... © Aprh
Actualité - 16.12.2022

Election finale du champion des 3 ans montés

Il s'agira du premier des trois Groupes 1 dans la discipline de l'Etrier qui se proposera dimanche. Le Prix de Vincennes (Gr.1) a la vertu de sacrer le champion des 3 ans sous la selle après des rounds intermédiaires disputés dans le Prix d'Essai (Gr.1) et le Saint-Léger des Trotteurs (Gr.1). L'élection de l'année s'effectue sous le sceau des incertitudes. Aucun candidat de concentre sur son nom toutes les garanties voulues et une bonne demi-douzaine de protagonistes peuvent finalement nourrir les plus grandes ambitions.


On y est. Dimanche, pour la deuxième fois de l'histoire, trois Groupes 1 se disputeront au monté lors d'une même et seule réunion. Le Prix de Vincennes (Gr.1), indéfectible repère classique de début de meeting, se voit adjoindre cette année le Cornulier Races Q#1 - Prix Jag de Bellouet, pour 4 ans, et le Cornulier Races Q#2 - Prix Bilibili, pour 5 ans. Dans chaque cas, l'enjeu est maximal avec un titre de Groupe 1 à la clé. Nous vous proposons une présentation de l'ensemble des partants de ces trois épreuves majeures dans nos deux éditions à venir. Dans celle-ci, pleins feux sur les candidats du Prix de Vincennes dont les duettistes de Philippe Allaire Joyner Sport (Dollar Macker) et J'Aime Le Foot (Boccador de Simm) [photo].

ALLAIRE CONTRE ALLAIRE MAIS PAS QUE...

Véritable finale annuelle pour l'elite des 3 ans montés, le Prix de Vincennes (Gr.1) ferme le ban d'un triptyque de prestige, composé, suivant son nouvel ordonnancement, du Prix d'Essai (Gr.1) en juin et du Saint-Léger des Trotteurs (Gr.1) en octobre.
On retrouve bien d'ailleurs au départ les héros de ces deux volets classiques, à savoir Jelyson (Timoko), sacré dans l'Essai, et J'Aime Le Foot dans le Saint-Léger. Aucun des deux ne porte une candidature exempte de doute. Pour Jelyson, on peut même parler de recherche de son meilleur niveau après une prestation caennaise moyenne dans le Saint-Léger des Trotteurs (dont il a conclu quatrième après avoir baissé de pied rapidement) et un retour à Vincennes peu gratifiant (sanctionné pour allures alors qu'il était dominé).
Alors que l'on croyait avoir trouvé en J'Aime Le Foot le prospect idéal au grand titre après ses débuts étincelants dans la spécialité en octobre, ses deux dernières sorties sèment le doute. Ne faut-il pas lui préférer son compagnon d'entraînement, l'autre "Allaire" Joyner Sport (Dollar Macker), battu dans les deux premiers Groupes 1 montés du programme, à chaque fois avec les honneurs ? Son succès dans l'ultime épreuve préparatoire, le Prix Raoul Ballière (Gr.2) plaide en ce sens. Mais on passe ici sur 2.700 mètres et Joyner Sport demande toujours une extrême vigilance de son partenaire pour ne pas se dérégler. Dès lors, les ambitions justifiées peuvent naître dans les camps rivaux, comme ceux de Jakartas des Prés (Scipion du Goutier), impeccable lors de ses débuts dans la discipline récemment, de Joyeuse (First de Retz), préparée pour l'objectif depuis des mois, de Jaguar du Goutier (Ready Cash), aux progrès constants, et d'autres encore.
Pour se faire une autre opinion, voici les déclarations de différents entourages recueillis ces derniers jours.

Ils nous ont dit
■ Jean-Michel Bazire : "Jubilé Prior travaille bien. Il prend de la vie et s'éveille sur le domaine de Grosbois. Il briguera une troisième place avec son partenaire habituel Aurélien Desmarres."

■ Mathieu Mottier pour Joyeuse : "Cette course est un objectif pour Joyeuse. La jument est rentrée dans le meeting pas trop en forme. La dernière fois, la distance était trop courte pour ses aptitudes. Là, tout le monde sera affûté, ce qui sera également notre cas. Je pense qu'elle peut lutter pour les trois premières places."

■ Franck Leblanc : "Jalisco Fligny a été malade mais semble sur la bonne voie. Maintenant, à ce niveau de compétition, je crains qu'il ne manque d'un vrai parcours dans les jambes pour prétendre à un bon classement."

■ Franck Leblanc : "Jodanne Dieschoot est une jument de classe. Elle vient de faire une magnifique rentrée en s'imposant sur le pied de 1'14 avec ses fers. Si elle reste appliquée, elle a une belle carte à jouer. C'est une course qui est à son programme depuis quelque temps."

■ Damien Bonne : "Jaguar du Goutier est un cheval que j'estime. Il vient de gagner au monté dans un bon style et je trouve qu'il est en constant progrès. Il a très bien récupéré de ses récents efforts. J'ai hâte de voir son comportement face aux meilleurs. Plus il y aura du train, mieux il sera. S'il fait sa course, sa place est dans les cinq premiers."
L'arrivée disputée du Prix d'Essai avec Jelyson au centre (1er), Joyner Sport au premier plan (2e) et Jorgos de Guez (3e)

A voir aussi :
...
Kanem, le parfum de la belle histoire signée Devouassoux

Au chapitre des effets visuels du jour, et toutes choses égales par ailleurs, il y aura eu Ibiki de Houelle, Locki du Fer et KANEM (Express Jet) lors de cette réunion nordiste. Très grosse impression laissée par ...

Lire la suite
...
Devs Definitif lance sa saison 2024

Une course de rentrée à l'attelé aura suffi à DEVS DEFINITIF (Infinitif) pour retrouver son bon niveau. Celui qui lui avait permis de réaliser une belle année 2023 marquée par six podiums et une victoire. Dès sa deuxiè...

Lire la suite
...
Locki du Fer en (très) bon poulain

S'il avait dû partager la victoire avec L'Arc la dernière fois à Amiens, faisant dire au driver de celui-ci, Thierry Duvaldestin, qu'il s'agissait là d'une pointure, LOCKI DU FER (Uriel Speed) confirme ses capacités en remportant un second succè...

Lire la suite
...
La totale pour
Ibiki de Houelle

La victoire d'étape devant le vainqueur en série Ino du Lupin. La tête du classement général. Et le record absolu départ volté au Croisé-Laroche. Auteur d'un grand numéro, IBIKI DE HOUELLE (Love ...

Lire la suite