était très difficile. Nous avons vu que les femelles étaient supérieures."

Une réunion aux couleurs du Portugal bien fréquentée
Avec 11.000 personnes présentes à Vincennes ce dimanche, la dernière réunion dominicale du meeting d'été de Vincennes a conjugué les performances sportives à une belle audience populaire.

Le podium restreint du Prix des Elites 2022

© Aprh

A voir aussi :
...
Kajou Josselyn confirme, Kool and the Gang gagne en débutant

Deux courses pour 2 ans figuraient au programme des réunions de Châteaubriant et de Vire. En Loire-Atlantique, Kajou Josselyn (Love You), dont la troisième mère est la matrone Quezira, a confirmé ses brillants débuts victorieux à Chartres. ...

Lire la suite
...
Yoann Lebourgeois, un baroud d'honneur brillant avec Emeraude del Phédo

Deuxième au classement général du Grand National des Jockeys avant la Finale du jour, Yoann Lebourgeois ne pouvait pas remonter le leader Alexandre Abrivard vu leur écart de 35 points. Cela n'a pas éteint l'enthousiasme du jockey avec ...

Lire la suite
...
Inshore emporté
par le tourbillon Abrivard

Le Prix Philippe du Rozier (Gr.2) n'a pas du tout livré un dénouement attendu. Son favori Indigo du Poret a mal couru, suscitant même des inquiétudes dans la bouche de son jockey Eric Raffin (lire plus loin). ...

Lire la suite
...
Jean-Michel Bazire,
le champion hors-norme du GNT

Campionissimo ! Hors du commun. Hors norme. Si les formules les plus élogieuses fusent depuis longtemps à l'adresse de Jean-Michel Bazire et de ses exploits, l'homme a ajouté dimanche une nouvelle ligne d'exception à son palmarès. Il a remporté le Prix Maurice ...

Lire la suite