... © Scoopdyga
Actualité - 23.11.2022

Gr.1 en Suède : plus d'un vainqueur sur deux possède du sang français

Le programme classique suédois vient de se clôturer. Dimanche dernier, le dernier Groupe 1 de la saison s'est disputé à Jägersro avec le Svensk Uppfödningslöpning (la Coupe d'élevage suédoise), seule épreuve du programme de sélection pour 2 ans. Au total, 27 Groupes 1 se sont disputés cette saison en Suède. Deux ont été remportés par des protagonistes tricolores et pas n'importe lesquels : l'Elitloppet (Gr.1) par Etonnant et le Harper Hanovers (Gr.1) par Diable de Vauvert. Mais l'empreinte de l'élevage français est largement supérieur à ces raids victorieux. 15 des 27 vainqueurs véhiculent du sang français dans leurs deux premières générations.

Le bilan 2022 des 27 Groupes 1 suédois se solde par 21 gagnants différents. La superstar de l'année est le 4 ans Francesco Zet (Father Patrick), titulaire à lui seul de quatre succès. Ce représentant de la Stall Zet, entraîné par Daniel Redén, est totalement exempt de sang français (lire à ce sujet notre édition du 15 novembre). Mais derrière ce monument national, on trouve trois doubles vainqueurs de Groupe 1 cette saison dont la 4 ans Lara Boko (Djali Boko) et le 9 ans Moni Viking (Maharajah). Chacun d'eux arbore un grand-parent français, Ready Cash pour la première et Coktail Jet pour le second. Globalement, ce sont 13 des 21 vainqueurs individuels de Groupe 1 en Suède qui portent une touche de sang français à la deuxième génération.

Deux grands titres 100 % tricolores en 2022
Les triomphes d'Etonnant (Timoko) dans l'Elitloppet (Gr.1), le graal européen du sprint, et de Diable de Vauvert (Prince d'Espace) dans le Harper Hanover (Gr.1), une des épreuves de référence sur longue distance, signent un millésime réussi de nos ambassadeurs. L'an dernier, seule Délia du Pommereux (Niky) avait réussi à s'imposer dans le Paralympiatravet, le premier Groupe 1 suédois de la saison.

Six vainqueurs issus d'étalons français
Hormis Etonnant et Diable de Vauvert, quatre autres gagnants au plus haut niveau en Suède en 2022 sont issus de pères français. Il s'agit de :
Bedazzled Sox, un fils de 3 ans de Brillantissime, couronné dans la Finale E3 sur 2.140 mètres (autostart) en juillet à Eskilstuna ;
Sparven, une fille de 3 ans de Bird Parker, gagnante de la version pour pouliches de la Finale E3 sur 2.140 mètres (autostart) en juillet à Eskilstuna ;
Great Skills , une fille de 4 ans de Ready Cash, grande rivale de la championne Lara Boko (Djali Boko), qui a défait cette dernière en juillet dans le Stochampionatet (championnat des juments) à Axevalla ;
Dancer Brodde, un fils de 3 ans de Bold Eagle, vainqueur le 13 novembre de la Finale de la Breeders Crown des 3 ans (mâles et hongres) à Eskilstuna.

Deux des trois doubles vainqueurs de Groupe 1 de l'année avec des grands parents FR
Don Fanucci Zet (Hard Livin), Moni Viking (Marahajah) et Lara Boko (Djali Boko) ont remporté deux Groupes 1 nordistes en 2022. Les deux derniers cités revendiquent un aïeul français. Le premier par sa mère Jeunesse Dorée (de nationalité suédoise) en tant que fille de Coktail Jet. La seconde comme fille de Djali Boko, un étalon suédois fils de Ready Cash.

Ready Cash, par l'entremise de Readly Express
Champion suédois sur les pistes, Readly Express (Ready Cash) a connu deux vainqueurs classiques chez lui cette année en :
Chebbah Mil, une pouliche italienne de 4 ans qui a décroché le Drottning Silvias Pokal (Gr.1) à Åby ;
Honey Mearas, une suédoise de 5 ans au palmarès du Championnat Européen des Juments (Gr.1) à Solvalla.
Voilà comment deux nouveaux grands gagnants de la saison descendent de Ready Cash en lignée paternelle.







Trois autres vainqueurs avec une mère comme vecteur de sang français
Restent les cas de trois gagnants qui ont une signature française dans leur papier maternel. Ce sont les cas de :
Who's Who (Maharajah) dont la mère Reality Pride (From Above) est une fille d'Elitloppa (Kimberland) et nous plonge dans la grande famille des Pride d'Yvonnick Garandeau ;
San Moteur (Panne de Moteur) dont la mère Aung San Suu Kyi est par Ready Cash ;
Fiftyfour (Fourth Dimension) dont la mère Backfire a pour père Offshore Dream.

Le rajout de Queen Belina si on élargit le champ d'étude à trois générations
On obtient un 14e nom à notre liste (sur les 21 gagnants individuels de Groupe 1 en Suède en 2022) si on ouvre l'analyse du pedigree à la troisième génération (les bisaïeuls). Il faut en effet intégrer Queen Belina (Nuncio), gagnante de la Finale de la Breeders Crown des 3 ans (pouliches) à Eskilstuna dont la grand-mère Hello I Love You est une fille de Love You.

La force de Ready Cash
Huit des treize gagnants ayant parmi leurs parents et aïeuls un élément français proposent le même nom de Ready Cash (comme père direct, père de Readly Express, Brillantissime, Bold Eagle, Bird Parker, Djali Boko ou père de mère).

Readly Express, un des vecteurs du sang français en Suède

© Menhammar Stuteri
SUÈDE
Les 27 Groupes 1 de 2022 par ordre chronologique

■ Paralympiatravet (Int. – 2.140m auto) – 272.000 € – 07/05 – Åby
1er Who’s Who (Maharajah et Reality Pride par From Above // 1’11’’9
■ Drottning Silvias Pokal (Int. – 4 ans – femelles – 2.140m auto) – 195.000 € – 07/05 – Åby
1re Chebba Mil (It) (Readly Express et Sunshine Bi par Varenne) // 1’11’’7
■ Konung Gustaf V:S Pokal (Int. – 4 ans – mâles et hongres – 2.140m auto) – 195.000 € – 07/05 – Åby
1er Francesco Zet (Father Patrick et Shaqline par Credit Winner) // 1’12’’0
■ Harper Hanover (Int. – 3.140m) – 198.000 € – 28/05 – Solvalla
1er Diable de Vauvert (Prince d’Espace et Pop Star par First de Retz) // 1’12’’5
■ Elitloppet (finale) (Int. – 4 ans et plus – 1.609m auto) – 1.102.000 € – 29/05 – Solvalla
1er Etonnant (Timoko et Migraine par Alligator) // 1’09’’2
■ Håkan Wallner Memorial - Breeders Course Three Years Old – Treåringseliten (Eur. – 3 ans – 1 609m auto) – 195.000 € – 29/05 – Solvalla
1er Hurricane D.K. (Dk) (Father Patrick et Scullys Girl par Muscle Hill) // 1’13’’0
■ Norrbottens Stora Pris (Int. – tout âge – 2.140m auto) – 189.000 € – 18/06 – Boden
1er Don Fanucci Zet (Hard Livin et Kissed by The West par Western Terror) // 1’13’’7
■ Finale E3 (Eur. – 3 ans mâles et hongres – 2.140m auto) – 195.000 € – 02/07 – Eskilstuna
1er Bedazzled Sox (Brillantissime et Out of The Kitchen par Here Comes Herbie) // 1’12’’6
■ Finale E3 (Eur. – 3 ans femelles – 2.140m auto) – 195.000 € – 02/07 – Eskilstuna
1re Sparven (Bird Parker et Penelope Face par Viking Kronos) // 1’13’’6
■ Sprintermästaren (Int. – 4 ans – 1.609m auto) – 276.000 € – 07/07 – Halmstad
1er Francesco Zet (Father Patrick et Shaqline par Credit Winner) // 1’09’’4
■ Stochampionatet (Nat. – 4 ans femelles – 2.640m auto) – 234.000 € – 24/07 – Axevalla
1re Great Skills (Ready Cash et Prowess Kronos (It) par Andover Hall) // 1’12’’5
■ Åbergs Memorial (Int. – tout âge – 1.609m auto) – 208.000 € – 26/07 – Jägersro
1er Don Fanucci Zet (Hard Livin et Kissed by The West par Western Terror) // 1’09’’9
■ Åby Stora Pris (Int. – 3 ans et plus – 3.140m) – 272.000 € – 13/08 – Åby
1er Moni Viking (No) (Maharajah et Jeunesse Dorée par Coktail Jet) // 1’12’’5
■ Championnat Européen des Juments (Eur. – 3 à 10 ans femelles – 2.140m auto) – 200.000 € – 17/08 – Solvalla
1re Honey Mearas (Readly Express et Khao Manee par Muscles Yankee) // 1’10’’6
■ Jubileumspokalen (Int. – 5 ans – 2.140m auto) – 272.000 € – 17/08 – Solvalla
1er San Moteur (Panne de Moteur et Aung San Suu Kyi par Ready Cash) // 1’09’’7
■ Finale E3 (Eur. – 3 ans mâles et hongres – 1.609m auto) – 195.000 € – 20/08 – Örebro
1er Following (Nuncio et Tweet Hanover par Cantab Hall) // 1’10’’9
■ Finale E3 (Eur. – 3 ans femelles – 1.609m auto) – 195.000 € – 20/08 – Örebro
1re Dea Grif (It) (Varenne et Sunrise Grif par Andover Hall) // 1’11’’7
■ Sundsvall Open Trot (Int. – tout âge – 2.140m auto) – 272.000 € – 27/08 – Bergsåker
1er Moni Viking (No) (Maharajah et Jeunesse Dorée par Coktail Jet) // 1’11’’3
■ Svenskt Derbystoet (Nat. – 4 ans femelles – 2.140m auto) – 195.000 € – 04/09 – Jägersro
1re Lara Boko (Djali Boko et Peccadille Face par Muscle Hill) // 1’12’’0
■ Svenskt Travderby (Nat. – 4 ans – 2.640m auto) – 390.000 € – 04/09 – Jägersro
1er Francesco Zet (Father Patrick et Shaqline par Credit Winner) // 1’12’’0
■ Svenskt Trav-Kriterium (Nat. – 3 ans – 2.640m auto) – 390.000 € – 24/09 – Solvalla
1er Xanthis Harvey (Propulsion et B. Glorious par Smok’n Lantern) // 1’12’’9
■ Svenskt Trav-Oaks (Nat. – 3 ans femelles – 2.140m auto) – 273.000 € – 24/09 – Solvalla
1re Bonneville W.I. (S.J.’s Caviar et Uppsala Wise As (It) par Zola Boko)
■ Finale Breeders Crown 3 ans mâles et hongres (Int. – 3 ans – 2.140m auto) – 156.000 € – 13/11 – Eskilstuna
1er Dancer Brodde (Bold Eagle et Dancing in Thehall par Cantab Hall) // 1’12’’3
■ Finale Breeders Crown 3 ans femelles (Int. – 3 ans femelles – 2.140m auto) – 156.000 € – 13/11 – Eskilstuna
1re Queen Belina (Nuncio et First Love Boko par Muscles Yankee ; 2e mère Hello I Love You par Love You) // 1’12’’8
■ Finale Breeders Crown 4 ans mâles et hongres (Int. – 4 ans mâles et hongres – 2.140m auto) – 156.000 € – 13/11 – Eskilstuna
1er Francesco Zet (Father Patrick et Shaqline par Credit Winner) // 1’11’’1
■ Finale Breeders Crown 4 ans femelles (Int. – 4 ans femelles – 2.140m) – 156.000 € – 13/11 – Eskilstuna
1re Lara Boko (Djali Boko et Peccadille Face par Muscle Hill) // 1’10’’8
■ Svensk Uppfödningslöpning (Nat. – 2 ans – 1.640m auto) – 156.000 € – 19/11 – Jägersro
1er Fiftyfour (Fourth Dimension et Backfire par Offshore Dream) // 1’13’’4

