Présentation de course - 30.12.2022

Dimo d'Occagnes ou le sens de l'histoire

La dernière réunion de l'année 2022 a une saveur encore plus particulière pour les douze apprentis qui se rangeront sous les ordres du starter samedi sur les coups de 15h50. Remporter le Prix Yvonnick Bodin, c'est pour eux marcher sur les traces des Matthieu Abrivard, Nathalie Henry, Damien Bonne, Camille Levesque, Antoine Wiels et autres Alexandre Abrivard qui se sont tous ensuite hissés au plus haut niveau de la spécialité.
Parmi tous les vainqueurs de ce Groupe 3, Camille Levesque présente la singularité de s'être imposée à deux reprises, en 2005 avec Kevisa (Capriccio) et en 2012 avec Quarry Bay (Cygnus d'Odyssée). Une singularité que Mathilde Colas et Loanne Fauchon se verraient sûrement bien partager avec leur aînée. L'une comme l'autre ont en effet déjà remporter ce Prix Yvonnick Bodin et peuvent espérer raisonnablement marcher sur les pas de Camille Levesque.

Les filles en force
Alors qu'elles n'étaient que trois lors de la première édition de cette épreuve qui rend hommage à un jeune jockey tragiquement décédé à la suite d'une chute sur l'hippodrome de Cabourg il y a plus de vingt ans, les jeunes femmes seront majoritaires (sept sur douze) sur la ligne de départ lors de cette édition 2022. Si Nathalie Henry s'est imposée dès 2002, la domination de la gent masculine a été nette toutes les années suivantes, à l'exception des succès de Camille Levesque. Mais la tendance s'est depuis résolument inversée. Sur les huit dernières éditions, six sont ainsi revenues à des jeunes femmes, dont les deux dernières avec Mathilde Colas en 2020 avec Brillant Madrik (Lilium Madrik) et Loanne Fauchon avec Florida Sport (Tornado Bello).

PARTANTS VINCENNES - Samedi 31 Décembre
7 PX YVONNICK BODIN - (15H50)
Premium - Monté - (3) - Apprentis-lads-jockeys - 90 000 € - 2 700m
1. EL CAPITANOK. Petitjean
2. ENSOLEILLEEM. Durville
3. FOUGUE DU DOLLARM. Beudard
4. ECLAT DE VERREA. Gendrot
5. FIASCHETTOE. de Jesus
6. DIGNE ET DROITM. Darbord
7. EPSOM D'HERFRAIEI. Fraigne
8. EDITION GEMAE. Lacomblez
9. DJANGO DU BOCAGEE. Croisic
10. DIMO D'OCCAGNESM. Colas
11. FLORIDA SPORTL. Fauchon
12. CARIOCA DE LOUTh. Roullier



Dimo d'Occagnes lors de son récent succès. (© Aprh)

Tout récent vainqueur à ce niveau en pros devant des chevaux de Groupe 1 comme Dynasty Péji (Prodigious) et Freeman de Houelle (Vigove), fautif à la fin, Dimo d'Occagnes (Timoko) portera les espoirs de la première qui va le découvrir. "Son dernier travail jeudi matin est bon, nous informe Antonio Ripoll Rigo, son entraîneur. Je pense que cela va lui faire du bien de porter un petit poids, lui qui a toujours couru en pros, et que c'est donc une bonne idée de courir ce Prix Yvonnick Bodin. Sa dernière course où il s’est imposé va lui avoir donné du moral. Sa partenaire le monte pour la première fois mais je ne l’ai jamais vu faire une faute au monté (N.D.L.R. : il a été disqualifié début juin alors qu'il attaquait Fantaisie dans le dernier tournant). L'opposition est composée de bons chevaux. Maintenant, s'il est dans le même état de forme que l’autre jour ce que je crois et que Mathilde s’entend bien avec lui, il doit être dans les trois." Tenante du titre, Loanne Fauchon reforme le tandem de l'an dernier avec Florida Sport. Mais cette dernière n'aborde pas le rendez-vous dans les mêmes dispositions, puisqu'elle reste sur des courses en demi-teinte alors qu'elle s'était imposée il y a douze mois sur la lancée d'un précédent succès à ce niveau en pros.
Parmi les jeunes femmes en lice, Emma Lacomblez, qui a gagné 8 courses cette année en 65 courses, sera associée à Edition Gema (Prince Gédé), au sujet de laquelle Marc Sassier, son entraîneur, précise : "On l'avait beaucoup travaillée pour la course de Laval où elle s'est imposée et ça fait deux fois ensuite qu’elle ne court pas bien. Au lieu de continuer à la travailler dur, j’aurais dû lever le pied. Ce que l'on a fait depuis et elle a repris de la fraîcheur. Elle ne retravaille sérieusement que depuis une semaine. Elle était prête, ce qui lui manquait c’était de l’envie. Ça devrait être le cas. Souvent, la première fois avec elle, les jockeys ont un peu de mal avant de la comprendre mais Emma la connaît à l’entraînement. Ça reste une belle course pour elle".

Alan Gendrot, le numéro un des apprentis montés
Chez les apprentis au monté, la saison 2022 a été dominée par Alan Gendrot. Titulaire de 22 succès depuis le 1er janvier, il est le nouveau champion de France des apprentis dans la spécialité, avec une avance de plus de 80 points sur son suivant immédiat Alexandre Bodin. Pour que cette année prenne encore une autre dimension, le jeune Mayennais va tenter de remporter ce Prix Yvonnick Bodin où il sera le partenaire d'Eclat de Verre (Ludo de Castelle), avec lequel il a gagné en début d'année lors de la réunion du Prix d'Amérique Legend Race.



A voir aussi :
...
Kanem, le parfum de la belle histoire signée Devouassoux

Au chapitre des effets visuels du jour, et toutes choses égales par ailleurs, il y aura eu Ibiki de Houelle, Locki du Fer et KANEM (Express Jet) lors de cette réunion nordiste. Très grosse impression laissée par ...

Lire la suite
...
Devs Definitif lance sa saison 2024

Une course de rentrée à l'attelé aura suffi à DEVS DEFINITIF (Infinitif) pour retrouver son bon niveau. Celui qui lui avait permis de réaliser une belle année 2023 marquée par six podiums et une victoire. Dès sa deuxiè...

Lire la suite
...
Locki du Fer en (très) bon poulain

S'il avait dû partager la victoire avec L'Arc la dernière fois à Amiens, faisant dire au driver de celui-ci, Thierry Duvaldestin, qu'il s'agissait là d'une pointure, LOCKI DU FER (Uriel Speed) confirme ses capacités en remportant un second succè...

Lire la suite
...
La totale pour
Ibiki de Houelle

La victoire d'étape devant le vainqueur en série Ino du Lupin. La tête du classement général. Et le record absolu départ volté au Croisé-Laroche. Auteur d'un grand numéro, IBIKI DE HOUELLE (Love ...

Lire la suite