...
Actualité - 30.12.2022

L'heure de la revanche pour les chevaux d'âge

Les deux premières épreuves qualificatives au Prix d'Amérique Legend Race ont été dominées par des représentants de la génération des "H". Hip Hop Haufor, Hooker Berry et Hussard du Landret ont décroché leur billet face à leurs aînés dans les Q1 et Q2, avant d'Horsy Dream ne remporte le Prix d'Amérique Races ZEturf Q4 - Prix Ténor de Baune (Gr.1). Dans le Prix d'Amérique Races ZEturf Q5 - Prix de Bourgogne (Gr.2), les données sont différentes. Les "anciens" se présentent cette fois en situation plus que favorable. Parmi ceux qui auront tout juste 6 ans en ce 1er janvier, Héraut d'Armes tentera de faire de la résistance et de confirmer la tendance du début d'hiver.

Précédemment dans les Prix d'Amérique Races
Avec Hip Hop Haufor (Up And Quick), Italiano Vero (Ready Cash) et Ampia Mede Sm (Ganymède), Christian Bigeon, Philippe Allaire et Fabrice Souloy se sont vus remettre un carton d'invitation dans la Q1 - Prix de Bretagne. Sanctionné avec Hussard du Landret (Bird Parker), Benoît Robin a pu effacer rapidement sa déception en s'intercalant entre Hooker Berry (Booster Winner) et Etonnant (Timoko) dans la Q2. Samedi dernier, Horsy Dream (Scipion du Goutier) et Idao de Tillard (Sévérino) ont remporté la Q4 et la Q3. La jeunesse a fait fort dans les premiers épisodes du feuilleton Prix d'Amérique Races.

A tout seigneur, tout honneur. Beaucoup de regards seront braqués sur Etonnant (Timoko). Le pensionnaire de Richard Westerink est un "résistant" chez les chevaux d'âge. Pour diverses raisons, beaucoup sont absents, ce qui a bouleversé les engagements pour certains. Les deux premières Prix d'Amérique Races ZEturf ont été remportées par des 5 ans, qui se sont parfaitement engouffrés dans la brèche. Si on a parlé de la génération des "I", celle des "H" a clairement pris de l'épaisseur. Ce contingent fera partie des rivaux à redouter pour Etonnant le jour J.
Un peu malade à son retour des Etats-Unis, le champion du Sud-Ouest a dû faire l'impasse sur la première qualif. Troisième dans la seconde manche, il a prouvé qu'il était dans un timing plus acceptable. Ferré, il a réalisé une belle valeur. Sa performance était en deçà de sa victoire en 2021 (1'13''1 contre 1'11''4) mais elle va lui permettre de monter en puissance. C'est clairement ce que l'on attend de lui dimanche. Il sera la tête d'affiche de Prix d'Amérique Races ZEturf Q5 - Prix de Bourgogne (Gr.2). Le double millionnaire n'a jamais vaincu sur ce parcours des 2.100 mètres - autostart, qui n'est pas son préféré, en quatre sorties, mais a terminé deuxième du dernier Prix René Ballière (Gr.1), battu par Vivid Wise As (Yankee Glide), le grand absent dominical. Avec le numéro 4, on attend clairement une grande performance de sa part avant, peut-être, une tentative dans le Prix de Cornulier (Gr.1) [lire notre précédente édition].
Grâce à Etonnant notamment, les chevaux d'âge, plutôt discrets jusqu'ici, peuvent reprendre la main. "Richard m'a dit que le cheval a bien travaillé. Tous les feux sont au vert", nous a dit Anthony Barrier. "Tactiquement, je ne sais pas comment on va faire, cela dépendra du rythme, mais il faut qu'il nous fasse un vrai bon boulot à quelques semaines des échéances. Sa dernière course est très bonne, il avait besoin de ça."
Déjà qualifié aux gains, Etonnant a décroché un ticket dans la Q2. Un deuxième ce dimanche ravirait quelques rivaux, puisque cela libérerait une place supplémentaire par les gains lors du dernier dimanche de janvier.

INTERVIEW EXPRESS DE THÉO DUVALDESTIN
24h au Trot.- Peut-on parler d'un coup de malchance en dernier lieu ?
Théo duvaldestin.- Tout à fait. C'est une jument qui ne galope jamais. On ne lui en veut pas. Elle est bien rentrée et on n'a pas travaillé très fort depuis.
Quel est l'objectif avant les échéances qui s'annoncent ?
La jument est bien. Elle partira en première ligne (le 3) et peut prendre une place. On veut qu'elle fasse une bonne ligne droite, mais sans faire trop fort non plus. À trois semaines du Prix de Cornulier, le timing est bon. Après la course de dimanche, l'entraînement deviendra un peu plus intensif.




Flamme du Goutier, avant de monter dans les tours
Tenante du titre du Prix de Cornulier et troisième du dernier Prix d'Amérique Legend Race, Flamme du Goutier (Ready Cash) aura encore de grandes ambitions au cours de ce mois de janvier. Après avoir séduit dans la Q1, elle nous a laissé en "plan" dans la Q2, se montrant fautive dès les premiers mètres de course. Théo Duvaldestin nous a confié que la jument n'était pas encore en condition optimale (lire ci-contre), mais elle n'a sans doute pas besoin de cela, d'autant que le numéro est parfait (le 3). Il correspond en tout cas au souhait de son pilote. Quatrième l'an passé, alors qu'elle s'élançait en seconde ligne, la pensionnaire de Thierry Duvaldestin peut faire, au moins, aussi bien dans une épreuve qui n'apparaît pas d'un niveau extraordinaire cette saison.

Palmarès du Prix d'Amérique Races ZEturf - Q5 - Prix de Bourgogne
RECORD : TEXAS CHARM 2013 - 1'10''
◊ 2022 : COKSTILE - 9 ans - Quite Easy x Joystile - 1'10''9 - E. Bondo - G. Gelormini
◊ 2021 : FACE TIME BOURBON - 6 ans - Ready Cash x Vita Bourbon - 1'10''4 - S. Guarato - B. Goop
◊ 2019 : BILLIE DE MONTFORT - 8 ans - Jasmin de Flore et Quismy de Montfort - 1'10''6 - S. Guarato - G. Gelormini
◊ 2018 : BOLD EAGLE - 8 ans - Ready Cash et Reethi Rah Jet - 1'11''8 - S. Guarato - F. Nivard
◊ 2017 : BOLD EAGLE - 7 ans - Ready Cash et Reethi Rah Jet - 1'10''5 - S. Guarato - F. Nivard


Sa dernière course était très bonne
Anthony Barrier

Délia du Pommereux (Niky) mérite le plus grand respect. Deuxième du Prix de France - Speed Race, elle a bouclé le précédent meeting d'hiver sur une belle note, après pas mal de déceptions. Depuis, la pensionnaire de Sylvain Roger a soufflé le chaud et le froid. Pour son retour sur la cendrée de Vincennes, elle a plutôt laissé une belle impression. Plaquée, elle est venue s'emparer de la sixième place (après enquête). Sans faire d'effort toutefois dans le parcours, elle a terminé vite et a fait afficher les meilleurs 200 derniers mètres en 1'06''5. On attend une confirmation de cette tendance positive sur ce parcours où elle a réalisé plusieurs de ses plus beaux exploits (neuf podiums en quatorze tentatives dans un succès mémorable dans le Prix de France 2021).
Elle sera pieds nus et a hérité du numéro 5 derrière l'autostart. Si elle ne cherche pas coûte que coûte un billet pour le 29 janvier, une place parmi les trois premiers est envisageable.

Un classement final beaucoup plus essentiel pour Décoloration (Prince d'Espace), qui fait partie des six chevaux déjà vus dans les deux premières qualifs. Quatrième en dernier lieu, elle a fini de belle manière, sans avoir le temps de remonter Etonnant. Beau joueur, son entraîneur, Jean-Michel Baudouin avait dit : "Elle remet les pendules à l'heure. Il faut maintenant espérer qu'elle se qualifie dans le "Belgique" (Qualif #6)." Il est clair que sa jument est plus performante sur les parcours de tenue, mais si elle jouait finalement le contre-pied en décrochant son ticket sur un parcours de vitesse. Son driver, Gabriele Gelormini, tenant du titre, nous a déclaré : "La jument est bien et aura pour elle son expérience. Avec une course rythmée, elle peut être troisième, même si ce ne sera pas facile."

Quel rôle pour les "H" cette fois ?
Hooker Berry (Booster Winner) et Hussard du Landret (Bird Parker) ont décroché le précieux sésame dans la Qualif 2. Cette fois, tous deux seront ferrés, avec des numéros peu enviables. Le premier nommé a hérité du numéro 9 et ses chances sont quasi inexistantes. Son contemporain partira en seconde ligne, le long de la corde, derrière Cokstile. "Le cheval a bien sa pris sa course, il est comme je le souhaite", a signalé son mentor Benoît Robin. "Il reste ferré, mais de manière assez légère. Le numéro me convient, car il aura moins d'efforts à fournir ainsi. On va suivre et on ne se privera pas d'une petite place s'il y a des défaillances."
Fautif il y a une semaine, Héraut d'Armes (Ready Cash) a trouvé une place et remet le couvert. Objectif podium. "Je pense qu'il est resté bien", a déclaré JMB. "Il reste compliqué et s'est montré impatient. Je ne vais pas changer grand-chose, juste mettre un peu plus de freins..."
Représentée aux couloirs 8, 9, 10, 13, 15, 16 et 18, la génération des 6 ans (français et étrangers confondus) n'a pas été gâtée.

PARTANTS VINCENNES - Dimanche 1er Janvier
4 PX D'AMERIQUE RACES ZETURF Q5 - (15H15)
Premium - Att. - (2) - Internationale-auto. - 120 000 € - 2 100m
1. COKSTILEV. Piscuoglio dell'Annunzia .
2. GU D'HERIPREB. Rochard
3. FLAMME DU GOUTIERT. Duvaldestin
4. ETONNANTA. Barrier
5. DELIA DU POMMEREUXP. Y. Verva
6. ZARENNE FASE. Raffin
7. VERNISSAGE GRIFA. Gocciadoro
8. BLEFF DIPAA. Abrivard
9. HOOKER BERRYT. Ouvrie
10. HUSSARD DU LANDRETB. Robin
11. AMPIA MEDE SMF. Nivard
12. FAKIR DE MAHEYM. Mottier
13. BEADSY. Lebourgeois
14. DECOLORATIONG. Gelormini
15. HERAUT D'ARMESJ.-M Bazire
16. HOKKAIDO JIELD. Thomain
17. VIOLETTO JETF. Ouvrie
18. HANNA DES MOLLESL. Cl. Abrivard

A voir aussi :
...
Théo et Clément Duvaldestin,
frères d'A(r)mérique

Dans le Prix d’Amérique Races ZETurf Legend Race , il y a une course dans la course, celle des frères, Clément et Théo Duvaldestin, qui vont s’affronter, pour le compte de leur père, respectivement ...

Lire la suite
...
Kaparka ouvre facilement son palmarès

Première course du programme breton et déjà une belle impression laissée par Kaparka (Earl Simon). Le représentant de Thierry Duvaldestin s'impose d'autant plus facilement que son principal opposant Kong (Ecu Pierji) s'est perdu dans ses allures ...

Lire la suite
...
Koctel du Dain
une question de style

Le dernier tournoi au rôle de tremplin pour les mâles vers le Prix Comte Pierre de Montesson (Gr.1) réunira une forte délégation internationale. Le Prix Paul Viel (Gr.2) compte pas moins de sept candidats étrangers, ...

Lire la suite
...
Kalamity d'Héripré
découvre de nouvelles rivales

À trois semaines du premier grand rendez-vous classique proposé aux 3 ans, le Prix Roquépine (Gr.2) offre une ultime possibilité de se tester entre elles aux meilleures pouliches du moment. La hiérarchie qui a émergé ces dernières semaines sera ...

Lire la suite