... (© APRH)
En bref - 04.11.2022

Galius : rentrée le 20 novembre, Prix d'Amérique et... envie de Cornulier

L'heure du retour a sonné pour Galius (Love You) nous a appris ce vendredi soir à Vincennes son entraîneur Séverine Raimond. Absent depuis sa troisième place le 10 septembre dans le Prix d'Eté (Gr.2), celui qui a conclu deuxième du dernier Prix d'Amérique ZEturf (Gr.1) est en avance dans sa préparation sur le plan initial nous déclare encore la professionnelle : "Il va très bien et on rattaque. Il va effectuer sa rentrée le 20 novembre (N.D.L.R. : dans le Prix d'Amérique ZEturf Qualif#1) et va arriver plus prêt que prévu je pense. Il a l'air très bien, est déjà fit et c'est bien ainsi. On veut le qualifier vite, dans les deux premières épreuves qualificatives (au Prix d'Amérique ZEturf) pour lui redonner un peu de calme ensuite."
Et quand on parle des objectifs hivernaux, Séverine Raimond est d'abord précise : "Tout va bien et on sera là fin janvier avec de grandes ambitions (pour le Prix d'Amérique) si tout continue à rouler comme prévu." Mais la professionnelle ouvre également une autre porte en ce début de meeting, de manière plus inattendue : "On va peut-être aussi le présenter au monté. En fait tout va dépendre du résultat de la Q#1 du 20 novembre."
La participation au Prix de Cornulier devient donc une possibilité, ce qui projetterait Galius en candidat au doublé Cornulier/Amérique, dès lors que son entourage assigne des objectifs maximums à chaque fois. Dans ce scénario, il faudrait aussi que Galius prenne part avant le championnat monté à une épreuve sous la selle pour sécuriser sa participation (dans le cas contraire et dans l'hypothèse du recours à des éliminations, il ferait partie des candidats éliminés en priorité). Ce qu'on sait maintenant, c'est que l'arrivée de la Prix d'Amérique Races ZEturf Q#1 permettra à l'entourage du champion d'avancer ou non son scénario "Cornulier". À suivre.

Flavien Prat vedette lors du grand show US de la Breeders' Cup

Alors que nous vous proposons notre édition du vendredi soir de 24hautrot, Flavien Prat est en pleine action à Keeneland (Kentucky) aux États-Unis pour le célèbre rendez-vous de la Breeders' Cup 2022. Le pilote français, enfant du trot qui a fait sa place dans le gratin des meilleurs jockeys américains depuis plusieurs a réalisé un premier exploit : il est au départ des 14 courses labellisées Breeders' Cup. Et demain samedi, dans la course la plus prestigieuse, la Breeders' Cup Classic (6 millions de dollars d'allocations), il sera en selle sur le grandissime favori Flightline, avec qui il vient de gagner Groupe 1 en laissant son premier adversaire à... 19 longueurs. De l'autre côté de l'Atlantique, on parle de lui comme un cheval historique, l'un des meilleurs de tous les temps.

Clegs des Champs retour en piste début décembre

Cheval le plus riche au trot monté en activité, Clegs des Champs (Legs du Clos) avec 1,2 M€ de gains s'apprête à faire son entrée dans ce qui sera son ultime meeting d'hiver à Vincennes, lui qui sera atteint par la limite d'âge en France au 31 mars prochain. Le champion de Jean-Yves Rozé n'a pas été revu depuis sa deuxième place du 20 mai dans le Prix Guillaume de Bellaigue (Gr. 2) où il était devancé par Fire Cracker (Quaro). Ce jour-là, David Thomain, son jockey, était descendu de cheval sur la piste. "Il a "chauffé" en-dessous d'un genou, revient Thierry Raffegeau, son entraîneur, rencontré jeudi lors de la séance de qualifications au Mans. Il a repris le travail depuis un mois environ et, même s'il se prépare vite, c'était trop juste pour être au départ du Prix Reynolds lundi prochain (le 7 novembre)." La rentrée de Clegs des Champs aura par conséquent pour cadre le Prix Paul Buquet (Gr. 2) au palmarès duquel il figure déjà à deux reprises (2018 et 2019). "Le programme est ainsi fait qu'il a grosso modo une course à sa disposition tous les mois d'ici la fin du meeting", poursuite Thierry Raffegeau.

Clegs des Champs retour en piste début décembre

Cheval le plus riche au trot monté en activité, Clegs des Champs (Legs du Clos) avec 1,2 M€ de gains s'apprête à faire son entrée dans ce qui sera son ultime meeting d'hiver à Vincennes, lui qui sera atteint par la limite d'âge en France au 31 mars prochain. Le champion de Jean-Yves Rozé n'a pas été revu depuis sa deuxième place du 20 mai dans le Prix Guillaume de Bellaigue (Gr. 2) où il était devancé par Fire Cracker (Quaro). Ce jour-là, David Thomain, son jockey, était descendu de cheval sur la piste. "Il a "chauffé" en-dessous d'un genou, revient Thierry Raffegeau, son entraîneur, rencontré jeudi lors de la séance de qualifications au Mans. Il a repris le travail depuis un mois environ et, même s'il se prépare vite, c'était trop juste pour être au départ du Prix Reynolds lundi prochain (le 7 novembre)." La rentrée de Clegs des Champs aura par conséquent pour cadre le Prix Paul Buquet (Gr. 2) au palmarès duquel il figure déjà à deux reprises (2018 et 2019). "Le programme est ainsi fait qu'il a grosso modo une course à sa disposition tous les mois d'ici la fin du meeting", poursuite Thierry Raffegeau.

A voir aussi :
...
Leader de Joudes avec brio

Dans une course qui a vu son favori Lugano De Lou (Up And Quick) faire la faute à l’amorce du premier tournant et être disqualifié, c’est l’écurie de Thierry Duvaldestin et la casaque de Philippe Beauvisage qui se ...

Lire la suite
...
À la santé
d'Hurricane Carter !

Le boxeur Rubin Carter, surnommé Hurricane par Bob Dylan, avait gagné 27 de ses combats. Le trotteur Hurricane Carter (Niky) en est lui à 14 victoires consécutives ! Il est le cheval du moment et nous avons voulu savoir comment cette histoire s'est ...

Lire la suite
...
Fakir du Lorault n'est plus

Nous avons appris ce mercredi après-midi la disparition du champion français Fakir Du Lorault (Vaillant Cash) à l'âge de 9 ans. Il n'a pas survécu à une fracture consécutive à une accident à l'entraînement en Suisse, pays qu'il avait ...

Lire la suite
...
Victoire par KO pour Monzon Normand

Lauréat de la première course réservée à la génération de 2022 qui a eu lieu sur l’hippodrome de Bernay, devant sa compagne d'entrainement Melody Cool (Ready Cash) qui s'est ensuite imposée à Enghien, Monzon Normand (...

Lire la suite