En bref - 11.11.2020

Les apprentis mauvais élèves à Vincennes : 55 jours de mises à pied !

On pourrait dire que l'actualité est railleuse. Alors même que notre titre faisait le point hier sur la valorisation du programme des courses d'apprentis, avec une dizaine d'épreuves attelées supplémentaires à leur disposition cet hiver à Vincennes [lire notre édition de mardi], les apprentis et lad-jockeys du Prix Unitas ont joué aux mauvais élèves. Cumulant insubordinations aux ordres du starter, entrées sur les aires de départ par des accès irréguliers ou utilisation abusive de la cravache, les acteurs du réclamer paré du label "Apprentis et lads-jockeys" ont donné à voir un spectacle peu glorieux. Les interdictions de courir sont tombées comme à Gravelotte : 55 jours au total pour sept responsables : Thomas Roué-Lecuyer (4), Amaury Bourgoin-Timbert (4), Jules Leroulley (12), Anne-Sophie Valette (23), Ibrahim Krouchi (4), Tristan Ouvrie (4) et Michaël Izzo (4). Précision : ce Prix Unitas faisait partie des dix nouvelles épreuves aménagées pour les apprentis et lads-jockeys.

Le PMU plafonne les enjeux au Simple

Aucune limite d'enjeux n'était à ce jour fixée par le PMU aux jeux Simple Gagnant et Simple Placé. L'opérateur vient de modifier son règlement en fixant à 30 000 € l'enjeu maximal possible aux jeux Simple Gagnant et Simple Placé selon notre confrère Paris-Turf. La raison évoquée est l'impact important sur les cotes d'énormes mises dans les dernières minutes de prise de paris. Le jeu Simple est aussi le pari qui génère le moins de marge à l'opérateur quand celui-ci n'est pas contraint de payer à perte les gagnants dans une logique d'encouragement aux jeux et de fidélisation de sa clientèle. À noter que ce plafonnement de 30 000 € est valable sur les deux réseaux du PMU : le offline (points de ventes) et le online (pmu.fr).

Les « Délo » arrêtent l’entraînement et répartissent leur effectif

Elodie et Samuel de Barros viennent de décider de cesser leur activité d’entraînement chez eux, au Haras des Authieux, qui était sous la responsabilité d'Alain Rogier, pour confier leurs pensionnaires à différents entraîneurs extérieurs, en l’occurrence Philippe Billard, Stéphane Meunier, Charley Mottier ou encore Eric Prudhon. La démarche concerne une dizaine de chevaux et consiste à se recentrer sur le seul élevage, ainsi que s’en explique Elodie Mangeard de Barros : « Je suis, avant tout, éleveur. Par ailleurs, je m’aperçois, à l’usage, que la compétitivité d’un centre d’entraînement privé est compliquée à assurer. Nous préférons nous orienter, de plus en plus, vers les ventes de yearlings, tout en gardant régulièrement des femelles, bien sûr, en vue d’en faire des poulinières. »

Covid-19 : renforcement des mesures dans les vestaires

LeTrot vient de renforcer les mesures sanitaires dans les vestiaires sur l'ensemble des hippodromes lors des réunions au trot. Diffusée sur l'Infonet, une note spécifique sur le sujet (accessible par ce lien) précise que :
- l’accès des vestiaires est impérativement réservé aux seuls drivers et jockeys ayant un partant dans la réunion de courses, ainsi qu’aux habilleurs,
- les rassemblements à l’intérieur des vestiaires sont interdits à tout moment, y compris après la dernière course,
- les salles de repos sont désormais fermées.

Le document précise également que toute infraction entraînera l’exclusion des vestiaires et transmission du dossier aux Commissaires de la SECF (sanctions possibles prévues par l’article 34 §IV).
Il rappelle en outre que le port du masque réglementaire est obligatoire en permanence à l’intérieur des vestiaires.

Dans ce document, la société mère recommande aux jockeys et drivers de se faire dépister régulièrement par un test de leur choix (PCR, antigénique, sérologique) et de télécharger l’application TousAntiCovid.

A voir aussi :
...
Wild Love pour le duo
Prat - Lindqvist

Seule course européenne de la réunion, le Prix du Cantal a été dominé par les chevaux originaires hors de l'Hexagone, le succès revenant à Wild Love après la disqualification de Millie Millionaire.

Lire la suite
...
Jumelé de Laurent Laudren à Vincennes

Cette photo et les autres du Prix de Bémécourt, sixième épreuve du programme du jour à Vincennes, devraient trôner rapidement en bonne place dans les albums professionnels de Laurent Laudren. Le professionnel signe en effet le jumelé ...

Lire la suite
...
Ils seront 15
à la conquête de Paris

Le dernier volet hivernal des Ultimate Finals des Prix d’Amérique Races ZEturf se courra à quinze dimanche. Des seize engagés de mercredi, seul Jerry Mom a quitté la liste définitive. Hormis Face Time Bourbon, le Groupe 1 sur ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite