... ©Scoopdyga
Actualité - 12.11.2020

Face Time Bourbon conforte la décision de Sébastien Guarato

Ils ne s'étaient pas caché derrière de fausses excuses après la défaite de Face Time Bourbon dans le Grand Prix de la Loterie. L'option de ne pas démarrer à Naples n'était pas la bonne et cela leur avait coûté la course. Sébastien Guarato avait pris sa part de responsabilité avec Björn Goop, lequel n'avait pas changé les plans en direct. Bref, il fallait passer à autre chose.

Sauf que cette "autre chose" devait se faire attendre : le Prix Ténor de Baune, initialement annoncé comme la première et seule étape vers le Prix d'Amérique, n'était programmé que le 27 décembre prochain. C'est loin, très loin même et Sébastien Guarato a voulu effacer cet épisode napolitain par la meilleure des options : courir et gagner à Vincennes. Le Prix Marcel Laurent tendait ses bras accueillants, avec un départ derrière l'autostart, une rencontre pour 4 et 5 ans et une scène qui est la plus favorable de toutes aux exploits de Face Time Bourbon et il est apparu impossible à l'entraîneur ornais de faire l'impasse sur ce qu'il considérait comme une offrande.
Sans aucune difficulté, le crack s'est acquitté de sa tâche, donnant clairement raison à Sébastien Guarato qui avait sollicité la confiance des propriétaires pour courir. C'est donc un entraîneur heureux et fier qui a débriefé pour nous la course : "Je suis content d’avoir couru ce Prix Marcel Laurent. Je savais que Face Time Bourbon avait bien récupéré. Son comportement a été parfait aujourd’hui. Il n’était pas nerveux, bien délié dans les allures. Le cheval n’a pas pris dur, la preuve il ne soufflait pas après la course. C’est un crack. Björn n’a même pas utilisé les artifices (ni le débouche, ni les œillères)."
Résultat, un chrono canon, 1'09''8 en réduction kilométrique, soit le même chrono que le précédent record absolu de Vincennes
avant que Face Time Bourbon lui-même ne le batte dans le dernier Prix René Ballière. Le tout, sans avoir à forcer son talent. Exceptionnel. Sébastien Guarato : "Face Time va maintenant décompresser un peu. Je vais pouvoir gérer son travail comme il faut jusqu’à sa prochaine course qui aura lieu le 27 décembre dans le Prix Ténor de Baune. Je n’ai plus qu’à l’entretenir comme il faut et que le cheval reste beau. Quand il est dans la condition physique d’aujourd’hui, il est vraiment dur à battre. C’est vraiment un crack. Après le Prix Ténor de Baune, on ira directement sur le Prix d’Amérique." En bas de page, sa course vue par le Tracking.
Son cadet Gu d'Héripré (Coktail Jet) l'a escorté jusque dans le dernier virage où il n'a pu l'accrocher. Il conclut très bon 3ème et établit son nouveau record personnel. Les résultats bruts sont satisfaisants mais la configuration de la course n'a pas franchement plu Fabrice Souloy : "Le cheval n’a pas eu la bonne course. À force d’avoir des parcours nez au vent comme ça, j’espère qu’il ne va pas s’en ressentir un jour. Son chrono est excellent." En étant crédité d'1'10''1, Gu d'Héripré égale le record pour un 4 ans à Vincennes détenu par Traders qui avait trotté à cette vitesse lors de ce même Prix Marcel Laurent (2016).

Féerie Wood dans la robe de princesse de la promotion
Lauréate de son premier Groupe 1 à l'occasion du Championnat Européen des 5 ans, profitant de l'absence du roi Face Time Bourbon, Féerie Wood (Rockfeller Center) a fait mieux que confirmer. Elle conclut son parcours dans une très plaisante action et signe son nouveau record chronométrique : 1'10'' en réduction kilométrique. De quoi ravir Alexandre Abrivard qui se donne le temps de la réflexion pour les plans à venir : "Normalement, son programme passe désormais par le Prix Doynel de Saint Quentin le 5 décembre, puis le Prix Ténor de Baune mais ça pourrait changer. Etre dans dans les trois premiers d’une qualif vous ouvre les portes du Prix d’Amérique. Dans le Prix Ténor de Baune, seul le gagnant a son billet. Or, il y aura Face Time Bourbon donc ce ne sera pas possible de s’imposer. Du coup, autant courir une autre qualificative. Dans ce type de course, il y a souvent beaucoup de « vieux » qui ne roulent pas. Pourquoi pas le Prix de Bretagne ? On va voir ça. A l’heure où je parle, normalement la jument devrait être revue dans le Prix Doynel de Saint-Quentin. Elle s’élancera en tête."

Les enjeux sur Face Time Bourbon
Phénomène sportif, Face Time Bourbon est aussi devenu une source d'attractivité pécuniaire importante comme on l'expliquait à la une de 24h au trot le 17 septembre dernier (voir l'article ici). Nouvelle preuve ce jeudi, en plein confinement : il y a encore plus d'enjeux placés sur Face Time Bourbon cette fois-ci que lors de sa tentative dans le Prix de l'Étoile le 12 septembre (disputé un dimanche) !
sur le réseau offline
142 298 € Gagnant / 1 147 189 € Placé
sur le réseau online
86 885 € Gagnant / 441 950 € Placé

La politique du PMU consistant à proposer à ses clients cette faveur de payer 1,1 plutôt que rembourser se poursuit donc. Interrogé sur le sujet lors de sa conférence de presse de rentrée, Cyril Linette avait alors déclaré : "Cela fait partie de notre stratégie globale d'empathie. Mais la répétition des occurrences fait qu'il s'agit d'un sujet de réflexion."

D'où vient-il ?

Dimitria 1'15'' (1969-Mario), la cinquième mère de Face Time Bourbon, fut, en son temps, une championne, dont le fils de Ready Cash 1'10'' tient beaucoup. Douée de vitesse, particulièrement à son aise sur piste plate et sur le tracé court de Vincennes, Dimitria sera ensuite vendue en Suède, à la même vente, "Goulandris" où Jean-Pierre Dubois acheta son futur champion, High Echelon. Après quoi, sa fille, par Speedy Crown 1'12'', Une Crown 1'19'', fit le chemin inverse et se trouve être, aujourd'hui, la quatrième mère du crack, par l'entremise, successivement, d'Etta Extra 1'18'' (Florestan) -d'où les championnes Mara Bourbon 1'10'' et Qualita Bourbon 1'12''-, de Kaméra Bourbon 1'13'' (Cézio Josselyn) et de Vita Bourbon 1'12'' (Love You).

2e | PRIX MARCEL LAURENT
Att - 2100 m - Groupe 2 - 85 000 €
FACE TIME BOURBON 1'09"8
Ready Cash x Vita Bourbon (Love You)
Driver : B. Goop - Entraîneur : S. Guarato
Propriétaire : S. Bivans Srl - Eleveur : S. H. Saint Martin
2e Feerie Wood 1'10"
3e Gu d'Heripre 1'10"1
4e : Feeling Cash - 5e : Favorite Fligny - 6e : Eric The Eel - 7e : Fun Quick
A voir aussi :
...
Ventes de Magny-Cours : sous la ligne de flottaison

Bien qu'elles ne revendiquent pas plus que le statut de ventes de services, la vacation de Magny-Cours, organisée par l'Association des Éleveurs de Trotteurs du Centre-Est à la Ferme du Marault, a eu du mal à générer de l'activité. ...

Lire la suite
...
Instant Grave ou la troisième de Matthieu Abrivard

Après la déception causée par Haldo des Champs en début de réunion, Matthieu Abrivard a vite retrouvé le sourire. Son bilan après six courses faisait ainsi afficher trois victoires ! Vainqueur pour son entraînement ...

Lire la suite
...
Idao de Tillard monte d'un palier avec style

Passer d'un succès à Montignac à une épreuve Premium à Amiens pouvait, sur le papier, ne pas être une sinécure. Cela n'a nullement perturbé Idao de Tillard (Severino) qui a signé ce mercredi son quatrième succès en cinq tentatives. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite