... ©Scoopdyga
Résultat de course - 12.11.2020

Zerozerosette Gar vient à bout de Finger de Rodrey

C’est un cheval souffreteux avec lequel il faut alterner les deux spécialités.
Vitale Ciotola

Dans une course où Finger de Rodrey paraissait au papier nettement au dessus de ses adversaires, le protégé d'Alexis Garandeau, longuement fautif au départ, a dû admettre la supériorité de l'italien Zerozerosette Gar dans la phase finale.

"Il faut s'estimer heureux de terminer deuxième. Mon cheval a perdu 50 mètres en partant. Il marche quand même 1'12 sur le parcours des 2175m. Je savais qu'il n'était pas au top physiquement. Il faut absolument qu'on soigne son dos. Il a mal du coup il se met à tirer. Il a tout l'avenir devant lui. On va donc faire appel au vétérinaire et l'infiltrer du dos. On va donc faire l'impasse sur son prochain engagement," voilà les propos d'Alexis Garandeau quelques minutes après la deuxième place obtenue par Finger de Rodrey.
Le succès est donc revenu à l'italien Zerozerosette Gar. Il s'agit du premier succès à Vincennes pour l'étalon américain Wisghing Stone. Vitale Ciotola, le mentor du lauréat, était très fier de son cheval : “Je suis vraiment content de gagner avec un cheval italien monté. Franchement, je n’aurais jamais pensé battre le cheval d’Alexis Garandeau (Finger de Rodrey). On a eu de la chance que notre adversaire soit parti au galop. Je n’étais pas sûr de mon coup pour cette course car le cheval n’avait pas couru aussi bien que je l’attendais la dernière fois à Enghien. Matthieu l’a très bien monté. Sur la grande piste, il faut attendre le plus longtemps possible pour qu’il place sa bonne pointe de vitesse. C’est un cheval souffreteux avec lequel il faut alterner les deux spécialités. Il devrait courir encore une fois le 3 décembre à l’attelage sur un parcours de vitesse derrière l’autostart avant qu’il bénéficie d’un break. Peut être qu’il ira se reposer au Haras de Sassy où il pourra faire de la piscine."

D'où vient-il ?

Zerozerosette Gar est un ressortissant italien, dont le père, Wishing Stone 1'09'' (Conway Hall), s'imposa notamment en France, dans le Grand Prix du Sud-Ouest (Groupe II), en 2011, sous la férule de Fabrice Souloy, y devançant Nouba du Saptel. Son père de mère, Varenne 1'09'', est encore plus connu chez nous, comme double vainqueur du Prix d'Amérique et de la Coupe du Monde de Trot. La famille maternelle, implantée en Italie depuis trois générations, est américaine et remonte à Indiscretion 1'18'' (1958-Victory Song), la quatrième mère, soeur aînée de Gay Blossom 1'14'' (Florican), lauréate des Hambletonian Oaks en 1971. Significativement, la première mère, Nadir Gar, est inbred sur le chef de race transalpin Sharif di Iesolo (4x3).

3e | PRIX DU GRAND FOUGERAY
M - 2175 m - Course B - 41 000 €
ZEROZEROSETTE GAR 1'11"7
Wishing Stone x Nadir Gar (Varenne)
Jockey : M. Abrivard - Entraîneur : V. Ciotola
Propriétaire : S. Nininni - Eleveur : . Fonds De Courses
2e Finger de Rodrey 1'12"
3e Forever Speed 1'12"1
4e : Fauve de Felliere - 5e : Faster Syga - 6e : First Gede - 7e : Fiona Gendreenne
A voir aussi :
...
Gai Matin, la signature de la
famille Gillot

Course support du Quinté+, le Prix de Pont-l'Évêque est revenu à Gai Matin qui représente le duo Eric Raffin-Guillaume Gillot (voir statistiques ci-dessous) mais surtout le label familial avec Philippe le père de Guillaume, en qualité d'é...

Lire la suite
...
Wild Love pour le duo
Prat - Lindqvist

Seule course européenne de la réunion, le Prix du Cantal a été dominé par les chevaux originaires hors de l'Hexagone, le succès revenant à Wild Love après la disqualification de Millie Millionaire.

Lire la suite
...
Jumelé de Laurent Laudren à Vincennes

Cette photo et les autres du Prix de Bémécourt, sixième épreuve du programme du jour à Vincennes, devraient trôner rapidement en bonne place dans les albums professionnels de Laurent Laudren. Le professionnel signe en effet le jumelé ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite