... © JLL - LeTROT
Actualité - 26.12.2022

Calgary Games : l'étau se resserre

Le projet concocté par les Scandinaves visant au sacre de Calgary Games dans le Prix d'Amérique Races ZEturf ne s'est pas écrit, dans sa partie initiale, comme espéré. Le champion suédois a échoué dans la Qualif#4 - Prix Ténor de Baune (Gr.1), connaissant là sa première défaite. Lors de cette prise de contact ratée avec Vincennes, il a fait la faute, là encore une première dans son cas. Il est même reparti avec des pieds douloureux. On peut dorénavant parler d'un projet en souffrance, peut-être même compromis dans son objectif final, celui de remporter la Legend Race (Gr.1) le 29 janvier prochain. Mais dans tout cela, n'y a-t-il pas un péché d'orgueil suédois dans l'approche de la plus grande course internationale ? Les Vikings n'auraient-ils pas vendu la peau de l'ours un peu trop tôt, avant même de l'avoir tué, campés dans une posture de trop grande confiance à l'endroit de leur champion, projeté en héraut invincible de la supériorité nordique ? Et si les Vikings avaient été touchés par le syndrome de l'orgueilleux coq gaulois ?

On est maintenant entré dans un plan B pour Calgary Games (Readly Express). Un plan de secours qui passe par une participation à la Qualif#6 - Prix de Belgique (Gr.2), le 15 janvier prochain. Oui, mais rien n'est acquis tout simplement pour y participer. Avec "seulement" 655.466 € de gains, celui qui aura 6 ans au 1er janvier devra même compter sur nombre de circonstances favorables pour être au départ. Comment en est-on arrivé là ?
Comment en est-on arrivé à la possibilité de ne pas retrouver Calgary Games parmi les 18 partants du Prix d'Amérique ZEturf 2023 quand on parle d'un cheval programmé depuis plus d'un an pour cet objectif ?

Confiance maximale ou orgueil coupable ?
En choisissant de présenter directement Calgary Games dans le Prix d'Amérique Races ZEturf Qualif#4 - Prix Ténor de Baune (Gr.1), l'entourage du champion a pris l'option du risque maximal en quelque sorte. Il y a le choix de de ne pas prendre ses marques à Vincennes d'abord. L'idée était de faire un coup : on vient avec une exposition minimale (un séjour le plus court possible), on gagner et on repart. L'ambition s'accompagnait d'une confiance totale en la capacité d'accomplir la mission. Mais cette démarche minorait aussi les risques, tels que la réalité les a servis. Elle portait concomitamment une forme de sous-estime de l'opposition dans un Groupe 1 (ne pas oublier que le Ténor de Baune s'est disputé cette année pour la première fois sous label Groupe, développant inévitablement d'autres appétits) et d'une capacité à bien gérer aussi le tracé parisien, unique en son genre. Faire le choix de la victoire obligée (la Q#4 ne délivre de pass américain qu'à son vainqueur contrairement aux quatre courses intergénérationnelles) sur une piste inconnue en déferrant un cheval pour la première fois depuis plus de deux ans porte en lui une prise de risque, finalement inconsidérée (c'est plus facile de le constater a posteriori, c'est certain). La méticulosité du travail préparatoire, dans le registre de la condition physique, effectué par les équipes de Stuteri Menhammar et Timo Nurmos ne peut être remis en cause mais une forme d'inconscience sur les paramètres orbitaux et environnementaux ne cesse pas de surprendre. D'autant plus que Björn Goop pointe finalement en cette direction en nous déclarant samedi : "Je pense que le trot est le sport le plus compliqué qui existe au monde."



