... ©APRH
Résultat de course - 10.11.2020

Gloria Berry n'avait rien d'une évidence "Bazirienne"

C’est vraiment bien ce qu’elle fait.
Jean-Michel Bazire

C'est des tribunes que Jean-Michel Bazire a assisté à la victoire de sa pensionnaire Gloria Berry. Sous le coup d'une suspension, il s'est fait suppléer avec talent par Gabriele Gelormini dans une épreuve où la candidature de la lauréate n'avait rien d'une évidence, y compris "bazirienne".

Son compteur en est dorénavant et déjà à neuf victoires depuis le début du meeting, le 28 octobre dernier. Jean-Michel Bazire n'a pas laissé planer de mystère sur ses ambitions dans l'exercice 2020/2021 : faire encore mieux que lors du précédent (83 titres). Pourtant, Gloria Berry (Quaker Jet) a un profil bien différent des autres contributeurs baziriens de ce meeting commençant : les huit précédents vainqueurs de JMB affichent un rapport moyen de 1,94 pour 1, avec une occurrence maximale proposés lors du succès de Hurella à 2,6/1 ! Ici, Gloria Berry donne pour sa part 23/1 (au PMU) et ce n'est pas seulement l'effet "sans Bazire au sulky". Plusieurs de ses opposantes avaient montré un niveau de forme supérieur à l'attelé récemment. Ajoutons aussi que Gloria venait se se produire (excellemment) au monté, en concluant troisième du Prix Céneri Forcinal (Gr.2) dans lequel elle était dominée par... Grazia (Severino) sur laquelle elle prend ici sa revanche. C'est incontestablement une pouliche en phase ascendante que Jean-Michel Bazire a accueillie dans les balances, commentant sur Equidia Racing : « C’est une jument super brave et généreuse. On avait bien défini le leader [avec Gaby]. C’est vraiment bien ce qu’elle fait. Elle a eu un problème musculaire il y a vingt jours et, du coup, j’étais un peu moins en confiance mais j’y croyais quand même. » Vite dans le sillage de Go Along (Ready Cash), Gabriele Gelormini a pris la bonne option en optant pour le dos de Grazia à l'entrée du dernier tournant. Et ensuite, il a manoeuvré comme un picador pour déborder sa rivale, expliquant sur Equidia : « Elle s’est montrée un petit froide en face mais, quand je l’ai décalée et qu’elle a vu le jour, elle a pris un vrai départ. Elle était parfaite. »

D'où vient-elle ?

C'est, bien sûr, l'élevage de Michel Aladenise. Gloria Berry est le premier produit de la semi-classique Téquila Berry 1'12'' (Késaco Phédo), qui fut, notamment, deuxième des Prix Arise Hémard et Guy Le Gonidec ou encore troisième du Prix Gaston de Wazières. Téquila Berry entra au haras à 8 ans, avec, pratiquement, 375.000 € de gains. Elle valait aussi, évidemment, par ses soeurs et frères utérins, Quokine Berry 1'11'' m. (890.580 €), Dayana Berry 1'11'' (408.400 €), Osaka Berry 1'13'' (263.740 €) -mère de l'actuel classique Hooker Berry 1'12''-, Paolo Berry 1'13'' a.-m. (208.090 €) et Attila Berry 1'13'' (187.485 €). Dans sa production, Gloria Berry, fille de Quaker Jet 1'10'', précède Hilton Berry 1'15'' (Timoko), qui n'a pu, pour l'heure, que se placer, à cinq reprises, et Julius Berry (Charly du Noyer), présentement yearling. Cette année, Téquila Berry était suitée de Kassius Berry, autre mâle de Charly du Noyer.

3e | PRIX LAETITIA
Att - 2850 m - Course B - 37 000 €
GLORIA BERRY 1'12"7
Quaker Jet x Tequila Berry (Kesaco Phedo)
Driver : G. Gelormini - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : E. J. M. Bazire - Eleveur : M. Aladenise
2e Gondole Jenilou 1'12"8
3e Grazia 1'12"8
4e : Glorissima - 5e : Guerilla de Simm - 6e : Go Along - 7e : Genny Mauvaisville
A voir aussi :
...
Héraut d'Armes,
un potentiel à façonner

Invaincu en trois courses en 2020 avant de faire une rentrée discrète il y a deux semaines, Héraut d'Armes ouvre son palmarès parisien dans ce Prix de Lauzun. Le chrono est très prometteur (1'14''1 sur 2850...

Lire la suite
...
Hemma de Brikvil révèle
Reinier Feelders

Déjà lauréate précédemment à La Capelle et à Mauquenchy, Hemma de Brikvil triple la mise en remportant le Prix de Gavray, synonyme de première victoire parisienne pour elle mais aussi pour son entraîneur Reinier Feelders. Faisons ...

Lire la suite
...
Gai Matin, la signature de la
famille Gillot

Course support du Quinté+, le Prix de Pont-l'Évêque est revenu à Gai Matin qui représente le duo Eric Raffin-Guillaume Gillot (voir statistiques ci-dessous) mais surtout le label familial avec Philippe le père de Guillaume, en qualité d'é...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite