... ©ProvinceCourses
En bref - 22.12.2022

Calgary Games prend ses repères à Grosbois

Le champion suédois Calgary Games (Readly Express) a posé ses valises sur le centre d'entraînement de Grosbois ce mercredi après un long voyage en camion depuis la Suède, le premier de sa vie pour une telle distance. Tout s'est bien passé et il s'est rapidement habitué à son nouvel environnement au sein de l'établissement de Björn Goop qui sera aussi donc son pilote samedi. Ce jeudi matin nous l'avons vu jogger sur les allées cavalières du centre d'entraînement francilien associé à Frederika sa lad attitrée avant que son entraîneur Timo Nurmos ne l'exerce en piste.

Pierre Julienne à propos des avancées génomiques présentées dans 24h

Dans le numéro daté du 12 décembre de 24hautrot a été diffusé un article consacré à la mise à disposition pour les éleveurs de nouvelles offres pour mesurer la sélection de leur(s) représentant(s) via de nouveaux outils génomiques d’aide à la décision développés par la société Equibiogènes à partir de l’étude GénoTrot dont les résultats avaient été exposés et relayés lors des Assises de l’Élevage. Pierre Julienne, ancien Président du GAET et membre titulaire de l’Académie d’Agriculture de France, a souhaité apporter son point de vue sur la question. En voici quelques extraits, l'intégralité de la tribune étant à retrouver dans Province Courses l'Hebdo.
À propos des AA vs CA
"La réalité selon moi est que les AA, c’est-à-dire ceux qui trottent facilement et naturellement quand on les attèle à 2 ans, vont débuter rapidement en course à un âge où il y a par ailleurs moins d’argent de distribué que pour les 3 et 4 ans. On sait également que des poulains qui commencent tôt une carrière iront moins loin du fait d’un phénomène d’usure de l’organisme, à l’inverse de ceux qui débutent à 3 ans. Les CA qui ont du mal à se synchroniser demandent plus de préparation et, pendant ce temps-là, « se protègent » des conséquences d’un travail intensif infligé à un jeune organisme."
De l'intérêt du DMRT 3
"L’identification de ce fameux gène DMRT 3 est une voie de progrès très importante pour le Trotteur Français. Ce n’est en rien un indice de qualité intrinsèque lié aux gains en courses mais simplement un indice lié à l’aptitude de synchroniser des allures latérales en faisant 1-2, plutôt que 1-2-3 allure à 3 temps non symétrique mais naturelle du cheval au galop. Du grand art. On peut juste regretter que nos dirigeants d’il y a environ dix ans n’aient pas accepté la main tendue des chercheurs suédois qui voulaient nous vendre leur licence d’exploitation de ce fameux gène, ce qui aurait permis de le mettre à disposition des éleveurs pour quelques dizaines d’euros au lieu de quelques centaines aujourd’hui. Ceci dit, les éleveurs du GAET que j’avais incités à faire cet investissement n’ont pas été mieux inspirés puisqu’ils n’ont pas voulu également saisir cette opportunité à l’époque."

Début de meeting en fanfare pour Nicolas Ensch

Avec déjà cinq victoires en qualité d'entraîneur et six comme driver, Nicolas Ensch démarre très fort son meeting d'hiver azuréen à Cagnes-sur-Mer. Sacré numéro 1 dans les deux catégories l'an passé, le voici bien parti pour tenter de garder son titre. Prochaine réunion demain vendredi avec le Grand Prix de Noël en tête d'affiche.

A voir aussi :
...
Théo et Clément Duvaldestin,
frères d'A(r)mérique

Dans le Prix d’Amérique Races ZETurf Legend Race , il y a une course dans la course, celle des frères, Clément et Théo Duvaldestin, qui vont s’affronter, pour le compte de leur père, respectivement ...

Lire la suite
...
Kaparka ouvre facilement son palmarès

Première course du programme breton et déjà une belle impression laissée par Kaparka (Earl Simon). Le représentant de Thierry Duvaldestin s'impose d'autant plus facilement que son principal opposant Kong (Ecu Pierji) s'est perdu dans ses allures ...

Lire la suite
...
Koctel du Dain
une question de style

Le dernier tournoi au rôle de tremplin pour les mâles vers le Prix Comte Pierre de Montesson (Gr.1) réunira une forte délégation internationale. Le Prix Paul Viel (Gr.2) compte pas moins de sept candidats étrangers, ...

Lire la suite
...
Kalamity d'Héripré
découvre de nouvelles rivales

À trois semaines du premier grand rendez-vous classique proposé aux 3 ans, le Prix Roquépine (Gr.2) offre une ultime possibilité de se tester entre elles aux meilleures pouliches du moment. La hiérarchie qui a émergé ces dernières semaines sera ...

Lire la suite