... © Province Courses
Actualité - 06.10.2022

Une vente mixte qui conforte ses fondations

La deuxième édition de la Vente Mixte d'Osarus Trot organisée sur l'hippodrome de Laval a mobilisé plus d'acteurs que la première. Le catalogue plus important a permis de généré un chiffre d'affaires en augmentation dans les mêmes proportions (+36 % en nombre de présentés et +35 % en CA). La satisfaction s'exprime dans la bouche des organisateurs, et de nombreux intervenants, même si certaines parties de l'offre (notamment les foals) demandent à être réajustées.

C'est une véritable vente de service qui semble trouver ses bases à laquelle nous avons assisté ce jeudi. Avec un chiffre d'affaires de 661.000 €, pour un prix moyen de 9.271 € (en hausse de 11,8 %), la vente a permis un volume d'échanges important (72 lots). Pour Emmanuel Viaud, directeur général d'Osarus, "on peut parler à chaud de satisfaction. Le concept fonctionne même s'il y a des points à retravailler évidemment. Cela va dans le bon sens. Je constate par exemple l'intervention de professionnels que l'on ne voyait pas avant comme Loïc Lerenard du Centre-Est qui a obtenu un lot et a été sous-enchérisseur sur d'autres. Laurent Abrivard a aussi dû vendre tous ses lots, tout en réalisant le top price à 38.000 €".
Parmi les professionnels locaux actifs, et notamment les Mayennais, Aymeric Thomas nous fait son bilan : "C’est une vente utile qui j’espère continuera à se développer et même à devenir importante. J’ai vendu et acheté aujourd’hui dans un marché de service. Et c’est bien là l’essentiel."

Vente mixte de Laval – les grands indicateurs de 2022
Indicateurs de 2022 (ceux de 2021) / évol.
■ Nombre de présentés : 142 (104) / +36,5 %
■ Nombre de vendus (avec amiables) : 72 (59) / +22,0 %
■ % de vendus (avec amiables) : 50,7 % (56,7 %)
■ Chiffres d’affaires : 661.000 € (489.100 €) / +35,1 %
■ Prix moyen : 9.271 € (8.290 €) / +11,8 %
■ Prix médian : 7.000 € (5.000 €)

Même analyse de la part d'Yves Dreux, engagé dans la vente sous sa double casquette de vendeur et de président de la société des courses de Laval, partenaire de l'événement : "J’ai vendu mes cinq lots, quatre sur le ring et l’autre à l’amiable. Sur le marché des chevaux à l’entraînement, il y a des acheteurs jusqu’à 20/25.000 € mais c’est plus difficile après. J’ai trouvé que l’ambiance était bonne avec des gens heureux d’être ici. C’est important qu’une telle vente se pérennise en Mayenne où il y a beaucoup de chevaux. Elle va, je pense, vraiment s’installer. C’est une vente de service dans le vrai sens du terme."

DEUX HISTOIRES DU JOUR

#031 – KER GÉDÉ (M)
Insert Gédé et Esmeralda Gédé (Infant du Bossis)
Prix : 28.000 €
Vendeur : Ecurie Alexandre Pillon
Acheteur : Marc Perrigault

Une histoire de jeunes
C’est l’une des histoires du jour. Marc Perrigault est ostéopathe (humain) à Cesson-Sévigné, dans les environs de Rennes, et a vraiment découvert les courses il y a moins d’un an. Le premier contact est insolite : "C’est un de mes patients, maréchal-ferrant, qui m’a fait découvrir les courses. C’est aussi lui qui m’a mis en contact avec Anthony Perrin. Le contact s’est bien passé et j’ai eu envie d’investir. J’ai ainsi acheté Jaborosa et suis en association sur Hermine du Perche par exemple chez Anthony. Tout se passe bien. Ce qui m’intéresse, c’est la compétition, la beauté des courses. Quand je peux, je vais voir mes chevaux à l’entraînement. Aujourd’hui, c’est clair qu’on monte en gamme. On cherche à accéder à un trotteur pour évoluer à bon niveau. Le papier, le modèle et la signature d’élevage du poulain nous ont séduits."
Anthony Perrin. Cet ex-salarié de Jean-Michel Baudouin s’est lancé au printemps, avec des premiers partants le 22 mai. Il est installé en Mayenne. "Je dispose pour le moment d’une autorisation d’entraîner et ne peux donc prendre que des chevaux en location. Ce qui est essentiel pour moi, c’est la transparence. Tout est donc annoncé en amont avec les chevaux de propriétaires que j’ai en location. Je ne veux pas qu’il y ait de surprise. En cinq mois, je compte deux victoires et des places intéressantes comme Jaborosa qui a conclu deuxième dans une épreuve qualificative au Trot Open des Régions de Basse-Normandie à Graignes. Comme j’ai beaucoup appris chez Jean-Michel Baudouin, je sollicite souvent Louis (Baudouin) pour driver mes chevaux. Mes premiers investissements ont été pour des matériels de pointe, comme un inhalateur de dernière génération. Un achat comme Ker Gédé correspond à la recherche d’un fer de lance dans l’écurie pour courir à plus haut niveau."

Un premier achat pour Jean-Philippe Pinault
C’est une autre histoire du jour, toujours en relation avec Anthony Perrin. Jean-Philippe Pinault n’était jamais venu à une vente de chevaux et a fortiori de trotteurs. Passionné par les courses et venu par la voie du jeu, il a décidé d’aller plus loin. Comme Marc Perrigault, il vient d’Ille-de-Vilaine. Il ne connaît personne ce jeudi à Laval mais fait connaissance avec Anthony Perrin et Marc Perrigault. Le discours du jeune entraîneur lui plaît et il achète le lot 12, Jazz Passion (Univers du Pan), un 3 ans entraîné par Mickaël Lecourt, pour 5.000 €. "C’est un grand moment pour moi. Il est dans mon budget et je voulais me lancer dans le grand bain."
© Province Courses
Marc Perrigault (à gauche) avec son achat Ker Gédé et l'entraîneur Anthony Perrin

A voir aussi :
...
Indigo de Fontaine sait tout faire

Irréprochable cet hiver à Vincennes à l'attelé en deux courses où il s'est imposé en cheval en retard de gains, Indigo de Fontaine (Niky) découvre le monté avec autant de réussite ce samedi. "Nous avons changé de spécialité ...

Lire la suite
...
Kipling Iron
est aussi performant au monté

Après deux premières victoires à l'attelé en province, Kipling Iron conserve son invincibilité ce samedi en débutant au monté pour ses premiers pas à Vincennes. Son entraîneur Tony Le Beller ne cache pas des ambitions de niveau Groupe ...

Lire la suite
...
Karma Quick élu "pépite du mois"

Il réalise un début de carrière sans fausse note et est même invaincu à Vincennes en deux tentatives à Vincennes où il a enchaîné deux succès en janvier. Cette carte visite a permis à Karma Quick (Unique ...

Lire la suite
...
Exposition médiatique et note
parfaite pour Granvillaise Bleue

Les Cornulier Races entrent dans une nouvelle ère. Après le sommet du Prix de Cornulier, voilà l'heure de la revanche dans le Prix de l’Île-de-France. En l'absence de la reine de la grande épreuve, Flamme du Goutier, les ...

Lire la suite