... (© J.-L. Lamaère/LeTROT)
Actualité - 07.11.2022

2022 : le grand millésime d'Anthony Barrier

Ce premier week-end de novembre avec dix réunions au programme a été marqué chez les chevaux par Galet Sted, qui poursuit sa moisson de succès (le onzième de suite, soit autant que Gaétan et First des Bordes) à Châtelaillon-La Rochelle samedi, et chez les hommes par Anthony Barrier, partenaire du précédent et auteur d’un coup de cinq le lendemain à Grenade-sur-Garonne, le premier de sa carrière. L'étalon du week-end au plus grand nombre de victoires de sa production est Royal Dream.

2022est décidément un grand millésime pour Anthony Barrier. Certes, il ne battra pas son record de victoires (137) établi au cours de la saison 2013, ce qui lui avait permis d’intégrer le top 5 des pilotes tricolores. Mais il devrait selon toute vraisemblance de nouveau franchir la barre des cent gagnants annuels, ce qu’il n’a plus fait depuis 2019. Surtout, il vit une saison marquée d’une pierre blanche à laquelle contribue pour beaucoup le champion de Richard Westerink Etonnant (Timoko).

Les premières victoires du week-end :
■ Alain Mathieu (propriétaire) avec Jay Zee Sautreuil (Up And Quick) à Strasbourg dimanche
■ Ange Saliot (propriétaire) avec Jackpot de Plomb (Pacha du Pont) à Meslay-du-Maine dimanche
■ Amélie Grosbot (propriétaire) avec Katiminnie des Brouets (Ungaro des Brouets) à Hyères dimanche
■ Frédéric Duvivier (propriétaire) avec Jeunesse Dorée (Captain Crazy) à Grenade-sur-Garonne dimanche

Ce n'est pas tous les ans que l'on gagne l’Elitloppet (Gr.1), le Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur (Gr.1) et le Prix d’Été (Gr.2) pour ne parler que d'épreuves prestigieuses, sans oublier l’aventure américaine quand bien même elle n’a pas connu l’épilogue espéré. La saison de "Moustik" est aussi marquée par Galet Sted (Paris Haufor), l’une des révélations de l’année, qui a remporté samedi son onzième succès consécutif samedi à Châtelaillon-La Rochelle, le huitième avec lui. Et voilà qu’il réussit le premier coup de cinq de sa carrière dimanche à Grenade-sur-Garonne, un hippodrome qu’il découvrait, lui qui avait déjà gagné quatre courses dans une même réunion à six reprises.

Le TOP 3 des pilotes du week-end (au moins 2 victoires)
Pilote - courses - vict. (%) - places – gains
1. Anthony Barrier - 12 c. - 6 vict. (50) - 2 pl. – 75 400 €
2. Éric Raffin - 6 c. – 3 vict. (50) - 0 pl. – 22 950 €
3. David Thomain - 10 c. - 2 vict. (20) - 4 pl. – 35 510 €

Outre le coup de cinq d’Anthony Barrier (c'est le 4ème pilote à le faire cette année après Alexandre Abrivard, Maxime Grasset et Jean-Philippe Monclin), ce week-end se singularise par une très grande diversité des pilotes vainqueurs. Derrière le Mayennais, Éric Raffin (3), qui affiche aussi 50 % de réussite à la gagne, et David Thomain (2) sont les deux seuls à s'être imposés à deux reprises au moins. Ils sont en effet 55 drivers et/ou jockeys autres à avoir passé le poteau en tête.

Le chiffre : 11

Après First des Bordes (Jasmin de Flore) et Gaétan (Vigove), Galet Sted (Paris Haufor) a remporté à son tour une 11ème victoire cette année. L'an dernier, trois trotteurs avaient aussi remporté 11 courses durant la saison (Falto des Landiers, First Gema et Falcon du Vivier). Au cours des dix dernières années, le record appartient conjointement à Valbert de Waldam en 2017 et à Théo Crown et Rastèle de Voulgis tous deux en 2013 avec 14 victoires. Alors qu'ils partagent le fait d'avoir gagné leur onze courses à la suite, Gaétan, engagé samedi à Salon-de-Provence, et Galet Sted, pour lequel Charles-Antoine Mary, son entraîneur, a évoqué une course le 24 novembre à Vincennes (lire ici notre édition de samedi), sont en mesure de faire plus, alors que First des Bordes est au repos.

Un quatuor d'entraîneurs en tête

Ils sont quatre entraîneurs à boucler leur week-end avec deux victoires, à savoir Charles-Antoine Mary, Patrick Terry, Théo Radoux et Jean-Philippe Monclin, alors que le classement par les gains est dominé par Jean-Paul Marmion (40 020 €). On accordera une mention spéciale à Charles Antoine Mary, dont les deux partants ont gagné à commencer par l'incontournable Galet Sted (Paris Haufor), et au jeune entraîneur Théo Radoux, auteur d'un déplacement fructueux depuis la Sarthe jusqu'à Grenade-sur-Garonne où il a remporté deux courses avec Gilberto (Jag de Bellouet) et Jilino (Prodigious), avec la complicité d'Anthony Barrier, pour l'Écurie des Charmes, laquelle termine numéro un des propriétaires par le nombre de victoires (3). À noter encore que Jean-Philippe Raffegeau a remporté son 200ème succès comme entraîneur dimanche à Saint-Brieuc avec Jaministar (Voltigeur de Myrt).

Étalons : Royal Dream en numéro un

Seul étalon à enregistrer quatre victoires de sa production au cours du week-end, Royal Dream en profite pour s'installer à la première place du classement des étalons sur le mois écoulé (du 8 octobre au 7 novembre), avec un total de 18 vainqueurs. Au classement par les gains, il doit les honneurs à Ready Cash et Paris Haufor.

TOP 10 des étalons du week-end en nbre de vict. et gains
Rang – Etalons - nbre de gagnants / nbre pl. / gains cumulés
1. Royal Dream - 4 / 1 / 31 940 €
2. Repeat Love - 3 / 1 / 20 760 €
3. Ganymède - 3 / 1 / 17 940 €
4. Ready Cash - 2 / 2 / 34 410 €
5. Up And Quick - 2 / 3 / 26 570 €
6. Love You - 2 / 1 / 25 030 €
7. Prodigious - 3 / 2 / 20 990 €
8. Ludo de Castelle - 3 / 0 / 20 250 €
9. Prince d’Espace - 2 / 0 / 18 450 €
10. Briac Dark - 2 / 0 / 11 960 €

■ Grâce à la victoire de Katiminnie Brouets dimanche sur l'hippodrome de Hyères, l'étalon Ungaro des Brouets, qui a fait la monte entre 2017 et 2019, a enregistré son premier gagnant.

A voir aussi :
...
Kajou Josselyn confirme, Kool and the Gang gagne en débutant

Deux courses pour 2 ans figuraient au programme des réunions de Châteaubriant et de Vire. En Loire-Atlantique, Kajou Josselyn (Love You), dont la troisième mère est la matrone Quezira, a confirmé ses brillants débuts victorieux à Chartres. ...

Lire la suite
...
Yoann Lebourgeois, un baroud d'honneur brillant avec Emeraude del Phédo

Deuxième au classement général du Grand National des Jockeys avant la Finale du jour, Yoann Lebourgeois ne pouvait pas remonter le leader Alexandre Abrivard vu leur écart de 35 points. Cela n'a pas éteint l'enthousiasme du jockey avec ...

Lire la suite
...
Inshore emporté
par le tourbillon Abrivard

Le Prix Philippe du Rozier (Gr.2) n'a pas du tout livré un dénouement attendu. Son favori Indigo du Poret a mal couru, suscitant même des inquiétudes dans la bouche de son jockey Eric Raffin (lire plus loin). ...

Lire la suite
...
Jean-Michel Bazire,
le champion hors-norme du GNT

Campionissimo ! Hors du commun. Hors norme. Si les formules les plus élogieuses fusent depuis longtemps à l'adresse de Jean-Michel Bazire et de ses exploits, l'homme a ajouté dimanche une nouvelle ligne d'exception à son palmarès. Il a remporté le Prix Maurice ...

Lire la suite