... © Aprh
Actualité - 04.11.2022

Galet Sted, le vainqueur en série au défi

La grande épreuve de samedi aura lieu en Charente-Maritime, à La Rochelle-Châtelaillon. Le Groupe 3 ouvert aux chevaux d'âge réunit des performers bien connus et aux références classiques pour certains comme Hokkaïdo Jiel. Mais un autre partant ralliera bien des suffrages. Galet Sted fait partie des révélations de l'année et est à la tête d'une série de dix succès consécutifs. Un véritable exploit orchestré par Charles-Antoine Mary qui oblige en quelque sorte le 6 ans à la course au succès. Cette fois, l'opposition est tout autre et Galet Sted est au défi.

Combien sont-ils en France à avoir signé au moins dix succès consécutifs ? Impossible à savoir dans l'état actuel des informations disponibles avec des résultats de courses non enregistrés avant l'entrée dans l'ère des données, autorisée par le déploiement des capacités informatiques. Il y a les cas célèbres bien sûr, emblématiques même, comme Ténor de Baune (Le Loir) et Sancho Pança (Chambon P). Mais il y en a aussi beaucoup d'autres dès lors qu'on ne double pas la série de victoires à "l'invincibilité" initiale. Dans ce cas, il est difficile de répondre à la supposition de Charles-Antoine Mary à propos de la série en cours de son pensionnaire Galet Sted (Paris Haufor) après sa dixième marque, le 19 octobre à Feurs : "Il ne doit pas y avoir 50 chevaux qui ont réussi à faire un tel score."


Les longues séries françaises en question
Si la Ténor de Baune (Le Loir) est le modèle français du point de vue de la durée de son invincibilité initiale avec 30 succès, Fandango (Loudéac) a porté encore plus loin la marque avec une série victorieuse de 38 succès au monté (mais entrecoupée de défaites à l'attelé). Ourasi (Greyhound) a réussi à rester invaincu pendant 22 courses entre janvier 1986 et juin 1987. Pearl Queen (Carpe Diem) n'a pas connu la défaite en 2006 en 14 sorties. Idem pour Bold Eagle (Ready Cash) de janvier 2014 à avril 2015 en 12 tentatives. En 2020, le trotteur italien Valzer di Poggio (Love You) signe une série de 11 victoires consécutives dans l'Hexagone.
Dans le tableau particulier des plus longues séries de victoires en début de carrière, depuis les années 1985, après le précité Ténor de Baune, on trouve Sancho Pança (Chambon P), invaincu lors ses 18 premières sorties, Eole de la Barre (Toscan Poterie), lors de ses 16 premières, et Tchao de Loiron (Insert Gédé), lors de ses 12 premières. Ce dernier score a été égalé tout récemment par Galius (Love You) et Izoard Védaquais (Bird Parker).

Plusieurs challenges en jeu pour Galet Sted
Invaincu depuis son arrivée dans les boxes de Charles-Antoine Mary au printemps, en provenance de l'effectif de son éleveur et propriétaire Stéphane Brouard, Galet Sted (Paris Haufor) affiche depuis le 12 juin, date de sa première marque de 2022 à Segré, dix succès.
Cela le place au deuxième rang des gagnants de l'année en nombre de victoires derrière First des Bordes (Jasmin de Flore) et Gaétan (Vigove) qui affichent onze réalisations. Cette série de dix titres consécutifs le laisse aussi un cran en dessous de Gaétan qui a signé ses onze victoires à la suite (série en cours). Au jeu des comparaisons, il faut néanmoins relever que Gaétan réalise ses prouesses dans les rangs des amateurs alors que Galet Sted se produit dans le calendrier Premium et attaque ce samedi la catégorie Groupe 3. En cas de succès à Châtelaillon, il rejoindrait donc comptablement les actuels leaders des charts 2022, First des Bordes et Gaétan, tout en leur étant supérieur, largement, par les gains. Toujours s'il réussit dans son entreprise, il aura accumulé 185.280 € lors de sa série de onze victoires contre 96.990 € pour First des Bordes et 50.475 € pour Gaétan.

Une saga mise en lumière dans Histoire de champion(s)
Réussir la série en cours de Galet Sted n'a rien de banal. Elle est motivante pour tout son entourage désormais pris au jeu de faire durer l'invincibilité en cours. Charles-Antoine Mary profite, à juste raison, du moment et avait commenté le 19 octobre à Feurs, à l'occasion du dernier (et dixième) succès de Galet Sted : "C'est magnifique de voir un cheval gagner dix courses consécutives. C'est la première fois que cela m'arrive. De toute manière, il ne doit pas y avoir 50 chevaux qui ont réussi à faire un tel score. Je remercie encore Stéphane Brouard de m'avoir fait confiance."
Dans Histoire de Champion(s), une nouvelle rubrique de Province Courses l'Hebdo, Stéphane Brouard était revenu sur le transfert de son pensionnaire chez Charles-Antoine Mary commentant : "Cela me fait d’autant plus plaisir que j’ai toujours su qu’il était bon. Charles-Antoine Mary fait de l’excellent travail avec Galet Sted. (...) Le changement d’entraînement et d’environnement lui a été très bénéfique, le fait d’aller à la piscine également. (...) Il va de soi que je lui laisse carte blanche en matière d’engagements et de programme. Parfois, on en discute un peu, mais c’est lui qui tranche et, au vu du palmarès du cheval depuis quelques mois, on va dire qu’il s’y prend plutôt bien !" (Province Courses l'Hebdo n°5.857 du 14 octobre)

Histoire de Champion(s) a aussi raconté l'histoire de Gaétan et de son éleveur Gilbert Melendez (numéro 2.856 du 7 octobre). Cette semaine, dans Histoire de Champion(s), découvrez Khalife Delalande (Rex Haie Neuve) et son éleveur Ghislain Jeanneton. Lien vers la boutique numérique.


