... ©APRH
Résultat de course - 06.11.2020

Georgio Haufor et Génial Haufor Deux "Bigeon" sinon rien

Je n’aborde pas ce meeting avec un champion dans mes boxes.
Christian Bigeon

L'entraîneur mayennais Christian Bigeon dont l'effectif est souvent redoutable lors du meeting d'hiver de Vincennes n'avait pas encore ouvert sa marque dans le présent exercice. C'est fait grâce à Georgio Haufor qui forme avec Génial Haufor un couplé "Bigeon".

Les deux derniers meetings de Christian Bigeon
2019/2020 : 22 vict. et 715 960 €
2018/2019 : 9 vict. et 396 500 €
2017/2018 : 42 vict. et 1 324 380 €

On a vu beaucoup de bleu à l'arrivée de l'épreuve d'ouverture de cette réunion de fin de semaine parisienne. Le bleu des pads, bricoles et mini-bonnets qui sont la signature de Christian Bigeon. Le professionnel, au sulky de Génial Haufor (Love You), a laissé les honneurs du succès à son fils Charles, pilote de Georgio Haufor (Tiégo d'Etang). Ce dernier venait de s'imposer à Chartres alors que le "gros", comme le surnomme l'entraîneur, n'avait pas été dangereux la dernière fois à Cabourg. Dans les deux cas, pourtant, la surprise pour un tel niveau de performance s'exprime dans les propos de Christian Bigeon : « Ce n’était pas du tout prévu que mes deux représentants arrivent aux deux premières places. Les deux chevaux ont eu un superbe parcours, tout s’est bien passé. Avant coup, mes deux chevaux avaient une chance et je savais qu’ils pouvaient faire une bonne performance mais je ne pensais nullement qu’ils composeraient le couplé gagnant. »

Le compteur est lancé
Un des leaders habituels des meetings d'hiver de Vincennes, Christian Bigeon vient de connaître deux éditions largement en dessous de ses standards précédents comme, en 2017/2018, où ses représentants cumulaient 42 succès (voir les statistiques ci-contre). Il faut dire que son effectif avait été touché par une réaction allergique à une vaccination en 2018/2019. Nouveau contexte cette année qui fait dire au professionnel : « Le meeting commence bien, c’est ma première victoire comme entraîneur. On va enchaîner les courses de séries avec les chevaux et, après, on verra. Je n’aborde pas ce meeting d’hiver avec un champion dans mes boxes. Si je dois un sortir un du lot, je dirais Dexter Chatho. J’en attends des bonnes performances, ça c’est sûr. »

D'où vient-il ?

Sa mère Tirade d'Haufor (Hand du Vivier) compte deux victoires et s'est placée à Vincennes sous la selle. Deux de ses produits sont qualifiés, l'autre étant Fable d'Haufor (36 900 €). Elle descend d'Orphie d'Anson (103 000 €), quatre fois lauréate à Vincennes et Enghien au milieu des années 1980.

1ère | PRIX GERDA
Att - 2100 m - Course E - 26 000 €
GEORGIO HAUFOR 1'14"2
Tiego d'Etang x Tirade d'Haufor (Hand du Vivier)
Driver : C. J. Bigeon - Entraîneur : C. Bigeon
Propriétaire : E. C. Bigeon - Eleveur : C. Bigeon
2e Genial Haufor 1'14"3
3e Granit du Chatelet 1'14"3
4e : Gently de Muze - 5e : Gaspard du Palais - 6e : Great Kills - 7e : General de Loiron
A voir aussi :
...
I Love Me, candidate à la succession d'Hohneck

En l'absence des meilleurs 3 ans attelé, le Prix Timocharis (Groupe 3) regroupe un lot de qualité. Quatrième du Prix de l'Etoile (Groupe 1) le 19 septembre, I Love Me (Love You) trouve une très belle occasion de renouer avec le succè...

Lire la suite
...
Formalité pour Farrel Seven

Triple lauréat lors du dernier meeting d'hiver sur la cendrée parisienne, Farrel Seven (Rédéo Josselyn) a ridiculisé ses adversaires ce lundi à Enghien avec Nicolas Bazire à son sulky. Ménagé par Jean-Michel Bazire en vue du meeting ...

Lire la suite
...
Joker des Molles commence à dévoiler ses atouts

Seulement devancé par un certain Just A Gigolo (Boccador de Simm) le jour de ses débuts à Vincennes (le 14 septembre), Joker des Molles (Eridan) a confirmé son potentiel en s'imposant cette fois-ci avec brio ce mardi sur le plateau de ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite