... (© APRH)
Résultat de course - 03.11.2020

Quand Régis Le Vexier exauce son rêve

Jean-Mi va s’en remettre plus vite que si cela avait été moi.
Régis Le Vexier sur Equidia

Un "Bazire" à la faute alors qu'il a course gagnée : une occasion rare qu'il ne faut pas laisser passer en ce début de meeting d'hiver. C'est ce qu'a fait Régis Le Vexier avec Franklin (Saxo de Vandel) pour remporter sa première course à Vincennes.

Comme tant d'autres fils de professionnels, Régis Le Vexier fréquente Vincennes depuis son enfance. Alors forcément gagner sur la piste noire revêt un caractère émotionnel fort. "Ce moment-là, j’en rêve depuis l’âge de 9-10 ans", confie-t-il sur Equidia quelques minutes après le succès de Franklin qui a profité de la faute de Farrell Seven (Redeo Josselyn) à 100m. du poteau. La satisfaction est peut-être encore plus forte que le succès a été obtenu avec la casaque de Gérard Desnoues, celle entre autres d'Eckmuhl Vro qu'entraînait son papa, François-Régis. C'est d'ailleurs pour Gérard Desnoues qu'il a acheté Franklin à vente d'été en juillet dernier. "Quand il est arrivé à la maison, il me faisait ce qu’il a fait aujourd’hui avant le départ, je me suis demandé ce que l’on avait acheté, revient-il. Là, je me suis dit, c’est bien moi de passer pour un pitre à Vincennes. Mais tout est bien qui finit bien. A la maison, Laura s’en occupe super bien. Jour après jour, il a changé." Au point donc de venir tenter sa chance à Vincennes. "L’autre fois, il nous a vraiment montré quelque chose de bien contre les bons de chez nous, c’est ce qui nous a fait venir à Vincennes. Il y avait le cheval à Jean-Mi (Bazire) à battre mais, des fois, on tombe sur de meilleurs lots chez nous." Le cheval de JMB fautif, cela a souri à Régis Le Vexier : "Pour une fois que j’ai de la réussite. Souvent quand il y a une merde, c’est pour moi. Là, le boss fait la faute et moi j’en profite. Jean-Mi va s’en remettre plus vite que si cela avait été moi".

D'où vient-il ?

Franklin est passé sur le ring de la vente d'été d'Arqana Trot, le 24 juillet dernier, sous la bannière de son éleveur, l'Ecurie d'Em (Paul Essartial), étant vendu 28.000 euros. Quelques mois plus tard, ce fils de Saxo de Vandel ouvre son palmarès à Vincennes, pour son nouvel entourage, devenant le deuxième vainqueur de sa mère dans le temple du trot, après sa trois quarts soeur, Dolly America 1'15'' (Coktail Jet), gagnante de quatre courses et de 70.000 €. Sa mère, c'est la bonne Quitty America 1'12'' (douze victoires et plus de 350.000 €). Cette fille de Diamant Gédé n'a eu que trois produits, tous qualifiés. De sa soeur, Névadara d'Em (Coktail Jet), est née Taormina d'Em 1'13'', lauréate de neuf courses, dont le Groupe III Prix de la Ville de Caen, et placée de Groupe I et de Groupe II, notamment dans le Prix de Paris.

1ère | PRIX POMONA
Att - 2100 m - Course E - 29 000 €
FRANKLIN 1'12"8
Saxo de Vandel x Quitty America (Diamant Gede)
Driver : R. Le Vexier - Entraîneur : R. Le Vexier
Propriétaire : G. Desnoues - Eleveur : E. d' Em
2e Festival d'Orient 1'12"8
3e Follow Me Flash 1'12"9
4e : Fokker de Bailly - 5e : For Ever The Best - 6e : Flash de Lune - 7e : Frisson d'Amour
A voir aussi :
...
Harmoniously confirme à un échelon supérieur

De bons 4 ans étaient au départ du Prix du Palais-Royal, où les deux favoris He And Me (Bird Parker) et Hatha Josselyn (Charly du Noyer) se sont montrés fautifs. La sagesse, c'est l'une des principales qualités d'Harmoniously (...

Lire la suite
...
Jina de l'Ormerie, une 2 ans qui a du talent

Dans l'épreuve réservée aux pouliches de 2 ans, ce mercredi à Enghien, il y a eu un beau match final. Jina de l'Ormerie (Amiral Sacha) a su venir à bout de la la pouliche de Philippe Allaire Jélica Vé...

Lire la suite
...
Fin de carrière pour Eagle Eye Sherry

Meilleure pouliche de 3 ans suédoise l'an dernier, Eagle Eye Sherry (Bold Eagle) ne courra plus a annoncé Björn Goop son entraîneur sur son site internet. Elle a été éliminée en demi-finale de la Breeders Crown dimanche à ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite