... © Aprh
Actualité - 12.12.2022

Les enseignements de la Q#2 : les gagnants, les perdants

Le podium de la Qualif#2 des Prix d'Amérique Races ZEturf - Prix du Bourbonnais (Gr.2) a permis à Hooker Berry, Hussard du Landret et Etonnant de décrocher leur carton d'invitation officiel pour la Legend Race. Mais que nous apprend l'épreuve dans sa globalité ?

Concernant le podium, il est probable qu'Hooker Berry (Booster Winner) eût pu se passer de sa wild card pour participer au Prix d'Amérique compte tenu de ses gains qui frisent le million d'euros. Le constat est encore plus clair pour Etonnant (Timoko). En revanche, Hussard du Landret (Bird Parker) ne pouvait pas s'en dispenser. C'est sans doute lui le grand gagnant de l'épreuve. Un titre qu'on peut doubler de la palme du mérite après avoir été débouté lors du premier épisode, rétrogradé de la deuxième à la cinquième place dans le Prix de Bretagne (Gr.2). Le titre de "gagnant" de l'épreuve qualificative vaut aussi sous l'angle sportif. Contraint de voyager à flanc de peloton, le nez au vent, Hussard du Landret a finalement parcouru 14,64 mètres de plus que le vainqueur Hooker Berry selon les données Tracking. Ce qui fait qu'il a été réellement plus vite qu'Hooker Berry et ses 1'12''9 affichés.

Les autres bonnes notes
Délia du Pommereux (Niky) s'est rappelée à notre bon souvenir dans une épreuve qui lui a souvent réussi par le passé (lauréate en 2018 et 2019). En signant 1'06''5 en réduction kilométrique dans les 200 derniers mètres, c'est elle qui a fini le plus vite. Elle a, il est vrai, bénéficié d'un bon parcours, dans le wagon intérieur mais ce retour de flamme est à garder en mémoire.
Oracle Tile (Ready Cash). Ce Suédois "inconnu" de 6 ans s'est remarquablement comporté pour sa découverte du profil vallonnée de la cendrée parisienne. Clément Duvaldestin s'est montré prudent avec lui en première partie avant de produire tout la fin de course la plus rapide du peloton. En bouclant en 1'10''7 son dernier kilomètre, il est tout simplement le seul à être passé sous les 1'11'' ! En 1'09''3 lors de ses 500 derniers mètres, il fait encore mieux qu'Hip Hop Haufor (Up And Quick), l'autre référence à la fin (en 1'10''0).
Hip Hop Haufor. Pas exposé par Christian Bigeon, il a fini en roues libres avec comme commentaire de son driver : "Le wagon de troisième épaisseur ne s’est pas formé et comme je ne voulais pas lui donner une course dure, je suis allé par l’intérieur. Il a réalisé une belle ligne d’arrivée. Il va maintenant participer au "Ténor" (Qualif#4)."

Les perdants
Décoloration (Prince d'Espace). On aurait pu la classer parmi les bonnes notes tant sa performance est excellente. Quatrième en 1'13''1, coincée entre Etonnant et Délia du Pommereux, Décoloration a incontestablement réalisé l'une des courses de sa vie. Elle fait partie des meilleurs finisseurs de l'épreuve (1'07''8 ses 200 derniers mètres contre 1'06''5 à Délia du Pommereux, la référence sur ce segment final). Oui mais... Il a manqué quelques mètres à Décoloration pour remonter Etonnant et ainsi décrocher le sésame qui lui est indispensable pour s'intégrer au casting américain. Jean-Michel Baudouin s'est montré fair-play dimanche en insistant sur le bon côté de la prestation de sa représentante : "Elle remet les pendules à l’heure et confirme qu’elle fait partie des meilleurs. On ne peut pas être déçus. Il faut maintenant espérer qu’elle se qualifie dans le "Belgique" (Qualif#6)."
Zarenne Fas (Varenne) n'aura pas su lever les doutes émis par Jean-Michel Bazire à son sujet. "Il ne court pas bien et va se présenter au monté le 24 décembre", nous a déclaré dimanche JMB. Une réorientation de discipline qui sonne comme une punition.
Flamme du Goutier (Ready Cash). En prenant rapidement le galop, elle a rappelé qu'elle pouvait quelquefois commettre des impairs. Cela ne remet évidemment pas en cause son potentiel mais réintroduit plutôt du doute sur une candidate qui semblait irréprochable.
Vivid Wise As (Yankee Glide). Sa 8e place est son plus mauvais classement depuis sa 14e place dans le Prix d'Amérique 2021. C'est sans doute du côté du bulletin de santé qu'il va falloir se pencher dans les prochains jours à son sujet, suivant les propres paroles de son driver Matthieu Abrivard : "Il s’est retrouvé sans ressources trop rapidement et eu les jambes lourdes. On a pourtant eu la bonne course. Apparemment, des chevaux sont malades chez Alessandro Gocciadoro. À voir donc."

A voir aussi :
...
Théo et Clément Duvaldestin,
frères d'A(r)mérique

Dans le Prix d’Amérique Races ZETurf Legend Race , il y a une course dans la course, celle des frères, Clément et Théo Duvaldestin, qui vont s’affronter, pour le compte de leur père, respectivement ...

Lire la suite
...
Kaparka ouvre facilement son palmarès

Première course du programme breton et déjà une belle impression laissée par Kaparka (Earl Simon). Le représentant de Thierry Duvaldestin s'impose d'autant plus facilement que son principal opposant Kong (Ecu Pierji) s'est perdu dans ses allures ...

Lire la suite
...
Koctel du Dain
une question de style

Le dernier tournoi au rôle de tremplin pour les mâles vers le Prix Comte Pierre de Montesson (Gr.1) réunira une forte délégation internationale. Le Prix Paul Viel (Gr.2) compte pas moins de sept candidats étrangers, ...

Lire la suite
...
Kalamity d'Héripré
découvre de nouvelles rivales

À trois semaines du premier grand rendez-vous classique proposé aux 3 ans, le Prix Roquépine (Gr.2) offre une ultime possibilité de se tester entre elles aux meilleures pouliches du moment. La hiérarchie qui a émergé ces dernières semaines sera ...

Lire la suite