... © Aprh
En bref - 31.12.2022

Éleveurs 2022 : le même podium qu'en 2021

Les années se succèdent et se ressemblent dans les rangs des éleveurs. Jean-Philippe Dubois clôture l'année en tête avec un total de 147 victoires et 395.930 € de primes à l'éleveur perçues (données letrot.com). Il précède comme l'an dernier l'Écurie des Charmes (131 victoires et 290.999 €) et Rémi Boucret (100 victoires et 229.485 €). C'est le même podium, ordre compris, qu'en 2021. En 2020, l'Écurie des Charmes occupait la première place devant... Jean-Philippe Dubois.
Le quatuor leader de l'animateur de l'Écurie Victoria Dreams a pour nom sur la saison Happy Valley (Royal Dream // 5 victoires et 346.300 € de gains), Inoubliable (Prodigious // 2 vict. et 248.300 €), Have A Dream (Royal Dream // 2 vict. et 124.650 €) et Glamour Queen (Prodigious // 4 vict. et 105.850 €).

Apprentis : Romain Hue et Alan Gendrot au top

Avec 25 victoires (mais seulement 8 dans les courses d'apprentis et lads-drivers), Romain Hue conclut en tête dans le tableau des apprentis à l'attelé. En nombre de points (attribués en fonction des victoires et places), il clôture son exercice avec un total de 250,5. Avec 25 succès cette saison, il est aussi numéro 1 (devant Cédric Parys à 22). Romain Hue affiche... 49 victoires au 31 décembre et entame donc l'année 2023 toujours dans les rangs des apprentis. Son passage parmi les professionnels ne devrait évidemment pas tardé. Dans le classement aux points, son dauphin est Nicolas Brossard (227,5). Au monté, le titre revient à Alan Gendrot qui, lui aussi, domine le classement aux points, avec une avance de 85 points sur son suivant immédiat Alexandre Bodin (250 vs 165), et le classement aux victoires, puisqu'il a passé le poteau en tête à 22 reprises dans la spécialité. Cette réussite s'accompagne aussi du titre au Combiné

© Aprh
Une des 40 victoires de Gisèle Ambrogio en 2022

Gisèle Ambrogio, l'année record

L'année 2022 restera celle de tous les records pour Gisèle Ambrogio chez les amateurs. Avec 40 victoires, elle réalise sa meilleure saison effaçant ses marques de 1992 (36 succès) et 2001 (35). Elle domine largement le tableau des amateurs en laissant sa plus proche opposante Virginie Boudier-Cormy à nette distance (24 victoires en 2022). Établi par points (en fonction des victoires et places), le classement des amateurs se finalise par 561 à Gisèle Ambrogio contre 413 à sa dauphine Virginie Boudier-Cormy. La belle histoire vécue avec Gaétan (Vigove), douze victoires, est un des volets de la grande saga 2022 de Gisèle Ambrogio. Cette dernière aura aussi atteint le chiffre record de 600 victoires le 23 novembre dernière en menant au succès Dornado (Flash de Cossé) à Marseille-Borély. Elle en est à 602 au 31 décembre. Au monté, le titre revient à Dorice Mulot.

Idao de Tillard et Etonnant, à chacun son titre

Avec 720.300 € d'allocations collectées en 2022, incluant deux Groupes 1 (le Prix de Sélection et le Critérium Continental), Idao de Tillard (Sévérino) est le trotteur français le plus riche de l'année dans l'Hexagone. Il précède de très peu Just A Gigolo (Boccador de Simm), à la tête pour sa part de quatre Groupes 1 (Critérium des Jeunes-Prix Comte Pierre de Montesson, Prix Albert Viel, Critérium des 3 Ans et Prix Ready Cash) avec des gains annuels arrêtés à 706.700 €.
Pourtant, il est un représentant tricolore qui a encore fait mieux qu'eux. Mais il faut dans ce cas agglomérer ses résultats étrangers. Etonnant (Timoko) revendique en effet trois titres de Groupe 1 (Grand Critérium de Vitesse de la Côte d''Azur, Elitloppet et Grand Prix de Wallonie) et 1.073.675 €.

A voir aussi :
...
Théo et Clément Duvaldestin,
frères d'A(r)mérique

Dans le Prix d’Amérique Races ZETurf Legend Race , il y a une course dans la course, celle des frères, Clément et Théo Duvaldestin, qui vont s’affronter, pour le compte de leur père, respectivement ...

Lire la suite
...
Kaparka ouvre facilement son palmarès

Première course du programme breton et déjà une belle impression laissée par Kaparka (Earl Simon). Le représentant de Thierry Duvaldestin s'impose d'autant plus facilement que son principal opposant Kong (Ecu Pierji) s'est perdu dans ses allures ...

Lire la suite
...
Koctel du Dain
une question de style

Le dernier tournoi au rôle de tremplin pour les mâles vers le Prix Comte Pierre de Montesson (Gr.1) réunira une forte délégation internationale. Le Prix Paul Viel (Gr.2) compte pas moins de sept candidats étrangers, ...

Lire la suite
...
Kalamity d'Héripré
découvre de nouvelles rivales

À trois semaines du premier grand rendez-vous classique proposé aux 3 ans, le Prix Roquépine (Gr.2) offre une ultime possibilité de se tester entre elles aux meilleures pouliches du moment. La hiérarchie qui a émergé ces dernières semaines sera ...

Lire la suite