... ©Scoopdyga
Résultat de course - 29.10.2022

Juninho Dry en patron et en allant devant

J'ai décidé de prendre le risque en partant
Paul Ploquin

Il n'est pas qu'un finisseur. Il est tout simplement le numéro 2 de la promotion de "J" chez les mâles. Aux yeux de Gérard Olivier, son éleveur-propriétaire, il est même le numéro un... et demi. En allant devant aujourd'hui, Juninho Dry (Carat Williams) a su se montrer le plus fort.

Paul Ploquin avait décidé de prendre ses responsabilités. Pas question cette fois d'attendre à l'arrière et s'il était question d'attendre, ce serait en tête. Une tactique payante au terme d'un superbe mano-a-mano avec Jack Tonic (Charly du Noyer), lequel avait même pris un moment l'avantage sur Juninho Dry (Carat Williams). La suite, c'est Paul Ploquin qui l'explique : "J'ai cru que Théo allait me doubler mais j'ai pris le risque de désenrêner, il me restait une ficelle à tirer, je l'ai fait et ça nous a fait gagner. Libéré, il a redémarré. Il ne stagne pas, il montre d'autres facettes de son talent en permanence. C'est tellement agréable."
Pour Gérard Olivier, l'émotion est encore grande : "Il ne lâche jamais rien. Et comme le dit Sébastien {Guarato}, à l'entraînement il ne dit jamais non et continue de progresser continuellement. Il n'y avait peut-être pas Just A Gigolo aujourd'hui mais ces courses sont faciles à perdre donc c'est une grande performance et une très belle responsabilité prise par Paul. Il fait voir qu'il peut aller devant."
Battu donc de peu, Théo Duvaldestin était, lui, forcément partagé : "C'est rageant d'être battu de peu mais il court très bien."
Troisième au passage du poteau, Jaguar Wit (Eridan) a été finalement rétrogradé à la quatrième place, au profit de Jakartas des Prés (Scipion du Goutier) pour l'avoir gêné à 100m du poteau.

D'où vient-il ?

Achetée aux ventes mixtes Arqana Trot de novembre 2016, la mère de Juninho Dry, Delicatessen, est une fille de Prétence qui n'a pas donné dans sa descendance directe de vainqueur mais est la mère d'Aurore des Charmes à qui on doit le classique Gala Tejy (372 990€). En 3ème mère, l'exceptionnelle matrone Slave apparait et donne à ce pedigree du prestige avec la référence Carat Williams comme étalon.

1ère | PRIX VICTOR REGIS
Att - 2175 m - Groupe 2 - 120 000 €
JUNINHO DRY 1'12"1
Carat Williams x Delicatessen (The Best Madrik)
Driver : P. Ph. Ploquin - Entraîneur : S. Guarato
Propriétaire : Ec. Dry - Eleveur : G. Olivier
2e Jack Tonic 1'12"1 Charly du Noyer x Class de Touchyvon
3e Jakartas des Pres 1'12"4 Scipion du Goutier x Union des Pres
4e : Jaguar Wit - 5e : Jaguar Griff - 6e : Jaguar Marancourt - 7e : Jazzy Dancer
A voir aussi :
...
Freedom sort l'overdrive

Difficile d'imaginer que FREEDOM (NOR) (Muscle Hill) pouvait s'imposer dans le Prix du Haras National du Pin dans le dernier tournant de l'épreuve. À cet endroit, le partenaire d'Olivier Raffin évoluait alors... en dernière position. Le temps de quelques ...

Lire la suite
...
Le cinq majeur
de François Lagadeuc

Dix partants, cinq victoires ! François Lagadeuc a été l'homme du week-end. C'est la première fois de sa carrière que le trentenaire réalise un coup de cinq lors d'une même réunion, en l'occurrence celle de ...

Lire la suite
...
Le cinq majeur
de François Lagadeuc

Série en cours pour JirobelloInvaincu cette année en trois tentatives, toutes parisiennes (2 à Vincennes et 1 à Enghien), JIROBELLO (Prince Gédé) a désormais trouvé sa voie sous la selle. Pour continuer sa série, il lui faudra cette fois ...

Lire la suite
...
Likaleto de Wallis, le 1er des 2 buts signés Griezmann

Au lendemain d'un week-end au cours duquel Antoine Griezmann a réalisé un doublé et a été encore une fois essentiel dans la victoire de son club de l'Atlético de Madrid dans le championnat d'Espagne de football, LIKALETO DE ...

Lire la suite