Calgary Games à la faute en plaine dans la Q#4

© JLL - LeTROT

Toujours en tête de bettings scandinaves !
Malgré toutes les réserves rattachées à la présence de Calgary Games au départ du Prix d'Amérique ZEturf, il est un domaine qui ne varie pas, c'est celui des bettings scandinaves. Dans ces offres à cote fixe, Calgary Games est encore le favori comme chez celle d'Unibet qui le propose ce lundi à un rapport de 3,5 (pour 1 mise unitaire).
Rapports fixes proposés ce lundi (jusqu'à 40 pour 1) :
Calgary Games : 3,50 // Idao de Tillard : 3,75 // Etonnant : 5,75 // Horsy Dream : 17,50 // Happy Valley : 20,00 // Ampia Mede Sm : 25,00 // Héraut d'Armes : 25,00 // Hip Hop Haufor : 25,00 // Hohneck : 25,00 // Hooker Berry : 25,00 // Italiano Vero : 25,00 // Hussard du Landret : 30,00 // Izoard Vedaquais : 30,00 // Flamme du Goutier : 40,00 // Vivid Wise As : 40,00

Ne pas profiter de toutes les opportunités offertes par le circuit des Prix d'Amérique Races ZEturf
L'idée de l'exposition minimale, de vivre caché pour vivre heureux - un propre de certaines stars - ne pardonne pas, ne donne droit à aucun faux pas. Le système qualificatif au Prix d'Amérique, mis en place depuis de nombreux années et dorénavant labellisé par les Prix d'Amérique Races ZEturf, multiplie pourtant les opportunités pour ne pas rester aux écuries faute de gains - surtout pour un profil comme Calgary Games dont le talon d'Achille est son compte en banque insuffisant. Ce n'était pas vrai par le passé où certains candidats en forme n'ont jamais pu intégrer le casting. Keed Tivoli (Steed James), vainqueur en 2006 du Prix de Bretagne, privé du grand rendez-vous de 2007 faute de gains.
En voulant s'affranchir des Qualif#1 et 2, qui avaient la vertu d'assurer une prise de contact "en douceur" et de se frotter aux exigences propres à Vincennes (environnement générale, gestion de la descente et de la montée notamment), l'entourage de Calgary Games se retrouve dorénavant le dos au mur dans une situation qu'il ne maîtrise plus en bonne partie.

Un vrai risque de rester sur le bord de la route
Avec 655.466 € de gains, Calgary Games devra bénéficier de chance pour être dans la distribution de la Q6 Prix de Belgique. Le contexte du présent meeting est aussi à son désavantage avec huit qualifiés différents déjà désignés (par les Q1 à Q4), lesquels sont tous prioritaires pour participer au dernier round. Et cela intègre des candidats moins argentés que Calgary Games comme Hip Hop Haufor et Horsy Dream. Vivid Wise As est annoncé dans l'épreuve. On apprend en ce début de semaine le retour sur les rangs de Moni Viking (Maharajah), nettement plus argenté que Calgary Games. Si on imagine encore que quelques participants au Prix de Cornulier décident de recourir à l'épreuve pour peaufiner leur forme (comme Zarenne Fas, Etoile de Bruyère ou Fado du Chêne par exemple), l'espace pour Calgary Games se réduira encore. Et quid des "stratégies d'empêchement" de certaines grosses écuries capables d'engager dans la Q#6 plusieurs candidats plus riches que le Suédois ? Dans l'état actuel des engagements (lire ci-contre), Calgary Games aurait eu sa place au départ de la Q#5 - Prix de Bourgogne comme... 17e partant. Le contexte sera largement différent dans la Q#6 et le projet américain 2023 de Calgary Games paraît mal engagé. La faute originelle, peut-être, à un péché d'orgueil. C'est aussi la loi du sport. Dura lex sed lex.

Attendre encore pour connaître la véritable valeur de Calgary Games
Finalement, il est possible que nous n'ayons pas en janvier la réponse à la question que nous avions posée en novembre, lors de la réapparition en requalification de Calgary Games : Quelle est la réelle valeur de Calgary Games ? [lire l'édition par ce lien] Nous pointions alors, parmi les raisons de douter de son succès dans le Prix d'Amérique 2023, "l'enjeu de sa qualification". Nous y sommes en plein. Les réactions de commentateurs scandinaves sous forme de certitude à l'égard du champion et de son succès à venir dans le Prix d'Amérique ZEturf Legend Race sont désormais à ranger dans le champ d'un conditionnel incertain.

Les engagés de la Q#5 - Prix de Bourgogne

COKSTILE ET VERNISSAGE GRIF ENTRENT EN SCÈNE

Ils sont 29 ce lundi sur la liste d'engagés du Prix de Bourgogne (Gr.2), Qualif#5 des Prix d'Amérique Races ZEturf, qui si disputera dimanche prochain à Vincennes. On y trouve cinq millionaires en euros. Sans surprise, Etonnant (Timoko), Délia du Pommereux (Niky) et Flamme du Goutier (Ready Cash) apparaissent dans ce groupe des plus riches et sont épaulés par Cokstile (Quite Easy) et Vernissage Grif (Varenne). Le premier est le tenant du titre de l'épreuve. Il y avait battu Vivid Wise As (Yankee Glide), Billie de Montfort (Jasmin de Flore) et Flamme du Goutier (Ready Cash) mais n'avait pu jouer un rôle actif dans la Legend Race (Gr.1) et le Prix de France - Speed Race (Gr.1). Vainqueur par la suite cette année de deux Groupes 1 en Europe, la Finlandia Ajo à Vermo et le Championnat Européen à Cesena, Cokstile est aussi le héros de l'International Trot à Yonkers en octobre avec à la clé une drive de son partenaire Vincenzo Dell'Annunziata très critiquée [lire notre édition du 18 octobre]. De son côté, Vernissage Grif pourrait effectuer ses débuts à Vincennes. Lauréat de deux Groupes 1 cette année dont la Loterie napolitaine, il sera le seul représentant "Goccciadoro" en cas de participation dimanche.
Victime d'une seime juste avant la Q#2, Gu d'Héripré (Coktail Jet) est sur la liste, tout comme ses partenaires d'entraînement Ampia Mede Sm (Ganymède) et Violetto Jet (From Above). Parmi ceux qui cherchent avec insistance une invitation au départ du Prix d'Amérique ZEturf, les "Baudouin" Hirondelle Sibey (Gazouillis) et Décoloration (Prince d'Espace) pourraient retenter leur chance. Quatre 5 ans déjà qualifiés pour le dernier dimanche de janvier bénéficient d'un engagement : Hip Hop Haufor (Up And Quick), Horsy Dream (Scipion du Goutier), Hussard du Landret (Bird Parker) et Hooker Berry (Booster Winner).

A voir aussi :
...
Le Prix des Centaures
en précieuse aide à la hiérarchie

La confrontation classique par excellence entre les 4, 5 et 6 ans, mise en scène dans le Prix des Centaures (Gr.1), jouera pleinement son rôle en terme de sélection. La confrontation réunit en effet les protagonistes de chaque gé...

Lire la suite
...
AG de la Société du Cheval Anglo-Normand

La Société du Cheval Anglo-Normand, association des éleveurs de Basse-Normandie, bien connue via ses ventes annuelles de yearlings et de foals à Caen, tenait ce vendredi son Assemblée Générale sur l'hippodrome de la Prairie. Devant une assemblé...

Lire la suite
...
Ino du Lupin dans une course sans concession

Dans une course au rythme très élevé sous l'impulsion d'Ibiki de Houelle (Love You), Ino du Lupin (Scipion du Goutier), la nouvelle pépite de l'écurie Marmion, domine de toute une classe dans la phase finale l'animateur de ...

Lire la suite
...
Le Trot
dans tous ses états

C’est déjà la fin. La 91ème réunion du meeting d’hiver, ce samedi, ferme une séquence commencée le jeudi 2 novembre 2023. L’affiche est belle, comme d’habitude, mais revêt pourtant cette année un ...

Lire la suite