...
Résultat de course - 05.11.2020

Pari réussi pour Headline : Deux victoires en quatre jours

J’avais peur, car à trois jours, c’est vraiment juste.
Jean-Pierre Dubois

Trois jours après sa victoire à Laval, Headline retrouvait la compétition ce mercredi à Nantes. Un pari réussi par Jean-Pierre Dubois. La pouliche signe une nouvelle fois un excellent dernier kilomètre (1'11’’7), tout en confirmant ses très bonnes dispositions actuelles sur le « dur »

« Il faut battre le fer tant qu’il est chaud. » Jean-Pierre Dubois a mis en pratique ce dicton à la lettre en présentant sa représentante Headline (Brillantissime) à seulement trois jours d’intervalle. Ce n’est pas l’habitude de la maison. C’était aussi le principal motif d’inquiétude du professionnel qui a déclaré au micro d’Equidia Racing : « J’avais peur, car à trois jours, c’est vraiment juste. J’ai vu que la course n’avançait pas trop, et ma jument ne tirant pas, je me suis dit qu’on ne devait pas attendre les bons qui étaient derrière et avancer. C’est ce que j’ai fait et elle l’a fait facilement. »

Le salut existe également sur les pistes en dur
« Elle se fait mal sur les pistes en dur, et au final, on fait du mauvais travail. Sur l’herbe, ça se passe très bien à chaque fois. » Voici ce qu’avait déclaré dans nos pages Jean-Pierre Dubois, après la victoire d’Headline à Craon, en septembre dernier. Irréprochable sur l’herbe tout l’été, la pensionnaire de Kevin Vanderschelden avait été orientée sur la surface après un printemps fructueux sur les pistes… en dur, incluant deux victoires à Laval. C’est après une disqualification à Vincennes, où la pouliche a connu des soucis d’allures, à la fin du mois d’août, qu’elle avait été dirigée sur le moelleux de l’herbe. Avec ses deux victoires consécutives sur des pistes dures, la machine est relancée comme le reconnaît Jean-Pierre Dubois : « C’est vraiment bien parce que maintenant, on arrive à aller sur le dur, alors qu’avant, on se limitait à l’herbe. »

D'où vient-elle ?

Headline est le 6ème produit de la classique Mara Bourbon (1 657 405 €) dont le meilleur produit est à ce jour le classique Follow You (Ready Cash), 2me du Prix de l'Etoile (Gr.1). C'est la très grande famille des Bourbon de Rainer Engelke, avec Etta Extra . D'où Qualita Bourbon, Scala Bourbon, Fabulous Wood, Face Time Bourbon et bien d'autres

4e | PRIX DU PMU LE NARVAL
Att - 3000 m - Course B - 23 000 €
HEADLINE 1'15"8
Brillantissime x Mara Bourbon (And Arifant)
Driver : J. Dubois - Entraîneur : K. Vanderschelden
Propriétaire : J. Dubois - Eleveur : E. Dream With Me
2e Health Mesloise 1'15"9
3e Heaven's Pride 1'16"
4e : Humour Festif - 5e : Heart Of Gold - 6e : Humeur La Ravelle - 7e : Hide And Seek
A voir aussi :
...
Izoard Védaquais, un 3 ans toujours sans limites

Six sorties et six victoires. Izoard Védaquais (Bird Parker) est toujours invaincu au terme de son succès, en force et souplesse à la fois, dans le Prix de Gien (Gr.3). Pourtant le représentant de Philippe Allaire effectuait une ...

Lire la suite
...
Le meilleur Hédé Darling est de retour, un an après

Un an quasiment jour pour jour. Voilà le laps de temps qu'il faut remonter pour retrouver le dernier et précédent succès de Hédé Darling (Password), lauréat du Prix Caecila (Gr.3). C'était à Laval, le 13 juin 2020 ...

Lire la suite
...
Caïd Doré n'a peur de personne

Difficile de lui résister actuellement. Caïd Doré (Corot) signe ce vendredi à Nantes son troisième succès lors de ses quatre dernières sorties. Son entraîneur Bruno Marie était aux commandes comme c'est normalement le cas depuis ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite