... © Aprh
Résultat de course - 07.11.2022

Dynasty Péji, un retour au premier plan ébouriffant

Elle est mieux qu’elle n’a jamais été.
Damien Bonne

Elle a connu une carrière à éclipse, souvent tributaire de problème de santé. Mais quand elle est bien, Dynasty Péji a sa place dans l'élite montée. Elle l'a prouvé une nouvelle fois dans le Prix Reynolds (Gr.2) en survolant l'épreuve du départ à l'arrivée dans un chrono canon d'1'10''4.

D'abord à proximité des primo-leaders Freeman de Houelle (Vigove) et Carioca de Lou (Jag de Bellouet), Dynasty Péjy (Prodigious) a pris les devants à 1.500 mètres du but pour s'imposer en force. Son travail de sape rappelle celui de ses plus beaux jours il y a quelques saisons. Des références que nous rappelle Damien Bonne, tout à la fois locataire, entraîneur et jockey de la gagnante : "Elle est mieux qu’elle n’a jamais été. J’ai enlevé son enrênement et elle est transformée depuis. Avec elle, tout n’a pas été facile. Elle a toujours fait preuve d’un gros caractère. Certains matins, elle fait des coliques dues au stress et vous avez l’impression qu’elle va mourir dans son box. C’est vraiment un cas. Elle possède un moteur exceptionnel. À 5 ans, elle avait fini très vite dans le Prix des Elites derrière Feeling Cash (N.D.L.R. : édition remportée par Elladora de Forgan). Il y a deux ans, elle battait Clegs des Champs et Boss du Meleuc, les meilleurs hongres d’alors." Avec seulement 46 sorties à son actif (pour 10 victoires), "Dynasty Péji a moins de kilomètres que les autres. Elle est fragile mais son moteur est tout neuf" complète encore Damien Bonne. S'il ne s'agit pas du record de l'épreuve (1'10''2 l'an dernier par Mindyourvalue WF), le chrono d'1'10''4 est de très haut niveau et devient le nouveau record personnel de Dynasty Péji. Parmi les bonnes impressions, citons Elvis d'Evron (Défi d'Aunou), auteur des meilleurs 500 derniers mètres (en 1'10''5).

D'où vient-elle ?

Fille de l'étalon de tête Prodigious 1'11'', Dynasty Péji a pour mère Rita Mitsou qui se qualifia mais ne courut pas. Rita Mitsou a donné un autre vainqueur en Barnum 1'15'' a.-m. (71.950 €), un fils d'Oiseau de Feux. Elle est par le rare Lulo Josselyn 1'13'' (Ténor de Baune), qui s'imposa dans le Critérium des 4 Ans, avant de disparaître prématurément. La grand-mère Jolie Quatine (Cézio Josselyn) a gagné en province, mais n'a pas de record officiel. Elle ne s'en recommande pas moins de son demi-frère aîné, l'excellent Echo du Tonnerre 1'13'' (Tonnerre d'Amour), placé du Critérium des 3 Ans et triple vainqueur de Groupe 2, à la faveur du Grand Prix du Conseil Municipal de Vichy, ainsi que des Prix Jean Le Gonidec et Ovide Moulinet.

6e | PRIX REYNOLDS
M - 2175 m - Groupe 2 - 120 000 €
DYNASTY PEJI 1'10"4
Prodigious x Rita Mitsou (Lulo Josselyn)
Jockey : D. Bonne - Entraîneur : D. Bonne
Propriétaire : Ec. D. Bonne - Eleveur : P. G. Guillard
2e Chalimar de Guez 1'10"6 Nahar de Beval x Phebe de Guez
3e Elvis d'Evron 1'10"7 Defi d'Aunou x Rikita du Bouffey
4e : Etoile de Bruyere - 5e : Diamant de Treabat - 6e : Freeman de Houelle - 7e : Carioca de Lou
A voir aussi :
...
Jonah Lomu marque un 2ème essai

L'épreuve d'ouverture n'a pas échappé à la casaque de l'Ecurie du Vieux Chêne par l'intermédiaire de Jonah Lomu (Bird Parker). Son entraîneur, Loris Garcia nous a déclaré : "J'avais beaucoup aimé le style de sa qualification à 2 ans ...

Lire la suite
...
Goliath du Caux encore en pleine lucarne

Comme il l'avait déjà fait le 19 mars dernier, Goliath du Caux (Otello Pierji) s'impose comme à la parade dans Grand Prix du Stade de Reims. Imprimant son rythme élevé dès lors qu'il a pris l'avantage, Goliath du Caux remporte ...

Lire la suite
...
Jean-Pierre Dubois se balade avec Kiroman

Vainqueur sur l'herbe de Rambouillet, au mois de septembre, Kiroman (Fabulous Wood) a ensuite fait l'impasse sur la période hivernale. Après une rentrée, il a laissé une très belle impression mercredi, n'étant jamais approché dans ...

Lire la suite
...
Justine Face sur une simple accélération

Présentée déferrée des quatre pieds pour la première fois, Justine Face (Bold Eagle) s'est imposée facilement, faisant briller l'entraînement de Nicolas Ensch, qui réalisera ensuite le triplé après avoir mené lui-mê...

Lire la suite