... ©Valérie Ortéga
Résultat de course - 08.11.2020

Hastronaute sur orbite dans la Finale des 3 ans

L'autre coup, il avait sauté une maille
Yannick Henry

La réunion tremplin à cette journée de Finales n'avait franchement pas souri à Matthieu Abrivard. Mais comme le dit l'expression : les jours se suivent mais ne se ressemblent pas et le pilote a débuté la trilogie des courses principales par un succès avec Hastronaute (Booster Winner). Il repartira même de Beaumont avec deux succès.

Hastronaute depuis son achat
8 COURSES
4 VICTOIRES
3 2ème places

Il était attendu comme l'homme du jour le 26 octobre dernier. Mais Matthieu Abrivard n'avait finalement pas réussi à gagner en huit courses, montant seulement deux fois sur des podiums et essuyant quatre disqualifications. Dont une avec Hastronaute qui "avait sauté une maille" dixit son entraîneur Yannick Henry, lequel faisait même son mea culpa au micro d'Equidia : "La dernière fois, on avait peut-être pris ça trop à la rigolade : on savait que ce n'était pas la belle, il ne fallait pas faire le fou et le cheval a sauté cette maille. On a fait un peu plus attention dans le premier virage cette fois mais c'est un drôle de cheval."

Après un début de carrière au sein de l'Écurie Sébastien Guarato, Hastronaute a rejoint les boxes de Yannick Henry à l'issue d'une course à réclamer justement disputée à Beaumont-de-Lomagne le 29 juin dernier. Montant de l'acquisition : 12 111€. Un achat judicieux, puisqu'Hastronaute affiche un bilan quasi-parfait depuis (voir ci-contre). Alors, c'est certain, vu comme ça, cette anicroche du 26 octobre n'était qu'une avarie provisoire.

Hastronaute est désormais qualifié pour la Finale Nationale du 6 décembre prochain : ira ou n'ira pas ? Le go sera donné (ou pas) par Matthieu Abrivard, "habitué à mener des chevaux à Paris et à même de me dire si mon cheval est capable ou pas" selon Yannick Henry qui veut aussi préserver l'avenir d'Hastronaute et "ne pas faire la course de trop".

D'où vient-il ?

En provenance de l'élevage Guarato, Hastronaute est le premier produit, par le "Groupe I", attelé-monté, Booster Winner 1'10'', d'Une Etoile Bleue 1'14'' (Kool du Caux), gagnante de sept courses et de près de 150.000 €. Le suivent Idilka d'Etoile, une fille de Prince d'Espace, et Jolie Bénilat, une "Valko Jénilat". Une Etoile Bleue est la sœur du valeureux Auteur 1'12'' (Overtrick), sept fois victorieux, pour 185.000 € de gains. Leur mère, Onéso 1'17'' (Illico Presto), a pour frères le classique Daso 1'14'' (Paso Fino) et le semi-classique Fébrile 1'14'' (And Arifant). C'est une souche Feuillet qui est ici représentée.

3e | PRIX DE BORDEAUX
Att - 2550 m - Course A - 29 000 €
HASTRONAUTE 1'15"2
Booster Winner x Une Etoile Bleue (Kool du Caux)
Driver : M. Abrivard - Entraîneur : Y. Henry
Propriétaire : Y. Henry - Eleveur : E. S. Guarato
2e Hercule du Noyer 1'15"6
3e Herodo Bello 1'15"7
4e : Honesty Love - 5e : Histoire Grave - 6e : Hippy de Benac - 7e : Horizon du Thay
A voir aussi :
...
Ventes de Magny-Cours : sous la ligne de flottaison

Bien qu'elles ne revendiquent pas plus que le statut de ventes de services, la vacation de Magny-Cours, organisée par l'Association des Éleveurs de Trotteurs du Centre-Est à la Ferme du Marault, a eu du mal à générer de l'activité. ...

Lire la suite
...
Instant Grave ou la troisième de Matthieu Abrivard

Après la déception causée par Haldo des Champs en début de réunion, Matthieu Abrivard a vite retrouvé le sourire. Son bilan après six courses faisait ainsi afficher trois victoires ! Vainqueur pour son entraînement ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard monte d'un palier avec style

Passer d'un succès à Montignac à une épreuve Premium à Amiens pouvait, sur le papier, ne pas être une sinécure. Cela n'a nullement perturbé Idao de Tillard (Severino) qui a signé ce mercredi son quatrième succès en cinq tentatives. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite