... © J.-L. Lamaère/LeTROT & Aprh
Actualité - 28.11.2022

Le club des 3 ne lâche rien

Avec 14 réunions, ce dernier week-end de novembre était aussi le dernier de l’année aussi chargé. Mathieu Mottier, Éric Raffin et Alexandre Abrivard font partie des pilotes qui ont été les plus performants, avec une mention particulière au premier cité, auteur d’un coup de quatre dimanche à Cordemais après un doublé la veille à Mauquenchy. Plus généralement, chacun des membres de ce club des 3 qui se dispute les trois titres majeurs de l’année - soit les classements du Sulky d’Or, de l’Étrier d’Or et du Combiné - est bien décidé à ne rien lâcher jusqu’au 31 décembre. Alors que la palme revient à Jean-François Senet chez les entraîneurs en termes de victoires et à Philippe Allaire chez les propriétaires en termes de gains, Ready Cash et Prodigious dominent le classement des étalons.

Àbientôt un mois du terme de la saison 2022, les grandes lignes des principaux titres se dessinent et même s’affinent de plus en plus. Si Éric Raffin se dirige tout droit vers un quatrième Sulky d’Or d’affilée puisque son avance au soir du 27 novembre est de 22 succès et qu’Alexandre Abrivard, son dauphin, a depuis déjà plusieurs semaines fait une croix sur sa capacité à lui ravir ce titre, ce dernier met toute son énergie à défendre sa place de leader aux classements de l’Étrier d’Or et du Combiné.

Alexandre Abrivard dans un cercle très restreint
Avec 9 succès d’avance au classement des jockeys, il semble pouvoir compter sur un "matelas" assez confortable. Mais Mathieu Mottier n’a pas renoncé à conserver ses titres obtenus en 2020 et 2021. Preuves en sont ses deux victoires du week-end dans la spécialité sur un total de six donc. C’est d’ailleurs ce qui pousse l’actuel leader à ne surtout pas relâcher ses efforts pour maintenir l’écart avec son poursuivant immédiat comme en témoigne son succès de dimanche soir sous la pluie du Croisé-Laroche qui, à lui seul, avait justifié ce déplacement.
Les chiffres de la saison 2022 propulsent Alexandre Abrivard dans des sphères rarement atteintes. Dimanche, il a en effet remporté son 300ème succès. Il rejoint ainsi Jean-Michel Bazire (5 fois), Éric Raffin (3) et Yoann Lebourgeois (1) dans le cercle très restreint des pilotes à avoir gagné au moins autant de courses au trot dans une année civile. Pour rappel, l’an dernier, Alexandre Abrivard avait réalisé sa meilleure année avec 217 succès.

Les premières victoires du week-end :
■ Mathieu Cordeau (amateur) avec Elle Limousine (Quisling d’Anjou) à Grenade-sur-Garonne dimanche
■ Écurie La Team du Sud-Est (propriétaire) avec Javada du Mont (Timoko) à Vire dimanche

Au Combiné aussi, la concurrence, en l’occurrence celle d’Éric Raffin, le pousse à se dépasser puisque l’écart avec celui-ci au classement général est de +16 en sa faveur, à trente-quatre jours de la fin de la saison.
Dans le top 5 des meilleurs "réalisateurs" du week-end, Laurent Lamazière se distingue par le taux de réussite le plus élevé, puisqu'au cours de la seule réunion dominicale sur l'hippodrome de Lyon-Parilly, il s'est imposé à trois reprises et a pris une deuxième place en cinq courses.

Le TOP 5 des pilotes du week-end (au moins 3 victoires)
Pilote - courses - vict. (%) - places – gains
1. Mathieu Mottier - 13 c. - 6 vict. (46) - 1 pl. – 44 770 €
2. Éric Raffin - 13 c. – 3 vict. (23) - 2 pl. – 77 370 €
3. Alexandre Abrivard – 10 c. - 3 vict. (30) - 2 pl. – 48 150 €
4. Franck Ouvrie - 8 c. - 3 vict. (38) - 1 pl. – 31 500 €
5. Laurent Lamazière - 5 c. - 3 vict. (60) - 1 pl. – 26 780 €

Parmi les onze pilotes qui totalisent deux victoires, détachons les noms de François Lagadeuc, dont le doublé à Vire est synonyme de 900ème victoire, de Steve Stefano, auquel la victoire de Groupe 3 (sa première) avec Gino Tosca (Sévérino) à Salon-de-Provence lui permet de s’imposer pour la 400ème fois, et de Romain Hue, seul apprenti de cette liste et désormais à une victoire seulement du statut de professionnel.

La forme de Jean-François Senet

Jean-François Senet est le seul entraîneur à terminer le week-end avec 3 succès, obtenus avec 5 partants. Symbolisée par la récente victoire de Hannah (Vulcain de Vandel), la forme de son écurie ne se dément pas. Après août et juillet, son mois de novembre est d'ores et déjà le plus performant en termes de victoires (7), ce qui permet à Jean-François Senet de totaliser 70 succès cette année, soit à sept unités de son record de la saison dernière (77). Le classement par les gains est dominé par Sébastien Guarato avec un peu plus de 64 000 € d'allocations. À propos de gains toujours, le succès de Greta (Rieussec), au Croisé-Laroche dimanche, permet à son entraîneur, Charles-Antoine Mary, d'enregistrer son 50ème succès de l'année (son record était de 35 en 2013 et 2018) et plus encore de passer pour la première fois le seuil du million d'euros de gains cumulés. Au 27 novembre, 32 entraîneurs ont passé cette barre.

Philippe Allaire et ses 2 ans

Ils ne sont pas moins de six propriétaires à compter deux victoires au cours du week-end : l'Écurie Hunter Valley, Jean-Pierre Dubois, Antoine Dabouis, dont les deux partants se sont imposés, l'Écurie du Vieux Chêne, l'Écurie de Rougemont et l'Écurie H. G. Houel. Entraîneur numéro un en termes de gains depuis le début de l'année, Philippe Allaire l'est aussi à l'issue du week-end, puisque ses deux partants, Katchina de Simm (Doberman) et Knockonwood (Ready Cash), ont respectivement gagné le Prix Vourasie et terminé deuxième du Prix Timoko, les deux Groupes 3 pour les 2 ans à l'affiche de la réunion de samedi à Vincennes. Avec ses "K" courant sous ses couleurs, l'homme du Haras de Bouttemont compte 10 victoires (contre 21 avec sa casquette d'entraîneur), seule l'Écurie Hunter Valley de Matthieu Millet fait mieux (11 avec cinq éléments de plus).

Prodigious aux victoires, Ready Cash aux gains

Le bilan du week-end chez les étalons est un copier-coller du classement national depuis le début de l'année, tout au moins pour ses deux leaders. Avec 4 nouveaux vainqueurs, Prodigious conforte sa place de numéro un en nombre de gagnants (184) - il est aussi le numéro un du classement des étalons sur le mois écoulé -, alors que Ready Cash termine largement à la première place par les gains avec 96 000 €, un classement qu'il domine aussi bien sûr toujours au plan national.

TOP 10 des étalons du week-end en nbre de vict. et gains
Rang – Etalons - nbre de gagnants / nbre pl. / gains cumulés
1. Prodigious4 / 3 / 75 550 €
2. Ready Cash - 3 / 5 / 96 210 €
3. Un Amour d’Haufor - 3 / 1 / 24 130 €
4. Doberman - 2 / 1 / 34 340 €
5. Charly du Noyer - 2 / 1 / 29 980 €
6. Texas Charm - 2 / 1 / 26 380 €
7. Brillantissime - 2 / 0 / 23 290 €
8. Ouragan de Celland - 2 / 2 / 23 260 €
9. Cristal Money - 2 / 0 / 20 960 €
10. Coup de Poker - 2 / 3 / 20 840 €

■ L'étalon Vinci de l'Abbaye a enregistré son premier gagnant avec Jaliska des Champs, dimanche à Cordemais.

A voir aussi :
...
Iona de Feugères prend sa revanche

Dans ce réclamer, on prend les mêmes que le 19 janvier et on recommence ! Enfin pas tout à fait car, si Iona de Feugères (Uniclove) et Izio du Pommereux (Clif du Pommereux) composent encore une fois le couplé gagnant, ...

Lire la suite
...
In Race Lorraine ou la victoire qui fait du bien

L'entraînement de Gabriel Pou Pou n'avait pas encore réussi à gagner une course lors de ce meeting d'hiver de Vincennes. Mais ça c'était avant, avant ce samedi où In Race Lorraine (Un Mec d'Héripré) remporte le Prix ...

Lire la suite
...
Indigo de Fontaine sait tout faire

Irréprochable cet hiver à Vincennes à l'attelé en deux courses où il s'est imposé en cheval en retard de gains, Indigo de Fontaine (Niky) découvre le monté avec autant de réussite ce samedi. "Nous avons changé de spécialité ...

Lire la suite
...
Kipling Iron
est aussi performant au monté

Après deux premières victoires à l'attelé en province, Kipling Iron conserve son invincibilité ce samedi en débutant au monté pour ses premiers pas à Vincennes. Son entraîneur Tony Le Beller ne cache pas des ambitions de niveau Groupe ...

Lire la suite