... © Aprh
Résultat de course - 29.11.2022

Jeroboam d'Erable, des débuts séduisants sous la selle

Le chrono est bon et il bat un poulain de qualité.
David Thomain sur Equidia

On peut qualifier de première sortie montée totalement réussie pour Jeroboam d'Erable. Le voilà donc dans sa discipline de prédilection, la même dans laquelle a brillé sa mère (7 victoires monté). Lauréat en 1'14''7 sur le parcours des 2.700 mètres, le protégé de Clément Thomain est capable de réaliser un beau meeting d'hiver et reçoit d'ores et déjà notre titre de révélation du jour.

Àla fois faconné et ménagé par la famille Thomain depuis ses premiers pas en compétition (le 6 juin dernier à Villedieu-les-Poêles), Jeroboam d'Erable (Prodigious) a appris correctement son métier à l'attelage en province tout au long de l'été. Vainqueur à Graignes au mois de juin en devançant Joyeux Nonna (Cobra Bleu), ce beau poulain alezan avait des lignes intéressantes au sulky. Après une bonne rentrée le 5 novembre à Graignes, le représentant de l'écurie du Haras d'Erable a démontré de jolis moyens sous la selle ce mardi dans le temple du trot. Bien qu'inexpérimenté dans cette discipline, le partenaire de David Thomain s'est montré très professionnel, s'imposant avec une belle marge de progression. Sur Equidia Racing, le jockey confie : "C'est un poulain qu'on aime bien à l'écurie. Il aurait pu courir plus tôt sous la selle mais c'est finalement aussi bien d'avoir été patient. Il est désormais bien soudé dans son modèle. Le chrono est bon et nous battons un poulain de qualité (Jacaranda). Vu ce qu'il m'avait déjà montré à l'attelage en étant peu pratique, je me doutais que ça aillait bien se passer sous la selle. Il avait bien travaillé dans cette discipline le matin."
Il y a deux ans, Hélios du Goutier (Coktail Jet) remportait cet Prix de Ferrières dans la réduction kilométrique d'1'14''9 avant d'ajouter deux autres victoires dans les semaines suivantes à son palmarès et de décrocher une deuxième place dans le Prix Camille de Wazières (Gr.2) en janvier. Exemple à suivre ?

D'où vient-il ?

Elevé par son propriétaire, le Haras de l'Ecurie d'Erable, il s'agit du deuxième rejeton d'Amirauté (97 150€ - 7 victoires). Cette dernière a également donné naissance à Icône d'Erable (Ready Cash), lauréate de trois victoires. Dans cette lignée maternelle, on retrouve la bonne Votka Bleue (343.400 €) et Très Joyeuse (1 victoire), génitrice de Happy Pacha (Pacha du Pont) et Fifty Winner (Scipion du Goutier). C'est surtout un descendant de la classique Malice Bleue (Critérium des Jeunes, Prix Capucine (devenu Albert Viel)), une représentante de l'élevage du Haras des Coudraies.

2e | PRIX DE FERRIERES
M - 2700 m - Course E - 33 000 €
JEROBOAM D'ERABLE 1'14"7
Prodigious x Amiraute (Prince Gede)
Jockey : D. Thomain - Entraîneur : C. Thomain
Propriétaire : Ec. du Haras d'Erable - Eleveur : Ec. du Haras d'Erable
2e Jacaranda 1'14"9 Goetmals Wood x Tours
3e Just To Be Stryck 1'15"6 Captain Sparrow x Storia West
4e : Jag Mahcath - 5e : Jazz Petteviniere - 6e : Jet Meslois - 7e : Jablo du Chene
A voir aussi :
...
Lambada du Goutier avec de la marge

Doublement étoilée par Province Courses l'hebdo lors de sa qualification au trot monté à Grosbois le 3 novembre en 1'17''5 (voir son passage ICI), Lambada du Goutier (Carat Williams) s'est jouée de ses adversaires dans le Prix Chaldaea. Trè...

Lire la suite
...
Rentré à domicile, Serge Peltier pense à son retour

Tombé lourdement dans l'ultime épreuve de la réunion de Vichy ce lundi soir au sulky de Lorenzo d'Eva (Ni Ho Ped d'Ombrée), Serge Peltier a perdu un instant connaissance avant de reprendre ses esprits. Rapidement pris en charge ...

Lire la suite
...
Les Banville prêts
pour une incroyable journée

La Journée des Champions sera exceptionnelle. Sept Groupes sont à l’affiche dont cinq Groupes 1. Les champions du moment, génération par génération, répondront à l’appel. Pour tout éleveur, se voir représenter dans ces temps ...

Lire la suite
...
Kill Bill Piya réalise une sacrée performance

Au galop derrière l'autostart, Kill Bill Piya (Fabulous Wood) perd plusieurs dizaines de mètres avant même le départ. "Il est vraiment très désagréable dans la bouche avant le départ et je crois ...

Lire la suite