... ©Scoopdyga
Résultat de course - 02.11.2020

Huwaga, en pouliche supérieure

Elle va boxer avec les bonnes cet hiver
Jean-Michel Bazire sur Equidia

Le style sur la piste, les propos de son entraîneur/driver à son retour aux balances au micro d'Equidia, tout laisse à penser qu'on a affaire ici à une pouliche de très haut niveau.

"Depuis le début on la respecte et on va la respecter encore très longtemps." Pas besoin d'en dire beaucoup plus pour Jean-Michel Bazire qui aime beaucoup cette fille de Ready Cash et Uwaga (voir son focus-pedigree ci-contre).
C'est donc l'occasion de se pencher aussi sur la trajectoire de carrière que le Sarthois a donné à sa pouliche : des débuts victorieux à Nantes avec un de ses hommes de confiance pour les jeunes chevaux, Romain Congard. Puis une arrivée rapide sur la scène parisienne, dès le mois de janvier, toujours avec Romain Congard. Quand le "patron" a repris les rênes, c'était pour taper dans le mille à la mi-janvier puis en février. Deux succès parisiens au début de son année de 3 ans, cela semblait suffire pour savoir à quel étage pouvait évoluer Huwaga et après deux courses de remise en route, son entrée dans le meeting d'hiver est spectaculaire : un succès des plus convaincants dans cette course B, sans donner l'impression de forcer outre-mesure son (grand) talent. Assez pour ambitionner le Critérium des 3 ans le 20 décembre prochain ? "On ne va pas s'affoler non plus, tempère aussitôt Jean-Michel Bazire. Mais elle va boxer avec les bonnes pouliches c'est certain." Se frotter aux meilleurs mâles, ce sera certainement pour plus tard. Il faut dire qu'Helgafell est pour le moment difficile à prendre. Et comme Huwaga a tout l'avenir devant elle.
Deuxième avec Hunter Valley (Charly du Noyer), Franck Nivard s'est dit très content de la prestation de sa pouliche, reconnaissant lui aussi être tombé sur un os.

D'où vient-elle ?

Huwaga est par Ready Cash 1'10'' et a pour pères de mères Coktail Jet 1'10'', Viking's Way 1'15'' et l'américano-suédois Meadow Road 1'11'', soit une splendide combinaison, assortie d'un inbreeding sur Viking's Way (3x3). Gagnante de sept courses et de 96.070 euros, Uwaga la mère d'Huwaga, est, en outre, la soeur d'Aupiquaria (huit victoires et 302.860 €) et de Rican Way (trois victoires et 122.820 €). La famille remonte à Toscane B (1941-Junior du Verdier), mère du champion de Pierre-Désiré Allaire et de Pierre de Montesson, Toscan 1'15'', vainqueur du Critérium des Jeunes, du Prix Capucine, aujourd'hui Prix Albert Viel, du Critérium des 3 Ans, du Critérium des 4 Ans ou encore du Prix de Sélection, puis, l'âge venu, du Prix d'Amérique, de deux Prix de Paris et du Grand Prix de Bavière.

3e | PRIX DE BACQUEVILLE
Att - 2700 m - Course B - 37 000 €
HUWAGA 1'16"3
Ready Cash x Uwaga (Coktail Jet)
Driver : J.-M Bazire - Entraîneur : J.-M Bazire
Propriétaire : A. Skowronski - Eleveur : S.A.R.L. B. Chateau
2e Hunter Valley 1'16"5
3e Hatika Bourbon 1'16"5
4e : Halma Vici - 5e : Hermione de Carel - 6e : Help Me Win - 7e : Haute Voltige
A voir aussi :
...
Goeland d'Haufor contrôle et sprinte

Neuvième victoire de la carrière de Goëland d'Haufor (Voltigeur de Myrt), la neuvième dans le cadre d'un meeting d'hiver. Triplement lauréat durant le meeting 2019-2020, quadruple vainqueur lors de l'exercice précédent, le voici ...

Lire la suite
...
18 restants engagés dans la Q#2 Prix d'Amérique Races ZEturf

Après l'enregistrement des forfaits ce mercredi, 18 restants figurent sur la liste des engagés à la Qualif#2 Prix d'Amérique Races ZEturf (Gr.2). Les montes de Face Time Bourbon (Ready Cash), Davidson du Pont (Pacha du Pont), Délia du ...

Lire la suite
...
Série nouveaux étalons (#9)
Goût Baroque 1'11''

Haras de Vains (50) 300 €, à la réservation, + 2.500 €, poulain vivant Goût Baroque 1’11’’, c’est, d’abord, un palmarès, solide, étoffé, circonstancié. Dix succès, à ce jour, pour plus de 350.000 euros de gains. Un palmarès classique, qui l’a vu ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite