... ©ScoopDyga
Résultat de course - 05.11.2020

Gounit de l’Airou, une victoire en mode douceur

Aujourd’hui, il fallait gagner sans faire dur.
Eric Raffin

La dernière prestation de Gounit de l'Airou à Laval avait donné lieu à un bras de fer long et difficile avec un rival transformant l’épreuve en duel entre deux seuls candidats. Il fallait cette fois pour Eric Raffin concilier la recherche de victoire avec un parcours plus orthodoxe et moins éprouvant. Opération réussie.

La lutte que venait de livrer Gounit de l'Airou (Quinoa du Gers) à Give Me aurait pu laisser des traces. Le chrono établi ce jour-là (1'13''4 sur les 2 850m de Laval) était d'ailleurs suffisamment éloquent pour prouver la hauteur de la performance. C'est donc à une course en tête mais au rythme "moderato" qu'Eric Raffin a conduit, ce mercredi, son partenaire à la victoire même s'il a fallu au couple de rester vigilant juqu'au bout tant la pression finale de Gims du Plessis (Quirky Jet) a été intense.
Le Sulky d’Or en titre a commenté ainsi la construction de son succès sur Equidia Racing : « En dernier lieu, il a eu un sacré combat. Aujourd’hui, il fallait gagner sans faire dur. On a été à un rythme régulier. C’est un cheval qui se gère très bien en tête et il ne peine pas plus en allant sur un rythme plus soutenu. Il faut le respecter, c’est un bon cheval. Maintenant, il en fait le strict minimum. Il faut faire attention à lui, il a une belle carrière à faire. »

Les bons 4 ans de Philippe Savinel
Membre du Comité de LeTrot et candidat battu à sa présidence, Philippe Savinel dispose dans son effectif de plusieurs 4 ans de qualité. En marge de Gounit de l’Airou qui pourrait faire parler de lui à Vincennes cet hiver, le propriétaire possède Gun Sissi (Vabellino), qui devrait participer, le 9 novembre prochain, à la Finale du Trot Open des Régions du Sud-Est. Gounit de l’Airou figure pour sa part dans la Finale de la Région Anjou-Maine, le 15 novembre à Laval.

D'où vient-il ?

Sixième produit de Mélodie (non qualifiée), Gounit de l’Airou est le frère de Cledere de l’Airou (252 350 €) mais aussi de Sirius Atao (142 905 €). Dans sa souche maternelle, on retrouve également la semi-classique Valse Castelets (3e du Prix de Normandie et des Centaures (Gr.1), Saphir Castelets (placé de Groupe 2), mais aussi Andromaque (397 175 € - 6e du Cornulier (Gr.1).

7e | PRIX MOET ET CHANDON
Att - 3000 m - Course B - 23 000 €
GOUNIT DE L'AIROU 1'16"1
Quinoa du Gers x Melodie (Dahir de Prelong)
Driver : E. Raffin - Entraîneur : S. Guarato
Propriétaire : P. Savinel - Eleveur : L. V. Martin
2e Gims du Plessis 1'15"5
3e Garou Pierji 1'16"2
4e : Geisha Speed - 5e : Galion de Chanjac - 6e : Grand Reporter - 7e : Gloranie des Noes
A voir aussi :
...
Ventes de Magny-Cours : sous la ligne de flottaison

Bien qu'elles ne revendiquent pas plus que le statut de ventes de services, la vacation de Magny-Cours, organisée par l'Association des Éleveurs de Trotteurs du Centre-Est à la Ferme du Marault, a eu du mal à générer de l'activité. ...

Lire la suite
...
Instant Grave ou la troisième de Matthieu Abrivard

Après la déception causée par Haldo des Champs en début de réunion, Matthieu Abrivard a vite retrouvé le sourire. Son bilan après six courses faisait ainsi afficher trois victoires ! Vainqueur pour son entraînement ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard monte d'un palier avec style

Passer d'un succès à Montignac à une épreuve Premium à Amiens pouvait, sur le papier, ne pas être une sinécure. Cela n'a nullement perturbé Idao de Tillard (Severino) qui a signé ce mercredi son quatrième succès en cinq tentatives. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite