... ©ScoopDyga
Résultat de course - 14.11.2020

Hohneck s'empare du témoin des 3 ans

Quand il a le parcours caché, il sait finir vite.
Philippe Allaire

Dans la course qui mène au Critérium des 3 Ans (Gr.1), en date du 20 décembre prochain, le Prix Abel Bassigny constituait la première étape réservée aux tout meilleurs. Il a permis à Hohneck de s'emparer du témoin comme dans une course de relais. Il y aura encore une étape, le 28 novembre prochain, avant la vraie "finale" le 20 décembre.

Philippe Allaire a conservé son titre dans ce Prix Abel Bassigny (Gr.2). Et pourtant Helgafell (Charly du Noyer) s'est incliné à la fin. L'explication ? C'est son compagnon d'entraînement Hohneck (Royal Dream) qui est venu décrocher la timbale dans un rush étourdissant, subtilisant la victoire à Hooker Berry (Booster Winner) qui, pourtant, réalise une grande performance en dominant pour la première fois son chef de file Helgafell. Cet exploit aura donc été insuffisant car il y a un esprit de corps chez les "Allaire". Quand l'un d'entre eux sous-performe, un autre vient le suppléer. L'entraîneur du vainqueur nous a confié : « Le cheval est vraiment sympa, il répète toutes ses courses et encaisse bien les efforts. Quand il a le parcours caché, il sait aller très vite. Il a tout d’un bon cheval. Il va continuer les engagements jusqu’au Critérium. » De son côté, Jean-Michel Bazire analyse à propos du premier accessit d'Hooker Berry : « Le poulain court bien. On a ramené le futur lauréat qui a fini plus vite que nous mais le mien ne démérite pas, il est toujours à l’arrivée. On suit le programme jusqu'au Critérium. »

Le chrono record de l'épreuve
En signant 1'12''0, les deux premiers établissent le nouveau record du Prix Abel Bassigny effaçant des tablettes les 1'12''7 de Bold Eagle en 2014. On comprend mieux dès lors les arguments de Philippe Allaire à propos de la défaite d'Helgafell : « L’autre jour, il a gagné facilement sans faire de vraie course et, aujourd'hui, il soufflait après la course. C’est un peu une deuxième tentative de rentrée si on peut dire. Elle va lui faire du bien. »

D'où vient-il ?

C'est un euphémisme d'écrire qu'Hohneck est bien né ! Issu du croisement de Royal Dream 1'10'' avec une fille de Ready Cash 1'10'', soit le jumelé gagnant du Prix d'Amérique 2013, à l'origine aussi de Havana d'Aurcy, la lauréate du Critérium des Jeunes, il est le premier produit de Caranca 1'14'' (quatre victoires et 53.120 €). Le suivent Impéria Védaquaise 1'14'' m. (Prodigious), Jubéo Védaquais (Thorens Védaquais), qualifié en mai, et Kastel Védaquais (Royal Dream). Caranca est, tout bonnement, la propre soeur des classiques Dawana 1'10'' et Gotland 1'11''. Leur mère, Sanawa 1'13'' (2006-Jeanbat du Vivier), a gagné le Critérium des Jeunes.

4e | PRIX ABEL BASSIGNY
Att - 2175 m - Groupe 2 - 85 000 €
HOHNECK 1'12"
Royal Dream x Caranca (Ready Cash)
Driver : Y. Lebourgeois - Entraîneur : P. Allaire
Propriétaire : P. Allaire - Eleveur : J. P. Guay
2e Hooker Berry 1'12"
3e Helgafell 1'12"2
4e : Hades de Vandel - 5e : Helboy d'Alesa - 6e : Heart Of Gold - 7e : Herik d'Heripre
A voir aussi :
...
Harmoniously confirme à un échelon supérieur

De bons 4 ans étaient au départ du Prix du Palais-Royal, où les deux favoris He And Me (Bird Parker) et Hatha Josselyn (Charly du Noyer) se sont montrés fautifs. La sagesse, c'est l'une des principales qualités d'Harmoniously (...

Lire la suite
...
Jina de l'Ormerie, une 2 ans qui a du talent

Dans l'épreuve réservée aux pouliches de 2 ans, ce mercredi à Enghien, il y a eu un beau match final. Jina de l'Ormerie (Amiral Sacha) a su venir à bout de la la pouliche de Philippe Allaire Jélica Vé...

Lire la suite
...
Fin de carrière pour Eagle Eye Sherry

Meilleure pouliche de 3 ans suédoise l'an dernier, Eagle Eye Sherry (Bold Eagle) ne courra plus a annoncé Björn Goop son entraîneur sur son site internet. Elle a été éliminée en demi-finale de la Breeders Crown dimanche à ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite