... © B. Vandevelde
Actualité - 14.11.2022

Alexandre Abrivard attaque fort la dernière ligne droite

Avec cinq victoires en l’espace de quarante-huit heures, Alexandre Abrivard a été l’homme d’un week-end au cours duquel se sont disputées neuf réunions. Après une entrée quelque peu timide dans le meeting d’hiver de Vincennes, le pilote a mis les bouchées doubles et même plus, réussissant dimanche le premier coup de quatre parisien depuis le coup d’envoi, le 3 novembre. S’il a dû renoncer depuis quelques semaines à barrer la route à Éric Raffin dans la course au Sulky d’Or, Alexandre Abrivard, encore auteur d'un coup de trois ce lundi à Bordeaux pour l'entraînement familial, attaque fort la dernière ligne droite d’une saison à marquer déjà d’une pierre blanche.

Ce week-end prolongé de novembre est un nouveau marqueur de la saison d’Alexandre Abrivard. Après avoir remporté le 200ème succès de son année à l’attelé à Graignes, vendredi 11, avec Gendréen (Boccador de Simm), lequel s’imposait pour la sixième fois de suite, la neuvième cette année, il a signé trois succès supplémentaires dans la spécialité samedi et dimanche à Vincennes. Ces marques sont été réalisées pour l’écurie familiale avec Inexess Bleu (Vittel de Brévol), pour celle d'Yves Vidal avec Farandole Di Falba (Késaco Phédo) et pour celle de Stéphane Prioul avec Heliot de Cahot (Un Charme Fou). À ces réalisations attelées, il faut aussi ajouter sa victoire au monté avec Jazz de Pervenche (Love You).

Les premières victoires du week-end :
■ Adrien Defortescu (jockey) avec Herick de la Potel (Rick des Sales) à Vire dimanche
■ Céline Lhérété (propriétaire) avec I Am Majyc (Akim du Cap Vert) au Mont-Saint-Michel

Samedi, Alexandre Abrivard avait déjà gagné avec Haida du Bellay (Prodigious) pour son oncle Jean-Philippe Raffegeau. Celui qui a remporté sa 1.000ème course à l’attelé au début août a donc pour la première fois de sa carrière dépassé les deux cents gagnants attelés en une année, lui dont la meilleure saison remontait à l’an dernier, avec 150 victoires. C'est dire s'il a passé un cap. Il est donc à plus de 200 gagnants à l’attelé et devrait dépasser les 80 victoires au monté pour obtenir un troisième Étrier d’Or - auteur d'un doublé ce week-end dans la spécialité, Mathieu Mottier, le double tenant du titre - accuse sept longueurs de retard -, tant et si bien qu'Alexandre Abrivard domine le classement du Combiné avec six victoires d'avance sur Éric Raffin, son dauphin du week-end avec 4 succès. Voici autant de source motivation jusqu'à la fin de l'année.
Le TOP 7 des pilotes du week-end (au moins 2 victoires)
Pilote - courses - vict. (%) - places – gains
1. Alexandre Abrivard - 11 c. - 5 vict. (45) - 0 pl. – 122 340 €
2. Éric Raffin - 14 c. – 4 vict. (29) - 4 pl. – 151 480 €
3. Yoann Lebourgeois - 12 c. - 3 vict. (25) - 3 pl. – 77 820 €
4. Mathieu Mottier - 8 c. - 3 vict. (38) - 0 pl. – 77 300 €
5. Frédéric Clozier - 6 c. - 2 vict. (33) - 2 pl. – 18 250 €
6. Éric Lambertz - 2 c. - 2 vict. (100) - 0 pl. – 11 700 €
7. Gisèle Ambrogio – 3 c. - 2 vict. (67) - 0 pl. – 2 940 €
Soulignons la réussite d'Éric Lambertz dont les deux partants se sont soldés par autant de succès, ce qui lui permet de demeurer invaincu depuis le début du mois en trois courses.

Le chiffre 37

Double lauréate samedi à Salon-de-Provence, Gisèle Ambrogio a remporté ses 36ème et 37ème succès cette année alors qu'elle a disputé 101 courses. Tant et si bien qu'elle bat son record de victoires qui remontait à 1992. Alors qu'elle affiche un taux de réussite sur le podium exceptionnel de 66 % (!) et qu'elle a gagné huit de ses dix dernières courses, Gisèle Ambrogio est assurée du titre au classement national des amateurs, et ce pour la huitième fois. Par ailleurs, elle n'est plus qu'à une course des 600 victoires.

Laurent Abrivard, entraîneur n°1

Quand Alexandre Abrivard termine tête de liste des pilotes, c'est aussi bien souvent parce que l'entraînement paternel est réussite, et inversement. Dès lors, il n'est pas étonnant de retrouver Laurent Abrivard à la première place des entraîneurs du week-end, avec 3 succès, les deux premiers de son meeting d'hiver avec Jazz de Pervenche et Inexess Bleu, alors que le troisième a été obtenu à Nantes avec Jicomte (Ni Ho Ped d'Ombrée) par l'un des apprentis de l'écurie, Thomas Roullier. Au soir du 13 novembre, Laurent Abrivard totalise 156 succès, soit neuf de moins que son record de 2020 (165).
Ils ne sont pas moins de six entraîneurs à boucler leur week-end avec deux victoires - Mathieu Mottier, Christophe Hamel, Yohann Haret, Éric Lambertz, Tomas Malmqvist et Michel Donio - avec une mention spéciale aux quatre premiers cités qui n'avaient chacun que deux partants.

Étalons : un duo aux victoires, un solo aux gains

Avec trois victoires, Prodigious, qui rejoint Royal Dream en tête du classement des étalons sur le mois écoulé, et Viking de Val, lequel affiche un 100 % de réussite à la gagne, se partagent les honneurs du classement du week-end. Aux gains, Singalo, père de Doux Parfum, le vainqueur du seul Groupe 3 du week-end, finit en tête aux gains avec près de 60.000 €.
TOP 7 des étalons du week-end en nbre de vict. et gains
Rang – Etalons - nbre de gagnants / nbre pl. / gains cumulés
1. Prodigious - 3 / 1 / 26 920 €
2. Viking de Val - 3 / 0 / 17 100 €
3. Love You - 2 / 1 / 49 170 €
4. Vittel de Brévol - 2 / 0 / 34 040 €
5. Prince Gédé - 2 / 3 / 21 200 €
6. Up And Quick - 2 / 0 / 14 170 €
7. Qwerty - 2 / 0 / 8 550 €


A voir aussi :
...
Kajou Josselyn confirme, Kool and the Gang gagne en débutant

Deux courses pour 2 ans figuraient au programme des réunions de Châteaubriant et de Vire. En Loire-Atlantique, Kajou Josselyn (Love You), dont la troisième mère est la matrone Quezira, a confirmé ses brillants débuts victorieux à Chartres. ...

Lire la suite
...
Yoann Lebourgeois, un baroud d'honneur brillant avec Emeraude del Phédo

Deuxième au classement général du Grand National des Jockeys avant la Finale du jour, Yoann Lebourgeois ne pouvait pas remonter le leader Alexandre Abrivard vu leur écart de 35 points. Cela n'a pas éteint l'enthousiasme du jockey avec ...

Lire la suite
...
Inshore emporté
par le tourbillon Abrivard

Le Prix Philippe du Rozier (Gr.2) n'a pas du tout livré un dénouement attendu. Son favori Indigo du Poret a mal couru, suscitant même des inquiétudes dans la bouche de son jockey Eric Raffin (lire plus loin). ...

Lire la suite
...
Jean-Michel Bazire,
le champion hors-norme du GNT

Campionissimo ! Hors du commun. Hors norme. Si les formules les plus élogieuses fusent depuis longtemps à l'adresse de Jean-Michel Bazire et de ses exploits, l'homme a ajouté dimanche une nouvelle ligne d'exception à son palmarès. Il a remporté le Prix Maurice ...

Lire la suite