... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 14.11.2020

Milliondollarrhyme, un nom à apprendre

Il l'a fait comme un cheval de classe.
éric raffin

Aux côtés des meilleurs 3 ans, les débuts à Vincennes du suédois Milliondollarrhyme étaient l'attraction dans le Prix du Languedoc (Groupe III). A juste titre puisque le fils de Ready Cash âgé de 6 ans s'est imposé plaisamment à l'issue d'un sprint décisif.

C'est ce qui s'appelle une belle carte de visite. A 6 ans, Milliondollarrhyme, qui a toujours évolué à un bon niveau dans son pays d'origine, compte déjà deux finales de l'Elitloppet (2019 et 2020), terminant à chaque fois à la 4ème place, mais encore une 2ème place dans le Jubileumspokalen (Gr. 1) l'an dernier qui a scellé son nouveau statut au sein de l'élite, et une victoire dans un Groupe 2. De quoi traverser l'Europe du Nord jusqu'à Vincennes avec de solides ambitions, d'autant que la qualité de sol de la piste de Vincennes a permis à son entourage de le présenter pieds nus pour la troisième fois seulement de sa carrière. Pourtant, Fredrik Larsson, son entraîneur, et Arthur Leportier, son lad français, ont dû se faire quelques soucis dans le dernier tournant quand ils ont vu leur cheval bloqué de toutes parts sur une deuxième ligne dans le sillage de Ce Bello Romain (Jam Pridem). "Je n'ai pas eu mes aises dans le tournant final, ce qui a failli me coûter cher, reconnaissait d'ailleurs Éric Raffin qui le découvrait, mais il a super bien jailli quand il a eu l'ouverture, il l'a fait comme un cheval de classe. C'est une top découverte !"
Mais certainement pas une surprise pour son lad : "Au fond de nous, on savait qu'il réussirait à Vincennes, il a les allures pour cela, et sur la distance. Éric lui a donné le bon parcours et ne lui a pas fait mal". Car c'était aussi l'un des objectifs de cette prise de contact avec Vincennes puisque Milliondollarrhyme dispose à son programme de deux autres engagements dans le mois qui vient (le 23 novembre et le 10 décembre). Il va donc bien falloir apprendre à prononcer son nom.

D'où vient-il ?

Bis repetita pour Ready Cash 1'10'', dont le fils, Alto de Viette, donne le lauréat de la première course, le Prix Louis Tillaye, en Heartbreaker One, et qui, lui-même, procure, en production directe, le vainqueur, scandinave, de la troisième compétition, le Prix du Languedoc, Milliondollarrhyme. Ce hongre de 6 ans est fort bien né, puisque sa mère n'est autre que Nursery Rhyme 1'11'' (Credit Winner), une gagnante de Breeders' Crown, en Suède, où cette famille maternelle standardbred classique est implantée depuis une demi-douzaine de générations. En termes d'inbreedings, Speedy Crown (5x6x5) et Bonefish ((5x5) sont les références phares du pedigree.

3e | PRIX DU LANGUEDOC
Att - 2850 m - Groupe 3 - 70 000 €
MILLIONDOLLARRHYME 1'13"4
Ready Cash x ()
Driver : E. Raffin - Entraîneur : F. B. Larsson
Propriétaire : Mdr Trotting Hb - Eleveur : Fonds de Courses
2e Ce Bello Romain 1'13"4 Jam Pridem x Miss Echo Bella
3e Dreambreaker 1'13"5 Offshore Dream x Brooke Boko
4e : Coach Franbleu - 5e : Violetto Jet - 6e : Alcoy - 7e : Clarck Sotho
A voir aussi :
...
Héroïne du citrus exacte au rendez-vous

"Héroïne du Citrus (Bilibili) est bien sur la fraîcheur !" Voilà les premiers mots d'Alexandre Abrivard, son partenaire, à son retour aux balances. La représentante de l'Ecurie de Jean-Pierre Barjon s'est imposée avec beaucoup de facilité dans ...

Lire la suite
...
Isla Jet
comme une pouliche de groupe

Auteure d'un retour sortant de l'ordinaire, Isla Jet est revenue arracher la décision au prix d'un sprint décoiffant dans le Prix de Picardie, qui réunissait un lot de 4 ans très intéressants.

Lire la suite
...
Un "Banville"
peut en cacher une autre

Troisième, Jewel de Banville n'a pas démérité. Mais dans ce Prix Urgent (Groupe 3), les lauriers sont revenus à Jessy de Banville, également élevée par la famille Duprey.

Lire la suite
...
Fée de Ranchval se transcende

Meilleure finisseuse, dans une arrivée serrée, Fée de Ranchval (Opium) remporte son deuxième Quinté+, associée à Matthieu Abrivard. La femelle de 7 ans a donné raison à son entraîneur, Emmanuel Varin, qui pour la première a ...

Lire la suite