...
Résultat de course - 01.12.2022

Dynasty Peji parvient à enchaîner

Temps fort d'une réunion marquée par la tristesse de tous ses acteurs après la terrible nouvelle de la disparition de Franck Anne, ce Prix Paul Buquet revient à la jument de ce début de meeting au monté : Dynasty Peji (Prodigious).

Son entraîneur nous l'avait précisé après sa brillante victoire dans le Prix Reynolds : Dynasty Peji est meilleure que jamais, d'autant qu'elle est comme libérée sans son enrênement. Les 1'10'' de sa dernière performance ne restent donc pas sans lendemain, mieux ils permettent même d'émettre les ambitions les plus hautes pour la jument élevée par Patrick Guillard. Estimée depuis longtemps (elle a des performances de groupe depuis ses 5 ans), Dynasty Peji n'a pas été épargnée par les soucis de santé. Ils font aujourd'hui partie du passé comme le prouve cet enchaînement de deux victoires probantes, série qu'elle n'avait plus réalisé depuis cinq ans. À son apogée, Dynasty Peji rend fier son mentor qui ne pouvait pas cacher son émotion après course : "Je n'ai pas la tête à penser à la victoire. Le métier est en deuil et je dédie cette victoire à Franck à qui je ne cesse de penser. C'était un ami." Le SMS de félicitations de Franck ne viendra pas ce soir.
Mais la vie doit continuer et la jument a un bel hiver à faire : "L'autre jour c'était déjà très bien et maintenant je voulais la voir sur cette distance. Pour moi c'était comme un petit Cornulier, je prends les courses comme elles viennent car ma jument est fragile. Mais là elle était bien souple après le poteau, et si rien ne lui arrive, j'espère qu'elle pourra encore en gagner une belle. Elle a vraiment franchi un palier. La preuve, elle devance une super jument comme celle de Pierre, qui fait pour moi partie des gagnantes possibles du Cornulier." Granvillaise Bleue (Jag de Bellouet) conclut en effet bonne deuxième, donnant satisfaction à son entraîneur Pierre Levesque : "Elle court très bien, Camille lui ayant donné un très bon parcours. Elle avait besoin de sa course." Deux fois vainqueur de cettecourse, et deuxième de Dynasty Peji il y a deux ans, Clegs des Champs (Legs du Clos) a cette fois terminé troisième, réussissant donc sa rentrée après six mois d'absence. Thierry Raffegeau avait tout lieu d'être satisfait : "Ça reste un crack. Je suis content car David l'a trouvé bien souple. Il est mieux parti que d'habitude, il avait du gaz en descendant et il produit un bon finish. Un champion se remet tout le temps. Depuis mon déménagement, je le trouve plus calme et bien dans sa tête. Rendez-vous à présent le 24 décembre."

Test positif pour Faubourg
Au rayon des notes positives, on placera très haut la performance plus qu'encourageante de Faubourg (Magnificent Rodney), toujours aussi généreux. Cette course devait lui permettre d'avoir le bon rythme après trois éliminations et en vue d'une course à l'attelé dans douze jours. Nous voici prévenus. Et au vu de la qualité du résultat, une nouvelle voie vers le monté pourrait s'ouvrir :"C'est très intéressant ce qu'il fait aujourd'hui. Je suis super satisfait" nous a dit Pierre-Yves Verva qui n'exclut pas une tentative dans le Prix de Cornulier.

Fin de série pour Fantaisie
Lauréate de ses cinq dernières courses, Fantaisie (Un Mec d'Héripré) voit sa série s'interrompre sur une disqualification au départ. François Lagadeuc nous a dit : "On avait fait 100m et elle s'est reprise d'un coup sans raison. Après elle était bien souple. Difficile à comprendre."

La course s'est disputée sans deux vainqueurs de Gr.1 forfaits : Etoile de Bruyère et Freeman de Houelle.

Retrouvez le papier d'analyse pedigree de Dynasty Peji publié dans 24h le 11 novembre

D'où vient-elle ?

Fille de l'étalon de tête Prodigious 1'11'', Dynasty Péji a pour mère Rita Mitsou qui se qualifia mais ne courut pas. Rita Mitsou a donné un autre vainqueur en Barnum 1'15'' a.-m. (71.950 €), un fils d'Oiseau de Feux. Elle est par le rare Lulo Josselyn 1'13'' (Ténor de Baune), qui s'imposa dans le Critérium des 4 Ans, avant de disparaître prématurément. La grand-mère Jolie Quatine (Cézio Josselyn) a gagné en province, mais n'a pas de record officiel. Elle ne s'en recommande pas moins de son demi-frère aîné, l'excellent Echo du Tonnerre 1'13'' (Tonnerre d'Amour), placé du Critérium des 3 Ans et triple vainqueur de Groupe 2, à la faveur du Grand Prix du Conseil Municipal de Vichy, ainsi que des Prix Jean Le Gonidec et Ovide Moulinet.

7e | PRIX PAUL BUQUET
M - 2850 m - Groupe 2 - 120 000 €
DYNASTY PEJI 1'12"9
Prodigious x Rita Mitsou (Lulo Josselyn)
Jockey : D. Bonne - Entraîneur : D. Bonne
Propriétaire : Ec. D. Bonne - Eleveur : P. G. Guillard
2e Granvillaise Bleue 1'12"9 Jag de Bellouet x Lady de Brevol
3e Clegs des Champs 1'13" Legs du Clos x Proserpine
4e : Faubourg - 5e : Get Lovely Delo - 6e : Chalimar de Guez - 7e : Carioca de Lou

je dédie cette victoire à Franck à qui je ne cesse de penser
Damien Bonne

Goetmals Wood 1'11''9 And Arifant 1'16''5
Prodigious 1'11''1 Tahitienne
Imagine d'Odyssee Buvetier d'Aunou (US) 1'14''4
DYNASTY PEJI Battante d'Odyssee 1'23''3
Lulo Josselyn 1'13''6 Tenor de Baune 1'14''3
Rita Mitsou Ulodea 1'19''3
Jolie Quatine Cezio Josselyn (US) 1'12''2
Quatine
A voir aussi :
...
Des "anciens" ovationnés

L'initiative de faire venir dimanche à Vincennes lors de cette édition du Prix d'Amérique Legend Race quatre anciens vainqueurs de l'épreuve a été particulièrement appréciée. Plusieurs années après leurs titres, Késaco Phédo (2004), ...

Lire la suite
...
Un grand show lancé du Ciel

Le Prix d'Amérique Legend Race porte bien son nom. C'est par un véritable show à... l'américaine qu'il a été lancé à 14 heures. Une mise en scène spectaculaire qui part du ciel avec l'arrivée de trois parachutistes en ...

Lire la suite
...
Alexandre Abrivard vit le Prix d'Amérique avec vous

Sulky d'Argent 2022, vainqueur au combiné et numéro 1 des drivers en 2023, Alexandre Abrivard n'avait pas de cheval à driver cette année dans le Prix d'Amérique Legend Race et a accepté notre invitation de décrypter la course dans les ...

Lire la suite
...
LA BELLE HISTOIRE DE FAMILLE AVEC FILOU D’ANJOU

Pas revu au trot monté depuis le 4 octobre dernier et une troisième place dans le Prix Jean Mary, Filou d’Anjou (Othello Bourbon) profite de cet engagement au plafond des gains pour renouer avec le succès, dans le ...

Lire la suite