... © G. Forni
Actualité - 02.10.2022

Le triomphe total d'Alessandro Gocciadoro

On attendait Vivid Wise As dans la finale de la Loterie (Gr.1) dimanche à Naples. Le partenaire de Matthieu Abrivard s'est brillamment imposé dans sa batterie, laissant la meilleure impression de la phase qualificative. Il est passé tout près du sacre mais a trouvé plus fort que lui dans les deux cents derniers mètres en Vernissage Grif. Une victoire d'Alessandro Gocciadoro qui transforme l'épreuve en triomphe d'un homme, driver du vainqueur et entraîneur des deux premiers.

Lors de ses premiers mots au micro des journalistes italiens, la voix d'Alessandro Gocciadoro est hésitante. Le professionnel réprime des sanglots... de joie et de bonheur. Il vient de remporter sa première Loterie (Gr.1), l'épreuve qui fait rêver et vibrer tous les amoureux du trot en Italie. Il le réalise avec l'un des ses chevaux de coeur, celui qu'il a toujours porté en haute estime, à qui il a prédit les plus grands succès et défendu les échecs. Vernissage Grif (Varenne) avait été battu dans sa batterie par Bleff Dipa (Mister J.P.). Il a voyagé derrière le même dans la finale pour venir à la fin mystifier l'animateur Vivid Wise As (Yankee Glide). Alessandro Gocciadoro est donc venu prendre le meilleur aux commandes de son partenaire à un autre de ses pensionnaires. La première citation au palmarès de la Loterie du professionnel transalpin, numéro 1 chez lui depuis plusieurs saisons, s'apparente à un total et complet triomphe. Vernissage Grif ajoute à sa gloire le nouveau record de l'épreuve en 1'10''1, effaçant le record d'1'10''2 établi l'an dernier par Face Time Bourbon (Ready Cash). Une sacrée référence.

Vingt ans après son père Varenne
Vernissage Grif apporte une première victoire comme père à Varenne (Waikiki Beach). Ce constat peut surprendre tant l'empreinte du crack italien est conséquente sur les palmarès italiens. Lui-même avait remporté trois fois la Loterie, de 2000 à 2002, et voit donc un premier rejeton lui faire honneur dans le Groupe 1 vingt ans après son dernier titre.

VERNISSAGE GRIF EN CHIFFRES
■ 107 courses - record : 1'09''2 (à Mikkeli en Finlande)
■ 35 victoires - Gains : 1.231.049 €
■ 5 Groupes 1 : Grand Prix de la Loterie (2022), Premio Costa Azzurra (2022), Gran Premio Duomo (2021), Gran Premio Citta' di Montecatini-Finale (2020 et 2021)
■ Autres grandes victoires : Stora Sprinterlopp (Gr.2) à Årjangs, Jamtlands Stora Pris (Gr.2) à Östersund (2 fois), Batteries de la Loterie (2020 et 2021)

Un grand acteur des courses européennes
L'estime portée par Alessandro Gocciadoro fera de Vernissage Grif la tête de pont de son antenne suédoise, qu'il ouvre en 2021 à Solvalla. Le message est alors clair : Vernissage Grif le représentera dans l'Elitloppet (Gr.1). Le 7 ans ne décrochera pas son ticket mais réalisera un bel été scandinave, remportant deux Groupes 2 prisés : le Stora Sprinterlopp à Årjangs et le Jamtlands Stora Pris à Östersund. Vainqueur de de ses cinq Groupes 1 en Italie, c'est en fait un véritable acteur européen qui est consacré ce dimanche à Naples. Au départ cette année de l'Elitloppet, avec Alessandro Gocciadoro à son sulky, Vernissage Grif était présenté comme un véritable prospect pour la victoire. Le professionnel italien nous avait ainsi déclaré la veille de l'Elitloppet à son propos : "Il a très bien travaillé et je le trouve aussi bien qu'avant sa victoire dans le Premio Costa Azzurra. Ce n'est plus le même cheval en ce moment et il devrait bien figurer." Quatrième dans sa batterie, il n'avait pu conclure que septième dans la finale.

Une déjà longue histoire dans la Loterie
Vernissage Grif avait déjà participé aux deux précédentes éditions de la Loterie avec, comme caractéristique, d'avoir remporté à chaque fois sa batterie. En 2020, il battait Frisbee d'Am (The Best Madrik) et l'an dernier Global Trustworthy (Muscle Hill). Dans les finales, il n'avait pu mieux faire que 5e (édition remportée par Zacon Gio) et 4e (quand Face Time Bourbon gagnait). C'est donc l'année où il perd sa batterie (deuxième de Bleff Dipa) qu'il décroche le Graal. Une approche peut-être différente de l'épreuve et de la gestion de l'effort par son entourage qui aura payé.

Le cheval de la discorde dans la Loterie 2021
L'an dernier, Vernissage Grif avait été par ailleurs le cheval de la discorde pour le propriétaire d'Alrajah One (Maharajah), alors entraîné par Alessandro Gocciadoro. Ce dernier lui avait préféré Vernissage Grif dans la finale (dans laquelle Alrajah One terminait deuxième de Face Time Bourbon). Ses propriétaires avaient ensuite retiré leur cheval à l'entraîneur pour le confier à l'équipe de Holger Ehlert.

Le sacre d'un grand élevage italien
Le label Grif de l'Allevamento Il Grifone, basé dans le Piémont, dans la zone d'influence de Turin, est l'un des plus illustres de l'élevage transalpin. Il a pour animateur/administrateur Jacopo Brischetto. Les "Grif" figurent déjà au palmarès de la Loterie grâce à Libeccio Grif (Andover Hall) en 2011. On compte aussi Impeto Grif (Varenne), deuxième du Derby italien (Gr.1) en 2007, dans l'édition remportée par Infinitif (Pine Chip). Dans l'Hexagone, la signature Grif a longtemps été très visible grâce à Princess Grif (Varenne), placée de Groupe 2 chez nous mais gagnante de Groupe 1 en Europe (Grand Prix de Wallonie, Gran Premio Triossi, Gran Premio Europa, Gran Premio Nazioni) et qui a effectué l'essentiel de sa carrière sous la responsabilité de Fabrice Souloy. Parmi les chevaux qui comptent dans cet élevage, il y a aussi Ruty Grif (Varenne), vainqueur du Gran Criterium (Gr.1), un Groupe 1 pour 2 ans en 2012, et devenu un étalon recherché, père notamment de... Zacon Gio. Zacon Gio a remporté le Grand Prix de la Loterie en 2020 et est monté sur la troisième marche cette année, derrière les deux représentants d'Alessandro Gocciadoro.

"Un grand cheval, une grande équipe, un grand propriétaire" a salué Alessandro Gocciadoro sur le podium. Lui-même entraîneur et driver installé dans la région de Campanie, le propriétaire Gennaro Riccio a préféré confié son représentant à un confrère aussi performant qu'Alessandro Gocciadoro. Pour lui, la victoire est d'autant plus forte qu'elle intervient deux jours après le décès de son père.

Loterie (finale)
Groupe 1 - 660.000 € - 1.609m
1. Vernissage Grif (n°4) - 1'10''1
(Varenne & Dalia Grif par Park Avenue Joe)
driver // Ent. : Alessandro Gociadoro
Propr. : Gennaro Riccio // Eleveur : Allevamento Il Grifone
2. Vivid Wise As (n°3) (Yankee Glide) - 1'10''3 - M. Abrivard
3. Zacon Gio (n°1) (Ruty Grif) - 1'10''4 - R. Vecchione

© G. Forni
LES BATTERIES

Batterie A : Zacon Gio en contrôle malgré son n°7
Alors que Dorgos de Guez, l’espoir du clan tricolore, ne colle pas à l’autostart avec le n°1, l’italien Zacon Gio part en revanche très fort en dehors avec n° 7 et fait le forcing pour se rabattre en tête dans le premier tournant. Aux tribunes, Zacon Gio continue à imprimer un rythme soutenu alors que Dorgos de Guez patiente en queue de peloton dans le sillage de Cokstile. Celui-ci va être contraint d’emmener le wagon de deux dans le dernier tour suivi par le français, lui-même marqué de près par Always Ek. Dans la phase finale, Zacon Gio et Roberto Vecchione font preuve de supériorité dans la réduction kilométrique de 1’10’’6, le chrono de sa victoire dans sa batterie de l’édition 2020 avant de s’imposer dans la finale. Le podium est complété par l’outsider Viscara Jet, longtemps attentiste sur une troisième ligne, et Achille Blv devant Cokstile et Dorgos de Guez, non qualifiés.