A voir aussi :
...
Théo et Clément Duvaldestin,
frères d'A(r)mérique

Dans le Prix d’Amérique Races ZETurf Legend Race , il y a une course dans la course, celle des frères, Clément et Théo Duvaldestin, qui vont s’affronter, pour le compte de leur père, respectivement ...

Lire la suite
...
Kaparka ouvre facilement son palmarès

Première course du programme breton et déjà une belle impression laissée par Kaparka (Earl Simon). Le représentant de Thierry Duvaldestin s'impose d'autant plus facilement que son principal opposant Kong (Ecu Pierji) s'est perdu dans ses allures ...

Lire la suite
...
Koctel du Dain
une question de style

Le dernier tournoi au rôle de tremplin pour les mâles vers le Prix Comte Pierre de Montesson (Gr.1) réunira une forte délégation internationale. Le Prix Paul Viel (Gr.2) compte pas moins de sept candidats étrangers, ...

Lire la suite
...
Kalamity d'Héripré
découvre de nouvelles rivales

À trois semaines du premier grand rendez-vous classique proposé aux 3 ans, le Prix Roquépine (Gr.2) offre une ultime possibilité de se tester entre elles aux meilleures pouliches du moment. La hiérarchie qui a émergé ces dernières semaines sera ...

Lire la suite