... (© Frédéric Vernichon)
Actualité - 06.11.2022

Un week-end tellement Prat !

Moins de 24 heures après la victoire de son frère aîné, Flavien, dans la Breeders' Cup Classic en selle sur le champion pur-sang américain Flightline, considéré comme le meilleur cheval du monde, sur l'hippodrome de Keeneland aux USA, Alexis Prat a remporté dimanche le Prix Paul Buquet, l'un des temps forts de la réunion d'Argentan, au sulky de Goutte du Houlbet pour l'entraînement familial.

Acteur ce dimanche pour remporter in extremis l'épreuve principale de l'automne à Argentan, Alexis Prat était spectateur quelques heures plus tôt pour supporter son frère, Flavien, aux USA. "On était ses premiers supporters, raconte le cadet. C’est une grande fierté de le voir remporter la Breeder’s Cup Classic. Le monde des courses aux USA n’attendait pas une victoire Flightline mais un show Flightline, c'est donc forcément pesant. Flavien mérite amplement ce qui lui arrive mais la route n’a pas été de tout repos. Il a toujours été doué et cru en lui. On s’est appelés il y a deux heures, il montait dans un avion pour New York. Il m’avait l’air d’être encore sur son nuage, il planait."

PRIX PAUL BUQUET
Goutte du Houlbet se met au diapason
On a longtemps cru, très longtemps même, qu'Impressionist (Ready Cash) allait devenir le premier cheval âgé de 4 ans à inscrire son palmarès au Prix Paul Buquet, la course phare de l'automne sur l'hippodrome d'Argentan. Il n'a manqué que trois fois rien ou pour être tout à fait précis un nez au pensionnaire de Louis Baudron pour y parvenir après avoir contrôlé les opérations. Au passage du poteau, ni lui, ni Alexis Prat au sulky de Goutte du Houlbet (Rossini des Jipes) ne pouvait affirmer qu'il avait gagné. Pour un nez donc, la victoire a penché dans le camp du second nommé. Mais comment pouvait-il finalement en être autrement, puisque c'était assurément le week-end de la famille Prat moins de vingt-quatre heures après la victoire de Flavien, le frère aîné d'Alexis, dans la Breeders'Cup Classic en selle sur le phénomène américain Flightline. "Dans le dernier tournant, j’étais assez confiant, commente pleinement satisfait Alexis Prat. Mais, quand je suis venu à la hauteur d’Impressionist, celui-ci a bien répondu à notre attaque et je voyais bien que je ne grappillais pas de terrain plus que ça. Même après le poteau, le poulain est revenu sur la jument. On a eu de la chance, on aurait pu être deuxième." De la chance peut-être un peu mais ce succès est surtout celui d'une jument qui n'a pas abdiqué face à la résistance de son adversaire, bien au contraire. Cette performance s'inscrit dans la lignée d'une saison 2022 que Goutte du Houlbet termine avec quatre victoires à la clé, dont une à Paray-le-Monial avec son entraîneur Frédéric Prat pour son unique drive de l'année. "C’est une jument qui a fait une saison irréprochable, commente encore Alexis Prat. On est très contents d’elle d’autant plus que son éleveur traverse des moments difficiles. Elle n’ira pas à Vincennes cet hiver car elle n’est pas à l’aise corde à gauche."
Bien que battu d'aussi peu avec Impressionist, Louis Baudron était largement positif dans son analyse d'après-course : "Je suis satisfait. Forcément, j'aurais préféré gagner mais on a joué la sécurité. Le cheval n’avait aucun artifice, il était ferré et même bien assez ferré. Je voulais lui changer les idées, on jouait à domicile. Mission accomplie. Après sa course de Meslay-du-Maine, il avait très bien couru dans la course préparatoire au Critérium mais il m’a un peu déçu le jour J sans savoir vraiment pourquoi. On va profiter des courses un peu fermées qu’il va avoir maintenant et on affrontera de nouveau les bons quand on n’aura plus le choix".
8e | PRIX PAUL BUQUET
Att - 2875 m - Course A - 53 000 €
GOUTTE DU HOULBET 1'15"
Rossini des Jipes x Unite du Houlbet (Neleos du Goutier)
Driver : A. Prat - Entraîneur : F. Prat
Propriétaire : Ec. du Liamone - Eleveur : I. Lefrancois
2e Impressionist 1'15" Ready Cash x Une Lady de Nappes
3e Fame Music 1'15"2 Singalo x Real Music
4e : Crack Atout - 5e : Crack Money - 6e : Diablo de Caponet - 7e : Carnaval du Vivier

D'où vient-elle ?

Élevée par la famille Lefrançois dans l’Eure, Goutte du Houlbet est le deuxième produit et le seul qualifié à ce jour d’une poulinière qualifiée, Unité du Houlbet (Neleos du Goutier), mais restée inédite. Celle-ci est une sœur utérine de Soie du Houlbet (Idéal de l’Iton), titulaire de plus de 320 000 € de gains et placée de Groupe 2, et de Ben du Houlbet (Rossini des Jipes), neuf victoires et 182 640 € de gains. C’est aussi la famille maternelle de Lara Speed (Athos du Houlbet), titulaire de onze victoires et 388 885 €.

Bon Conseil 1'15''6 Passionnant 1'15''1
Rossini des Jipes 1'12''5 Tahitienne
Cybele des Jipes 1'17''7 Haut de Bellouet 1'19''3
GOUTTE DU HOULBET Parlyse 1'20''8
Neleos du Goutier 1'12''8 Corot (US) 1'12''3
Unite du Houlbet Feline Charmeuse 1'22''9
Manon du Houlbet Gai Brillant 1'14''7
Arbella du Houlbet 1'13''5
(© Frédéric Vernichon)
FINALE DES 3 ANS DE BASSE-NORMANDIE
Jazz Jénilou montre son vrai niveau
Dimanche sur l'hippodrome d'Argentan, la première finale de LeTROT Open Basse-Normandie réservée aux 3 ans donnait le coup d'envoi des finales régionales qui vont rythmer tout le mois de novembre. Ce Prix Intercom est revenu au représentant de Nicolas Baudron, Jazz Jénilou (Singalo). Le pensionnaire de Jean Baudron a créé la surprise (20/1) mais une surprise toute relative car ce poulain alezan a montré des moyens depuis ses débuts au printemps dernier, des débuts victorieux d'ailleurs sur la piste de Lisieux. Assez peu expérimenté, puisqu'il s'agissait dimanche de son neuvième parcours, Jazz Jénilou s'était imposé à deux autres reprises. Mais il a été disqualifié fin août pour ses débuts à Vincennes et avait enregistré un mois plus tard un échec à La Capelle, sans être revu depuis. "Il était malade ce jour-là, ce qui explique sa contre-performance, revient son driver Adrien Lamy. C'est un bon poulain et, même s'il effectuait une petite rentrée aujourd'hui lire dimanche), Jean Baudron m'avait dit qu'il le trouvait bien à l'entraînement. Nous avons bénéficié d'un déroulement plutôt favorable dans la seconde partie du parcours. À l'entrée de la ligne droite, j'ai rapidement senti qu'il avait encore des ressources et il l'a bien fait. C'est assurément un cheval d'avenir. Il manque juste encore un peu de vitesse pour le moment. Après sa rapide disqualification à Vincennes, j'avais continué à le travailler et il avait passé la monté sans problème. C'est pourquoi je pense qu'il peut bien faire."
La fin de course de Joyeux Meslois (Viking de Val) est également prometteuse, ce que nous confirme son entraîneur Pierre Belloche : "Je suis satisfait. Nous l'avons préservé cet automne en vu de cette finale. Il revient en belle condition et c'est plutôt bon signe avant d'attaquer le meeting d'hiver. Le seul regret que je peux émettre est qu'il aurait lutté pour la victoire s'il avait été un rang plus près dans le parcours". Le podium de cette finale pour les 3 ans est complété par Julia Quick (Magnificient Rodney), au sujet de laquelle Gabriele Gelormini, son partenaire, émet quelques regrets : "Je pense qu'avec un parcours caché, Julia Quick était en mesure de jouer le premier rôle. Sa prestation est très bonne face à des mâles allégés dans leurs ferrures, elle est encore ferrée et n'a qu'une rentrée dans les jambes. C'est assez encourageant pour le meeting".
4e | PRIX INTERCOM
Att - 2875 m - Course A - 32 000 €
JAZZ JENILOU 1'16"7
Singalo x A Filly Jenilou (Neutron du Cebe)
Driver : A. Lamy - Entraîneur : J. Baudron
Propriétaire : N. Baudron - Eleveur : Ec. L. Baudron
2e Joyeux Meslois 1'16"8 Viking de Val x Emotion Mesloise
3e Julia Quick 1'16"8 Magnificent Rodney x Aisy Wood
4e : Jonagold - 5e : Joueur Turgot - 6e : Joie Totale - 7e : Jemissora

D'où vient-il ?

Jazz Jenilou est le premier produit d'A Filly Jénilou (Neutron du Cébé) qui avait gagné 5 courses et engrangé un peu plus de 59 000 € de gains. La grand-mère de Jazz Jénilou est Filly Moon (Florestan) qui a notamment produit au haras Mélodie Jénilou (Vroum d'Or) 492 570 € de gains et mère de Bolide Jénilou (Késaco Phédo) 527 605 €, Conchitana Jénilou (Singalo) 343 400 € ou encore Ecureuil Jénilou (Village Mystic) 641 892 € et titulaire de 24 victoires.

Goetmals Wood 1'11''9 And Arifant 1'16''5
Singalo 1'11''2 Tahitienne
Ingala 1'13''3 Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
JAZZ JENILOU Tangala 1'23''1
Neutron du Cebe 1'11''7 Chaillot 1'13''0
A Filly Jenilou 1'15''3 Fausta Maud 1'18''8
Filly Moon Florestan (US)
Neith 1'18''4
(© Frédéric Vernichon)
FINALE DES 4 ANS DE BASSE-NORMANDIE
L'attendue I Love Me tient son rang en patronne
Être une jument de Groupe I au départ d'une finale régionale de LeTROT Open est la quasi-assurance de jouer le premier rôle ou, tout au moins, les premiers rôles, les vingt-cinq mètres de pénalité ne représentant pas un handicap insurmontable contrairement aux cinquante mètres imposés pour ce type de chevaux dans la finale nationale à Vincennes. Mais cela oblige aussi car tout autre résultat qu'une victoire est difficilement acceptable. C'est dans cette configuration que se présentait I Love Me (Love You) au départ du Prix Fiteco-Finale Open des Régions Basse-Normandie 4 Ans ce dimanche à Argentan. La pouliche de Florence Dreux a parfaitement tenu son rang et s'est comportée en patronne pour cela, effaçant très rapidement son handicap initial et se retrouvant aux avant-postes dès le premier passage en face, sans que rien ne soit prémédité. "On n'avait pas établi de plan, débriefe Yoann Lebourgeois. Tony (Le Beller) m'avait donné carte blanche. Je connais bien la jument. Maintenant, je suis tellement bien parti que je n'ai pas hésité à venir devant sans faire d'efforts." Dès lors, la jument de la course avait beau jeu de bloquer la course. Le rythme était tellement peu soutenu qu'un incident s'est produit aux tribunes au sein du peloton, en dedans, où Iron Meslois (Titan d'Occagnes) s'est retrouvé dans une situation bien délicate avec les antérieurs dans le sulky d'Inaya Matidy (Uriel Speed) qui la précédait, le driver de cette dernière, Alexandre Abrivard, ayant même été touché.
Ce n'est qu'après le poteau des mille derniers mètres que le rythme a commencé à s'intensifier. "À l'entrée de la ligne droite, je lui ai demandé d'accélérer et elle s'est bien allongée. Il a fallu qu'elle travaille jusqu'au bout car Idéal Dancer n'a pas lâché. C'est bien, c'est satisfaisant. C'est une jument de classe qui n'est pas gênée par la corde à droite, rappelle le driver lauréat. À Vincennes, face aux mâles, c'est plus dur et le fait de gagner aujourd'hui (lire dimanche) va aussi lui faire du bien moralement avant le meeting." De son côté, Tony Le Beller se montrait aussi satisfait : "C'est parfait. La finale à Vincennes ? Je ne sais pas encore, c'est compliqué de devoir rendre cinquante mètres".
Il y a des deuxièmes places qui valent des victoires. Celle du jour d'Idéal Dancer (Django Riff) est de celles-ci assurément. "On est battus par la jument de la course, commente son driver Hugues Monthulé. Le cheval a été très sérieux. Déferré des quatre pour la première fois, le test s'est révélé concluant. On peut peut-être essayé sur la grande piste de Vincennes maintenant même s'il reste meilleur corde à droite."
5e | PRIX FITECO
Att - 2875 m - Course A - 34 000 €
I LOVE ME 1'16"7
Love You x Reedite Gede (Buvetier d'Aunou)
Driver : Y. Lebourgeois - Entraîneur : T. le Beller
Propriétaire : F. Dreux - Eleveur : Ec. T. le Beller
2e Ideal Dancer 1'17"5 Django Riff x Bonnie Dancer
3e Iron Meslois 1'17"1 Titan d'Occagnes x Tiflosa Mesloise
4e : Idole Of Love - 5e : Ikaros - 6e : Idefix de Centule - 7e : Initiale Lila

D'où vient-elle ?

I Love Me évolue sous les couleurs de Florence Dreux et pour son élevage, en partenariat avec celui de son entraîneur, Tony Le Beller. I Love Me est la sœur de trois vainqueurs, Gallica Gédé 1'12'' (Look de Star), For Me Gédé 1'14'' (Ready Cash), et Harley Géma 1'13'' (Bold Eagle. Leur mère est la toute bonne Réédite Gédé 1'11'' (Buvetier d'Aunou), gagnante de 19 courses pour près de 500.000 € de gains. Réédite Gédé descend de la championne et matrone de l'élevage Dreux, Champenoise 1'17'' (1968-Pacha Grandchamp).

Coktail Jet 1'11''2 Quouky Williams 1'14''2
Love You 1'10''2 Armbro Glamour (US)
Guilty Of Love 1'17''1 And Arifant 1'16''5
I LOVE ME Amour d'Aunou (US) 1'15''3
Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4 Royal Prestige (US)
Reedite Gede 1'11''4 Nesmile 1'17''4
Inedite Gede 1'13''2 Passionnant 1'15''1
Tiflosa Gede 1'17''5
(© Frédéric Vernichon)
FINALE DES 5 ANS DE BASSE-NORMANDIE
Objectif atteint pour Hailey d'Ourville
C'est la casaque de Damien Marcon qui brille dans cette Finale des 5 Ans sur la piste d'Argentan. À cette occasion, Hailey d'Ourville (Booster Winner) signe son plus beau succès, elle qui n'avait plus passé le poteau en gagnante depuis plus d'un an à Graignes. La satisfaction du travail accompli prédomine dans les propos d'après-course de
Virginie Moquet, son entraîneur. "Je suis très satisfaite du comportement de Hailey d'Ourville, nous confie-t-elle. Cette finale est une course que nous préparions depuis plusieurs semaines et nous avons atteint notre objectif. J'ai vraiment axé toute la préparation sur cette épreuve en sautant beaucoup d'engagements. Ce n'est pas facile de gagner des courses, alors cette victoire est vraiment le fruit de toute l'équipe. Hailey d'Ourville doit subir dans un parcours, il faut donc avoir un minimum de chance et, aujourd'hui (lire dimanche), tout s'est bien déroulé. Elle a su placer sa pointe de vitesse dès qu'elle a eu le jour à l'entrée de la ligne droite pour venir s'imposer. L'engagement était vraiment idéal, juste à la limite des gains. Nous avons pris ce risque et il s'est avéré payant. Si Hailey d'Ourville récupère bien de ses efforts, elle prendra la direction de Vincennes dans les prochaines semaines pour la finale nationale. Elle a été préservée l'hiver dernier car je la trouvais trop tendre et a désormais suffisamment de maturité pour faire le meeting d'hiver."
L'un des chevaux les plus en vue avec Hub (Booster Winner) qui a été nettement dominé, Héraldique (Bird Parker) doit se contenter du premier accessit. "Héraldique a fait son travail. Nous sommes devancés par une sprinteuse, analyse Gabriele Gélormini. Je me suis retrouvé en dehors de Hub à un tour du but et je suis resté à ses côtés sans brûler trop d'énergie. Nous avons fait un bon dernier kilomètre et il n'a pas abdiqué pour finir. La gagnante, Hailey d'Ourville, est déferrée des quatre pieds alors que le mien a encore beaucoup de poids. Il devrait encore faire parler de lui à l'avenir."
L'athlétique Hidalgo du Rib (Tabler) s'empare quant à lui de la troisième place et fait dire à Jean-Loïc Dersoir, son driver : "Hidalgo du Rib a très bien tenu sa partie. Nous avons pu bénéficier d'un parcours favorable. Il a été appliqué d'un bout à l'autre et sa fin de course est bonne. Il a du travail mais n'est pas encore trop affûté. Cette course va lui être bénéfique".
6e | PRIX XAVIER CAVEY
Att - 2875 m - Course A - 36 000 €
HAILEY D'OURVILLE 1'15"5
Booster Winner x Pursuit Of Charm (Jenko)
Driver : A. Collette - Entraîneur : V. Moquet
Propriétaire : D. Marcon - Eleveur : S.C.E.A Hautemaniere
2e Heraldique 1'15"6 Bird Parker x Quantasia
3e Hidalgo du Rib 1'15"7 Tabler x Umala du Rib
4e : Helios Somolli - 5e : Hello John - 6e : Hommage de Tillard - 7e : Hub

D'où vient-elle ?

C'est le septième produit de Pursuit of Charm (Jenko). Hailey d'Ourville n'est autre que la petite soeur de Blues d'Ourville (Password), titulaire de 506 370 € de gains et de 10 victoires dont le Prix Oscar Collard. C'est également une parente de Cash du Rib (Ready Cash) 706 620 € ainsi que de Darlhey du Rib (Ganymède) 1'11''7 et 322 380 € de gains ou encore Queen's Glory (Love You) 659 570 €, gagnante du Critérium des 5 Ans.

Love You 1'10''2 Coktail Jet 1'11''2
Booster Winner 1'10''2 Guilty Of Love 1'17''1
Quille Viretaute 1'13''8 Elvis de Rossignol 1'13''0
HAILEY D'OURVILLE Aube Et Vire 1'23''4
Jenko 1'13''2 Esotico Star 1'15''4
Pursuit Of Charm Dame de Magny
Caribbean Island 1'18''7 Florestan (US)
Phryne
(© Frédéric Vernichon)

A voir aussi :
...
Indigo de Fontaine sait tout faire

Irréprochable cet hiver à Vincennes à l'attelé en deux courses où il s'est imposé en cheval en retard de gains, Indigo de Fontaine (Niky) découvre le monté avec autant de réussite ce samedi. "Nous avons changé de spécialité ...

Lire la suite
...
Kipling Iron
est aussi performant au monté

Après deux premières victoires à l'attelé en province, Kipling Iron conserve son invincibilité ce samedi en débutant au monté pour ses premiers pas à Vincennes. Son entraîneur Tony Le Beller ne cache pas des ambitions de niveau Groupe ...

Lire la suite
...
Karma Quick élu "pépite du mois"

Il réalise un début de carrière sans fausse note et est même invaincu à Vincennes en deux tentatives à Vincennes où il a enchaîné deux succès en janvier. Cette carte visite a permis à Karma Quick (Unique ...

Lire la suite
...
Exposition médiatique et note
parfaite pour Granvillaise Bleue

Les Cornulier Races entrent dans une nouvelle ère. Après le sommet du Prix de Cornulier, voilà l'heure de la revanche dans le Prix de l’Île-de-France. En l'absence de la reine de la grande épreuve, Flamme du Goutier, les ...

Lire la suite