... ©Province Courses
Lover Boy, le top price à 50 000 € mercredi à Caen.
Actualité - 28.09.2022

Et la place de Caen se mit à flamber !

Après une première session aux résultats en hausse sensible, la deuxième session des Ventes de Caen réservée aux yearlings a débuté mardi sur l’hippodrome de Caen, avec plus de 400 lots à passer sur le ring jusqu’à vendredi. Avant même le premier coup de marteau, il y avait beaucoup de monde dans les travées de La Prairie. Cela dessinait les contours d’une vacation animée. Non seulement, elle a été animée mais elle a fait mieux encore avec des indicateurs qui ont flambé, à l’image d’un chiffre d'affaires de 727 200 €, un record sur une journée pour les ventes de l'Association des Éleveurs Normands et un top price à 50 000 € pour Lover Boy, un fils d’Eridan et donc petit-fils de Ready Cash.

Les Ventes de Caen changent incontestablement de dimension. La montée en puissance observée depuis quelques années déjà de ce que les organisateurs continuent à défendre comme des ventes au service des éleveurs, fidèles en cela à l'idée originelle de la création du rendez-vous caennais en 1986, se confirme plus que jamais. L’an dernier, le chiffre d’affaires s’était ainsi élevé pour la première fois à plus de 3,3 M€, soit 400 000 € au bas mot de mieux que 2020 qui était déjà l’année de référence.
Cette année, la troisième journée réservée aux yearlings il y a quinze jours a engendré un chiffre d’affaires de plus de 600 000 €, à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire de ces ventes. Mais ce nouveau record n’aura tenu que le temps d’attendre le jour#4. Ce mardi, cette barre symbolique a été allègrement dépassée puisque la centaine de yearlings passés sur le ring a totalisé des enchères à hauteur de 725 200 €, avec un taux de vendus de 79,04 % et une moyenne de 8 737 €. Autres chiffres signifiants pour aller dans le sens de cette évolution : un top-price à 50 000 €, deux suivants respectivement à 42 000 € et à 34 000 €, quand, l’an dernier, lors de la même vacation, le top avait plafonné à 28 000 € et qu’un seul autre lot avait dépassé les 20 000 €. "Ce que l’on apprécie en venant acheter ici, c’est la diversité des produits présentés, que ce soit dans les pedigrees et les modèles, avance Anne Monceret-Champié, la fille de Gilbert Champié, qui fait partie des acheteurs historiques et les plus actifs de la place caennaise. Mais il faut reconnaître cette année en particulier que les prix ont sensiblement augmenté."
Preuve en est, la moyenne des quatre achats de la famille Champié, dont les deux lots suivants le top price (lire en page suivante), s’élève à 27 500 €. Depuis, 2016, cette moyenne des achats estampillés "Champié" était de 14 970 €. "J’en parlais avec mon père qui vient à Caen depuis trente ans environ. Il me dit que tout a évolué et progressé, poursuit la fille du propriétaire du Sud-Ouest. Cette augmentation n'a pas été un frein aujourd'hui mais peut le devenir à terme car nous avons un budget limité. Il est possible que l’on achète un ou plusieurs poulains de moins lors deux prochains jours. Mais, encore une fois, on aime venir et j'aime bien que mon père soit à mes côtés pour qu'il valide les achats, surtout quand les prix atteignent un certain niveau."
De l'activité, il y a en eu tout particulièrement sur les coups de 14h30 quand Lover Boy (359) est monté sur le ring. Après une belle passe entre plusieurs enchérisseurs, c'est finalement François-Pierre Bonnard qui a eu le dernier mot à 50 000 €. "J’avais tablé autour de 20 000 €... C’est une folie ! Mais je le voulais vraiment, commente l'acheteur. C'est le même pedigree que Rivière Espérance que j'avais achetée à son éleveur et qui a fait une belle carrière chez Thierry Duvaldestin. Quelques années après Rivière Espérance, j’ai arrêté d’avoir des chevaux, aussi bien à l’entraînement qu’à l’élevage après une ou deux saisons difficiles et des coups durs. Mais on finit toujours par revenir à ses premières amours. Je viens d’être à la retraite et de m’installer à Caen justement. C’est un beau cadeau pour fêter mon arrivée en Normandie !"

LE TOP PRICE
#359 LOVER BOY
Eridan et Escale de Rêve (Quaro)
50 000 €
Vendeur : Écurie Breeding Courtage (présentation Haras d’Écouché)
Acheteur : François-Pierre Bonnard
Réaction de l’acheteur : "J’avais tablé autour de 20 000 €... C’est une folie ! J’étais propriétaire de Rivière Espérance (Kinder Jet) que j’avais achetée à son éleveur, Guy Bernereau, et qui a fait une belle carrière chez Thierry Duvaldestin, gagnant 380 000 € avant d’être orientée à l’élevage où elle a notamment donné le bon Gold River (Coktail Jet). J’ai découvert le poulain à travers des photos et j’ai trouvé qu’elle ressemblait beaucoup à Rivière Espérance dont la mère du poulain est une trois quarts sœur. C’est donc le même pedigree. Je l’ai fait sortir ce matin et il m’a beaucoup plu dans son modèle".
Réaction du préparateur (Nicolas Menand/Haras d’Écouché) : "C’est un poulain qui est pas mal sorti tout au long de la matinée. On se doutait donc qu’il allait susciter des convoitises. Maintenant, c’est impossible de savoir jusqu’à quel niveau peut monter un tel yearling. C’est le jeu des enchères. C’est le premier poulain que nous présentons cette année à Caen. On part sur de bonnes bases".
Ready Cash Indy de Vive
Eridan Kidea
Topaze d'Atout Coktail Jet
LOVER BOY Gunilla
Quaro Kiwi
Escale de Reve Encombevineuse
Javana de Mai Django
Troika de Mai

A voir aussi :
...
Indigo de Fontaine sait tout faire

Irréprochable cet hiver à Vincennes à l'attelé en deux courses où il s'est imposé en cheval en retard de gains, Indigo de Fontaine (Niky) découvre le monté avec autant de réussite ce samedi. "Nous avons changé de spécialité ...

Lire la suite
...
Kipling Iron
est aussi performant au monté

Après deux premières victoires à l'attelé en province, Kipling Iron conserve son invincibilité ce samedi en débutant au monté pour ses premiers pas à Vincennes. Son entraîneur Tony Le Beller ne cache pas des ambitions de niveau Groupe ...

Lire la suite
...
Karma Quick élu "pépite du mois"

Il réalise un début de carrière sans fausse note et est même invaincu à Vincennes en deux tentatives à Vincennes où il a enchaîné deux succès en janvier. Cette carte visite a permis à Karma Quick (Unique ...

Lire la suite
...
Exposition médiatique et note
parfaite pour Granvillaise Bleue

Les Cornulier Races entrent dans une nouvelle ère. Après le sommet du Prix de Cornulier, voilà l'heure de la revanche dans le Prix de l’Île-de-France. En l'absence de la reine de la grande épreuve, Flamme du Goutier, les ...

Lire la suite