Batterie B : Bleff Dipa et encore le tandem Vecchione-Elhert
S’il ne part pas aussi vite que Vincero Bar (1) et Chief Orlando (5), l’italien Bleff Dipa, sous les couleurs de Jean-Pierre Barjon, emmène pourtant le peloton à un tour de l’arrivée après un gros effort pour contourner les premiers depuis la sortie du premier tournant. Reprise au départ avec son numéro tout à l’extérieur (8), la française Délia du Pommereux patiente alors en queue de peloton. En imprimant un rythme sélectif (1’10’’4 soit la meilleure réduction kilométrique des trois batteries), Bleff Dipa ne donne pas l’occasion à ses adversaires de l’attaquer dans la phase finale. Il offre au tandem Roberto Vecchione-Holger Ehlert une nouvelle victoire après celle de Zacon Gio. Contraint de progresser le nez au vent depuis le dernier passage en face, Vernissage Grif trouve les ressources nécessaires pour dominer Vincero Gar à la lutte pour les accessits. Cette deuxième batterie n’est pas plus concluante pour le clan tricolore puisque Délia du Pommereux a tenté en vain de se rapprocher.

Batterie C : Vivid Wise As très sûrement
Avec son numéro 5 derrière l’autostart, le favori Vivid Wise As, tout en étant l’un des plus prompts, ne cherche pas à démarrer le plus vite, laissant cela au suédois Usain Töll en dedans (n°1). Dans le premier tournant, Matthieu Abrivard se laisse couvrir par Atik Dl qui vient épauler l’animateur, alors que Milliondollarrhyme, drivé par Franck Nivard, patiente en dedans de Vivid Wise As. Dernier espoir du clan français, Feydeau Seven est dans le sillage du champion italien. Les positions ne varient pas jusque dans le tournant final où Matthieu Abrivard est le premier à mettre le nez à la fenêtre, imité par Jean-Michel Bazire (Feydeau Seven) et Alessandro Gocciadoro (Bengurion Jet). Dans la ligne droite, Vivid Wise As fait preuve d’une très sûre domination sans forcer (réduction kilométrique de 1’12’’1). Alors que Feydeau Seven ne peut passer la vitesse supérieure et que Bengurion Jet se montre fautif, le podium est complété par les deux suédois Milliondollarrhyme et Usain Töll, les deux seuls à s’opposer aux italiens dans la finale.

La consolante : Birba Caf, la plus forte
Après avoir échoué au pied du podium dans la troisième batterie, Birba Caf, drivée par Enrico Bellei, trouve une compensation dans la consolante où elle s'impose après avoir vite pris l'avantage. Seule des trois chances françaises des batteries à s'aligner dans cette consolante, Délia du Pommereux a confirmé qu'elle ne semblait pas à l'aise sur cette piste, se montrant fautive après une centaine de mètres et à l'entrée du premier tournant avant de se retirer dans l'avant-dernier tournant après avoir progressé à deux le nez au vent.

La 2 ans Erica Jet remporte un Groupe 3 pour la casaque Barjon
Deux Groupes 3 pour 2 ans étaient aussi au programme de la réunion napolitaine. Chez les femelles, Erica Jet (Maharajah), qui a offert une troisième victoire dans l'après-midi à Roberto Vecchione et Holger Ehlert, s'est montrée la plus forte en confirmant ses débuts victorieux à Montecatini il y a un mois. Elle permet aussi à la casaque de Jean-Pierre Barjon de briller une nouvelle fois après le succès dans la deuxième batterie de la "Lotteria" de Bleff Dipa.
© G. Forni
Bleff Dipa remporte la deuxième batterie devant Vernissage Grif (liste en tête blanche), futur vainqueur de la Finale

A voir aussi :
...
Vincennes au rythme quotidien :
l'hippodrome unique au monde

Depuis lundi 28 novembre, Vincennes est à l'affiche chaque jour. L'hippodrome parisien proposera 21 réunions quotidiennes jusqu'au dimanche 18 décembre. En décembre, ce sont 27 rendez-vous sur l'hippodrome du plateau de Gravelle qui seront proposés. Des données qui sont strictement ...

Lire la suite
...
Kracovia révèle
son vrai visage

Kracovia (Ready Cash) efface d'un coup d'un seul ses quatre premières disqualifications avec une première victoire probante dans un excellent chrono. Son entraîneur-driver était finalement plus étonné de courir que de gagner.

Lire la suite
...
Les couleurs de Léo Abrivard à l'honneur à Vincennes

Léo Abrivard avait eu la joie de remporter sa première victoire en tant qu'entraîneur le 16 janvier dernier à Vincennes avec Héroïne du Gite (Tabriz du Gîte). Un peu plus de dix mois plus tard, c'est ...

Lire la suite
...
Ikyta de la Vallée vole sans ses fers

Quelle fin de course tonitruante ! Encore très loin à l'amorce du tournant final, Ikyta de la Vallée (Niky) avait peu de chance de triompher. Et pourtant, la protégée de Matthieu Abrivard l'a fait. Déferrée des ...

Lire la suite