... © Aprh
Résultat de course - 11.12.2022

Qualif#2 : Hooker Berry et toujours les 5 ans au pouvoir !

La Qualif#2 des Prix d'Amérique Races ZEturf s'est finalisée dans la parfaite continuité de l'épisode 1 avec un vent de jeunesse au pouvoir. Deux 5 ans, Hooker Berry et Hussard du Landret, ont dominé. On peut parler de renouvellement dans la continuité, les deux précités remplaçant Hip Hop Haufor et Italiano Vero, ce dernier âgé de 4 ans, dans les premiers rôles. Avec sa troisième marche du podium, Etonnant, le champion de Richard Westerink, est l'auteur d'un retour réussi à Vincennes.

Nous avions titré "La jeunesse va-t-elle garder la main ?" dans notre édition datée vendredi en présentation de ce Prix du Bourbonnais (Gr.2), Q#2 des Prix d'Amérique Races ZEturf. La réponse est oui. Avec Hooker Berry (Booster Winner) et Hussard du Landret (Bird Parker) aux deux premières places, on trouve deux 5 ans au sommet.

Prix d'Amérique Races ZEturf : le feuilleton de la continuité avec le duo de tête remarqué dans la Q#1
Hooker Berry obtient ici son septième succès de Groupe 2 mais le premier intergénérationnel. Celui qui est le deuxième élément le plus riche de sa génération derrière Hohneck (Royal Dream) et dont les gains flirtent dorénavant avec le million d'euros méritait cette victoire. N'avait-il pas été le rapide dans le finale de la Q#1 (lire notre édition du 21 novembre) ? Il a encore pointé parmi les plus rapides, affichant 1'10''5 dans la section des 400 aux 200 derniers mètres (la fin du dernier tournant), montrant à cet instant une aisance au-dessus de tous ses rivaux et notamment de l'animateur Etonnant (Timoko). La jeunesse est aussi l'apanage du pilote du gagnant, Nicolas Bazire. Vite dans le dos d'Etonnant puis de Vivid Wise As (Yankee Glide), venu s'intercaler entre eux, Hooker Berry a eu la course rêvée pour le "sniper" qu'il est. Le driver nous livre son analyse dans le même sens : "On a bien voyagé et, quand il a juste à jaillir comme ça, Hooker Berry est très fort. Avec lui, on sait que cela va répondre quand on demande. Avec un tel déroulement de course, il va toujours plus vite que tout le monde à la fin. Ce serait cool pour moi de se retrouver à son sulky au départ du Prix d’Amérique pour essayer de faire un doublé. Mais ça, c’est l’entraîneur (N.D.L.R. : son père Jean-Michel Bazire) qui va décider."

Un atout fraîcheur pour le vainqueur
Du côté de l'entraîneur du vainqueur, Jean-Michel Bazire, le résultat s'impose en surprise : "Il a couru pour être cinquième mais, avec un super parcours, il s’est bien imposé. Il m’a étonné en prenant le meilleur sur un cheval comme Etonnant. Sûrement qu’il était à 100 % et que les autres ne l’étaient pas. Il n’a pas travaillé pendant une semaine après le Prix de Bretagne après avoir été malade mais c’est peut-être aussi comme cela qu’il est le mieux. Peut-être que je le travaille trop…"

Hussard du Landret, la deuxième place au rattrapage
Deuxième avant d'être rétrogradé à la cinquième place dans la Q#1, Hussard du Landret réédite donc sa performance en piste et conserve cette fois son invitation. Il a eu le mérite de voyager en tête du wagon de deuxième épaisseur très tôt après avoir relayé Gala Téjy (Atlas de Joudes). Le vainqueur du dernier Critérium des 5 Ans (Gr.1) est à prendre de plus en plus au sérieux pour la finale du 29 janvier, un sentiment exprimé par son entraîneur et driver Benoît Robin, qui parle d'un partenaire en progrès : "Il a vraiment été très bon car on n’a pas eu le meilleur des parcours. On efface nos derniers malheurs et on récupère la qualification pour le Prix d’Amérique. C’est un soulagement. Il faut maintenant voir comment il récupère pour décider des prochaines courses avant l’objectif. Il est peut-être prêt un peu tôt mais je reste confiant. Je pense qu’il a progressé depuis le Critérium. Il a remis aujourd’hui un coup de reins à 100 mètres du poteau et s’est montré énorme. Je pense qu’il aura une chance dans le Prix d’Amérique."

Battu par les pisteurs
Absent depuis huit semaines, Etonnant a finalement animé une épreuve dans laquelle personne ne s'est bousculé pour le faire. Richard Westerink est satisfait : "Il court bien. Je pense qu’Anthony (Barrier, son driver) l’a un peu préservé compte tenu du chrono d’1’13’’. Ce n’était pas le jour pour lui faire mal. Aujourd’hui, ce sont les pisteurs qui ont gagné. Comme personne ne se décidait à prendre vraiment la tête, Anthony l’a fait avec raison. Le cheval se comporte bien. Si on voulait jouer la gagne, il aurait fallu durcir plus la course mais ce n’était pas le jour pour le faire. Je suis vraiment content même si je veux toujours gagner. Seulement, on ne peut pas toujours faire feu."

La déception Vivid Wise As
Après avoir suivi Etonnant, Vivid Wise As a lâché prise très tôt, dès le dernier tournant. Matthieu Abrivard évoque une piste : "Il s’est retrouvé sans ressources très rapidement alors qu'on a eu la bonne course. Apparemment, des chevaux sont malades chez Alessandro Gocciadoro. À voir donc."

Retrouvez d'autres développements et déclarations sur cette épreuve dans notre prochaine édition.

LES 3 QUALIFIÉS DE LA Q2-PRIX DU BOURBONNAIS
Hooker Berry - Hussard du Landret - Etonnant

D'où vient-il ?

C’est l’élevage des "Berry" et de Michel Aladenise. L’aventure remonte à Idée du Corta (1996-Battling Joe), la grand-mère du héros du Prix d’Amérique Legend Race, non qualifiée, mais qui a remarquablement essaimé. Mère de dix produits, dont huit qualifiés et sept vainqueurs, ces derniers ayant engrangé quelque 2,25 millions d’euros, elle se recommande, tour à tour, d’Osaka Berry 1’13’’, Paolo Berry 1’13’’ a.-m., classique, Quokine Berry 1’11’’ m., classique, Téquila Berry 1’12’’, semi-classique, ou encore Dayana Berry, 1’11’’ m., semi-classique. Gagnante de quatorze courses et de plus de 250.000 euros, Osaka Berry est la mère d’Hooker Berry, mais aussi de Darling Berry 1’12’’, Eliska Berry 1’12’’ a.-m. et Falco Berry 1’11’’, un quatuor dont les gains cumulés s’élèvent à deux millions d’euros, ou presque. Au sein des "Berry", les générations se suivent et se ressemblent !

4e | PRIX D'AMERIQUE RACES ZETURF Q2
Att - 2850 m - Groupe 2 - 120 000 €
HOOKER BERRY 1'12"9
Booster Winner x Osaka Berry (Caballio In Blue)
Driver : N. Bazire - Entraîneur : J-M Bazire
Propriétaire : M. Aladenise - Eleveur : M. Aladenise
2e Hussard du Landret 1'13" Bird Parker x Anakine du Bellay
3e Etonnant 1'13"1 Timoko x Migraine
4e : Decoloration - 5e : Delia du Pommereux - 6e : Oracle Tile - 7e : Hip Hop Haufor

Love You 1'10''2 Coktail Jet 1'11''2
Booster Winner 1'10''2 Guilty Of Love 1'17''1
Quille Viretaute 1'13''8 Elvis de Rossignol 1'13''0
HOOKER BERRY Aube Et Vire 1'23''4
Caballio In Blue 1'16''2 Quadrophenio 1'13''9
Osaka Berry 1'13''8 Starlette Begonia 1'23''9
Idee du Corta Battling Joe 1'15''6
Salsa des Quartes
A voir aussi :
...
L'agenda de la semaine : cap sur l'Atlantique

Les esprits seront focalisés cette semaine sur la belle réunion de samedi prochain avec le Prix de l'Atlantique (Gr.1) mais aussi le Prix de Tonnac-Villeneuve (Gr.2). En attendant voici le programme de lundi à vendredi. ● Lundi 15 avril : Après ...

Lire la suite
...
27 engagés dans le Prix de l'Atlantique

Respectivement 2ème, 3ème et 4ème du Prix de l'Atlantique 2023 (voir notre photo) derrière Étonnant, GO ON BOY (Password), HOHNECK (Royal Dream) et HORSY DREAM (Scipion du Goutier) font partie des 27 engagés pour l'édition 2024 programmée samedi prochain à ...

Lire la suite
...
Tracking : ça tournerait au "fiasco" ?

Nos confrères de Jour de Galop en ont fait leur une jeudi soir : le dossier du Tracking en France entre dans une spirale négative. "Pourquoi le tracking est un fiasco en France" pouvait-on ainsi lire dans le quotidien ...

Lire la suite
...
Une journée semi-classique
sous le signe des équipes

Disputée dans des conditions estivales, la réunion de ce samedi à Vincennes a tenu toutes ses promesses. Avec des courses de haut niveau, de jolis matchs, des rebondissements et une tendance : des succès en équipe.

Lire la suite