... ©APRH
En bref - 09.11.2020

Face Time Bourbon dans le Prix Marcel Laurent face à Gu d'Héripré

Cela s'annonce déjà comme le premier grand clash sportif du meeting d'hiver. Le casting du Prix Marcel Laurent, qui se disputera jeudi prochain, intègre en effet Face Time Bourbon (Ready Cash) et Gu d'Héripré (Coktail Jet) mais aussi la récente lauréate de Groupe 1 Féerie Wood (Rockfeller Center), sans oublier le millionnaire Feeling Cash (Ready Cash). Du lourd donc, du très lourd en piste sur le parcours des 2 100 mètres avec départ lancé. L'épreuve réunira 12 partants et a sera support du Quinté+. Face Time Bourbon s'est vu attribuer le 4 derrière l'autostart et à son extérieur il aura Féerie Wood (le 5) et Gu d'Héripré (le 6). Il s'agira de la première rencontre entre le crack du moment et le leader des 4 ans (au moins chez les mâles) Gu d'Héripré.
Rappelons que cette épreuve n'était pas au programme initial de Face Time Bourbon qui devait bénéficier d'un temps de repos en début de meeting avant de faire son apparition dans le Prix Ténor de Baune (Gr.2), le 27 décembre.

Vitruvio arrive chez Jean-Michel Bazire

Champion italien aux huit Groupes 1, Vitruvio (Adrian Chip) a quitté les boxes d'Alessandro Gocciadoro ce lundi pour rejoindre ceux de Jean-Michel Bazire. C'est l'information relayée par le site suédois Sulkysport. Vainqueur en juin dernier du Kymi Grand Prix (Gr.1), à Kouvola en Finlande, Vitruvio a conclu hier [lire dimanche] troisième du Gran Premio Duomo (Gr.1) dont il était le grand favori, précédant le français Dream de Lasserie, quatrième. Lauréat du Prix Orsi Mangelli (Gr.1) à 3 ans à Milan, il a conclu à 4 ans deuxième de notre Critérium Continental (Gr.1), dans l'édition remportée par Eridan. Vitruvio devrait participer au meeting d'hiver sous l'entraînement de Jean-Michel Bazire qui reçoit là un premier plan européen. Âgé de 6 ans, Vitruvio appartient à la Scuderia Pink and Black et affiche des gains supérieurs à 1,2 million d'euros.

Propulsion étalon aux USA en 2021

Dépossédé de tous ses titres suédois, en attendant les décisions prises par les autres membres de l'Union Européenne du Trot (U.E.T.) dans le cadre d'une extension européenne, Propulsion (Muscle Hill) a aussi perdu son agrément d'étalon en Suède. La névrectomie dont il a été l'objet aux Etats-Unis est interdite en Europe et est à l'origine de cet effet "dominos". Et voilà aussi pourquoi le trotteur américain va retourner outre-Atlantique pour effectuer la saison de monte 2021 puisque ce qu'on lui reproche sur le vieux continent ne l'empêche nullement d'exercer comme étalon là-bas. En Europe, il n'y a pas de sanctions rétroactives : tous ses produits nés pour l'instant, ou à naître au printemps prochain, seront bien homologués dans leurs stud-books de rattachement. Concernant son avenir d'étalon, certains pays européens n'ont pas encore fait connaître leur décision, notamment ceux où le champion ne s'est pas produit (Allemagne, Italie) et ne peut donc être taxé de "fraude sportive".
Il reste que les produits américains de Propulsion qui naîtront à partir de 2022 pourront, pour les meilleurs, prendre part aux épreuves internationales du programme européen.

A voir aussi :
...
Allegra WF et Björn Goop
l'Europe triomphe

Après les 59/1 affichés par Étonnant dans le Prix de Paris, les 36/1 de Geisha des Prés, voici les 94/1 d'Allegra WF dans ce Prix Reverdy - Prix de la Mayenne.

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat
de son plus bel éclat

Abonné aux petites places dans les belles épreuves montées pour chevaux d'âge, Diamant de Tréabat a décroché la plus belle belle pépite de sa carrière en cette fin de meeting.

Lire la suite
...
Châtillon-sur-Chalaronne : un an après

L'hippodrome de Bel Air à Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) ouvrira ses portes demain lundi après un an sans course. Frappée de plein fouet par le confinement l'an dernier, la Société des Courses n'avait pas souhaité rouvrir en juin à huis-clos. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite