... ©ProvinceCourses/Aprh
Actualité - 27.10.2022

Prix d'Amérique ZEturf 2023 deux infos qui changent tout

En quelques heures, deux annonces viennent coup sur coup impacter déjà le prochain Prix d'Amérique ZEturf (Gr.1). La dernière est tombée ce jeudi avec l'annonce par Jean-Michel Bazire de l'absence de Davidson du Pont de l'ensemble du meeting pour cause de tendinite. C'est le tenant du titre du grand championnat international qui disparaît des listes. L'autre nouvelle vient de Suède et pourrait également toucher le casting du prochain Prix d'Amérique ZEturf - cette fois le conditionnel est encore de rigueur. Le champion suédois de 5 ans Calgary Games doit se présenter en requalification la semaine prochaine à Solvalla. C'est le lancement d'un projet de longue date avec l'Amérique en ligne de mire même si, pour le moment, son entourage ne s'engage pas.

Les deux infos apparaissent au moment où le meeting d'hiver de Vincennes se profile à l'horizon - lire notre précédente édition. Et ce n'est pas un hasard du calendrier. La rentrée de Davidson du Pont (Pacha du Pont), initialement prévue dans le Prix Isara mardi puis différée, avait des raisons plus profondes qu'un simple besoin de délai supplémentaire. Victime d'une tendinite selon une information transmise par Jean-Michel Bazire à ParisTurf, le 9 ans se voit contraint de rester sur la touche de nombreux mois (lire en page 2). Quant à la réapparition publique de Calgary Games (Readly Express), programmée selon les dernières sources suédoises mercredi 2 novembre à Solvalla, elle se positionne à la veille du lancement du meeting d'hiver de Vincennes.

VIDÉO : le plan de Calgary Games de longue date
En mai dernier, nous étions allés à la rencontre du champion suédois en Suède dans le haras Menahammar et les plans étaient déjà clairement établis : "Le grand projet à venir de Calgary Games est le prochain Prix d'Amérique". À retrouver par ce LIEN.

Ce retour, nous l'évoquions aussi dans notre précédent numéro. Et il nous avait été exposé en mai dernier lors de notre visite de Menhammar Stuteri et lors de notre de rencontre avec Calgary Games (voir l'encadré ci-dessus). Après une année blanche, réservée à la reproduction où il était liste pleine avec 150 juments saillies, Calgary Games doit revenir en cette fin d'année pour participer au Prix d'Amérique 2023. Il aura 6 ans. Dimanche dernier, son entraîneur Timo Nurmos l'a travaillé sur la piste de Solvalla. Le champion invaincu en neuf tentatives a bouclé 2.200 mètres dans la réduction kilométrique d'1'13''5, "avec des fers très lourds", a précisé Timo Nurmos à Sulkysport. Pour l'instant, l'entraîneur reste prudent dans ses déclarations : "Nous prenons chaque chose en son temps avant de décider quoi faire avec Calgary Games". Logique pour un concurrent absent pendant plus d'un an. On devrait en savoir un peu plus mercredi prochain à Solvalla lors de sa prestation de requalification mais les plans avaient été formalisés de longue date avec le Prix d'Amérique 2023 en cible prioritaire (lire plus haut).

Un 4 ans exceptionnel
Calgary Games a peu couru, clôturant sa dernière saison en 2021, à l'âge de 4 ans, avec un bilan de neuf sorties pour autant de victoires. Son palmarès comprend deux Groupes 1. D'abord le Svenskt Travderby (Gr.1) aux dépens de trois autres vainqueurs de Gr.1 : Önas Prince (Chocolatier), San Moteur (Panne de Moteur) et Brambling (Bold Eagle). Une édition historique en un temps record (1'11''7 sur 2.640 mètres autostart). Ensuite, il a remporté le Grand Prix de l'UET (Gr.1) à Åby en 1'11''8 (2.140m autostart), dominant sans problème Hirondelle Sibey (Gazouillis).

Les nombreux points communs avec Readly Express
Peu vu à 3 ans (3 sorties) où il a été victime d'un problème à un pied, "Calgary Games est encore meilleur que son père Readly Express selon leur entraîneur commun Timo Nurmos", nous expliquait-on en mai dernier à Menhammar Stuteri dont il défend les couleurs et où il officie comme étalon (déjà) vedette aux côtés de son... père. Readly Express (Ready Cash), une légende et dernier lauréat suédois du Prix d'Amérique. Le nom est lancé et sonne comme le père fondateur de possibles exploits à venir. Ready Express est tout à la fois et le modèle et l'exemple à suivre.

Ce qui unit Ready Express et Calgary Games
■ entraînés par Timo Nurmos ;
Readly Express est le père de Calgary Games ;
■ considérés comme les champions de leur promotion : Readly Express présentait un palmarès supérieur à son fils à la fin de son année de 4 ans, avec 17 courses pour 14 victoires dont 3 Groupes 1 (Svenskt Kriterium, Svenskt Travderby et Grand Prix de l'UET à Vincennes) ;
■ année de 5 ans allégée (5 courses pour Readly Express avant le meeting d'hiver de Vincennes) ;
■ nouveau et même pilote pour courir à Vincennes : Björn Goop.
Le Casque d'Or suédois avait en effet remplacé Jorma Kontio sur le sulky de Readly Express lors de sa première participation parisienne (victoire dans le Prix Ténor de Baune) en vue du Prix d'Amérique. Mercredi prochain, le même Björn Goop s'installera sur le sulky de Calgary Games en remplacement de... Jorma Kontio, jusqu'alors pilote exclusif du champion.

Davidson du Pont sur la touche
Le tenant du titre du Prix d'Amérique disparaît donc des tablettes de l'hiver pour cause de tendinite. Le 9 ans va honorer sa prochaine saison de monte au Haras de la Potardière avant de tenter un ultime come-back, à 10 ans, pour ce qui serait son sixième meeting d'hiver de Vincennes. L'élève de la famille Rayon a d'abord été exploité en interne par Jean-Yves Rayon, s'imposant deux fois à Vincennes, à 3 et 4 ans, avant de passer dans les boxes de Jean-Michel Bazire en fin de son année de 4 ans. Davidson du Pont a alors gravi les étages pour remporter en fin de meeting le premier de ses cinq Groupes 1, le Prix de Sélection dont il égale le record en 1'10''8. Il est devenu au fil de ses sorties le leader de sa promotion comme l'atteste son doublé estival Critérium des 5 Ans et Prix de l'Étoile (Groupes 1). Quatrième dans son premier Prix d'Amérique en 2019 (édition gagnée par Bélina Josselyn), il conclura deuxième des deux éditions suivantes remportées par Face Time Bourbon avant de décrocher le Graal en janvier dernier, piloté par Nicolas Bazire et aux dépens de Galius. En février 2020, Davidson du Pont avait réussi à battre à la régulière Face Time Bourbon dans un Prix de France (Gr.1) d'anthologie. Au total, Davidson du Pont affiche actuellement 69 sorties pour 17 victoires et 2.274.710 € de gains.

©ProvinceCourses
Calgary Games

A voir aussi :
...
Franck Anne
nous a quittés

Les deux infos apparaissent au moment où le meeting d'hiver de Vincennes se profile à l'horizon - lire notre précédente édition. Et ce n'est pas un hasard du calendrier. La rentrée de Davidson du Pont (Pacha du Pont), ...

Lire la suite
...
La Finale du GNT ParisTurf sous deux angles différents

Pour présenter la Finale du GNT ParisTurf 2022, il y a certainement deux angles de vue possibles. Ceux qui vont viser la victoire d'étape et ceux qui vont viser le classement général. Et à la croisée des ...

Lire la suite
...
Jaguar du Goutier montre ses griffes dès ses débuts montés

S'imposer en 1'14''5 au monté à 3 ans à Vincennes, sur une piste certes parfaite, n'a rien d'anodin. Et encore plus quand il s'agit de débuts au trot monté. Grosse performance donc pour Jaguar du Goutier (Ready Cash), protégé de ...

Lire la suite
...
Dynasty Peji
parvient à enchaîner

Temps fort d'une réunion marquée par la tristesse de tous ses acteurs après la terrible nouvelle de la disparition de Franck Anne, ce Prix Paul Buquet revient à la jument de ce début de meeting au monté : ...

Lire la suite