La 10e victoire consécutive de Galet Sted, en octobre à Feurs

Une série qui peut décupler la motivation des opposants
Une telle série peut aussi nourrir des appétits de gloire en devenant celui qui a interrompu le cours des succès. Mentor d'Eole de la Barre (16 victoires en début de carrière), Loïc Groussard nous avait déclaré sur ce point : "À un moment, il y a eu aussi un effet de "tous contre lui [Eole de la Barre]". Le but de beaucoup de nos adversaires était de nous empêcher de gagner. Je me souviens notamment d’une sortie à Laval où des chevaux qui n’avaient pas trop de chance avaient fait le forcing pour nous prendre la tête, de manière un peu suicidaire. Leur but était seulement de nous faire "tomber"."

Fiche d'identité express de Galet Sted
■ Hongre de 6 ans par Paris Haufor et Reynosa (Vivaldi de Chenu)
■ 42 courses depuis l’automne des 3 ans, pour un record de 1’12’’6, 11 victoires, 12 places dans les cinq premiers et 159.670 euros de gains, sous la responsabilité de deux entraîneurs différents, Stéphane Brouard puis Charles-Antoine Mary.

Changement de division pour Galet Sted
La tâche se complique singulièrement pour Galet Sted ce samedi. Alors qu'il n'a encore jamais participé à un Groupe, il trouvera cette fois sur son chemin des opposants approuvés dans la catégorie Groupe 3, voire mieux encore.
Hokkaïdo Jiel (Brillantissime) réunit jeunesse et titres. Il sera le rival de tous les dangers (lire aussi l'encadré à droite). Divine Monceau (Uniclove) a remporté l'étape GNT ParisTurf (Gr.3) de Salon-de-Provence en mars et vient de conclure excellente troisième du Prix de la Ville de Caen (Gr.3), en s'intercalant entre Fakir du Lorault (Vaillant Cash) et Hatchet Man (Goetmals Wood). Des références suffisantes pour s'imposer. On a aussi une délégation de Jean-Paul Marmion très opérationnelle de laquelle il faut faire émerger Greco Bello (Un Mec d'Héripré) et Gianina Bella (Tornado Bello). Reste encore le cas de Digne et Droit (The Best Madrik) qui a évolué à bon niveau sur la scène internationale en 2021. Ses dispositions actuelles sont moins évidentes mais un retour de flamme de sa part, dans cette catégorie, n'est jamais à exclure.
© Aprh
Hokkaïdo Jiel
PARTANTS CHATELAILLON-LA ROCHELLE - Samedi 05 Novembre
8 GRAND PX DE LA CHARENTE-MARITIME - (16H07)
Premium - Att. - (3) - 64 000 € - 2 600m
1. GALET STEDA. Barrier
2. GIANINA BELLAJ. Lehericey
3. GRECO BELLOA. Wiels
4. EPERON DE FRECAN. R. Brossard
5. ENO DE NARMONTD. Brossard
6. ETIENOS DE CHENOUA. de Vaugiraud
7. GAMIN JABAM. Herleiksplass
8. FAST DOMINOJ. Dubois
9. EROICO BELLOM. Maignan
10. DEGANAWIDAHF. Richard
11. DIVINE MONCEAUA. Collette
12. HOKKAIDO JIELA. Abrivard
13. DIGNE ET DROITJ.-Ph. Monclin

La succession de Fairplay d'Urzy

C'est le placé de Groupe 1 (3e du Championnat Européen des 5 Ans) et de semi-classique (3e du Prix Jockey) Fairplay d'Urzy (Ready Cash) qui a remporté l'édition 2021 du Grand Prix de la Charente-Maritime (Gr.3). Le profil le plus approchant cette année serait Hokkaïdo Jiel (Brillantissime), au statut classique (4e du Prix Albert Viel et du Critérium des 3 Ans) et vainqueur d'une épreuve semi-classique à l'âge de 4 ans (le Prix Jules Thibault).

A voir aussi :
...
Franck Anne
nous a quittés

Combien sont-ils en France à avoir signé au moins dix succès consécutifs ? Impossible à savoir dans l'état actuel des informations disponibles avec des résultats de courses non enregistrés avant l'entrée dans l'ère des données, ...

Lire la suite
...
La Finale du GNT ParisTurf sous deux angles différents

Pour présenter la Finale du GNT ParisTurf 2022, il y a certainement deux angles de vue possibles. Ceux qui vont viser la victoire d'étape et ceux qui vont viser le classement général. Et à la croisée des ...

Lire la suite
...
Jaguar du Goutier montre ses griffes dès ses débuts montés

S'imposer en 1'14''5 au monté à 3 ans à Vincennes, sur une piste certes parfaite, n'a rien d'anodin. Et encore plus quand il s'agit de débuts au trot monté. Grosse performance donc pour Jaguar du Goutier (Ready Cash), protégé de ...

Lire la suite
...
Dynasty Peji
parvient à enchaîner

Temps fort d'une réunion marquée par la tristesse de tous ses acteurs après la terrible nouvelle de la disparition de Franck Anne, ce Prix Paul Buquet revient à la jument de ce début de meeting au monté : ...

Lire la suite