... ©DR
Actualité - 06.01.2023

Voeux de Jean-Pierre Barjon : Président, candidat, les deux ?

C'est avec le costume de Président dans sa dernière année de mandature que Jean-Pierre Barjon présente ses voeux 2023 dans une vidéo diffusée ce vendredi en fin de journée. Mais en cette année électorale, impossible de ne pas chercher à savoir s'il s'agit aussi du futur candidat à sa propre succession qui s'adresse aux membres et sociétaires du Cheval Français. À chacun de se faire son propre avis : ira ou n'ira pas ? Jean-Pierre Barjon, sans aucun doute de façon volontaire, laisse autant d'indices pour une option que pour l'autre. Et même quand on lui a demandé directement.

"C'est la dernière fois que je m'adresse à vous... au titre du mandat que vous m'avez confié." L'introduction des voeux donne tout de suite le ton. Pour ce troisième exercice qu'on aurait qualifié par le passé "imposé" et devenu plutôt aujourd'hui un exercice de style, Jean-Pierre Barjon dresse ainsi le bilan de son équipe, non pas d'une année mais bien de trois ans de mandature marqués par des événements conjoncturels exceptionnels comme le coronavirus, l'inflation liée à l'invasion de l'Ukraine et les effets du réchauffement climatique. Le Président élu en décembre 2019 choisit comme porte-étendard la recherche permanente de ressources pour les socio-professionnels, arborant ainsi des résultats chiffrés en hausse : "de 254 millions d'euros d'allocations en 2019 à près de 300 millions en 2023". Entre fierté d'un Président en exercice et argument de campagne, les deux approches sont possibles et légitimes. Un point partout. Puis la petite phrase "ensuite il ne restera plus qu'à faire nos cartons" est aussitôt complétée par "pour quitter la Rue d'Astorg" et surtout "afin de travailler encore plus efficacement avec France Galop, le PMU et la FNCH dans un même bâtiment au quartier des Batignolles". Enfin, Jean-Pierre Barjon conclut en évoquant justement les élections et en appelant à des candidatures : "aujourd’hui si la société est en ordre de marche pour relever les nouveaux et nombreux défis à venir, elle a et aura besoin de femmes et hommes engagés, convaincus et impliqués pour assurer son futur." À bon entendeur ayant le bon décodeur.

INTERVIEW DE Jean-Pierre Barjon

Dans quel état d'esprit êtes-vous pour aborder la dernière ligne droite de cette mandature ?
Je suis concentré, plein d’énergie et si on doit faire une analogie avec les courses puisque vous évoquez la dernière ligne droite, je me sens motivé pour aller chercher la victoire pour notre projet.

Comment définissez-vous la victoire ?
C'est avoir tenté de mettre en oeuvre toutes nos promesses et au premier rang desquelles délivrer, délivrer, délivrer : le mot-clé de cette mandature. Seule la victoire est belle et seule notre capacité à avoir tenu nos engagements nous honorera.

Aviez-vous imaginé le rôle de Président de LeTROT aussi prenant ?
Le niveau d’implication, dès lors qu’on s’engage dans un challenge, est propre à chacun et dépend totalement de la personnalité. En revanche, ce que je n’avais pas imaginé, c’est la complexité de la gestion globale de l’institution au-delà de LeTROT. Je veux parler des rôles d’administrateur du PMU, de la Présidence d’Equidia, de la co-présidence de la FNCH : cela représente une responsabilité commune avec Édouard de Rothschild de 3500 salariés avec une diversité de métiers incroyable et des contraintes importantes. Autant d’éléments qui font des courses françaises une industrie lourde, générant près de 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires. C’est une forte responsabilité qui dépasse d’ailleurs les seuls contours de la société du Cheval Français.

S'il fallait extraire, trois totems, trois marqueurs de ces trois ans passés, quels seraient-ils ?
La création de valeur via les allocations
Le positionnement du marketing de l’offre avec les standards de la grande consommation
La responsabilité du Trot au sein de la filière

Qu'est-ce qui serait moteur pour solliciter un second mandat et au contraire qu'est-ce qui vous freinerait ?
Sur le premier point, ce serait la curiosité et la volonté de poursuivre la vision car l’histoire est longue et doit encore s’inscrire dans le futur. C’est un travail de chaque jour.
Mais le job est full-time, passionnant par les enjeux mais suscitant une abnégation parfois démesurée dans le cadre d’une fonction bénévole. Un mandat de quatre ans est nécessaire pour mettre en oeuvre sa vision mais c'est également long.

Avez-vous un imaginé un calendrier pour annoncer votre décision ?
Non. Ce que je peux vous dire c'est que pour solliciter un deuxième mandat, il faut en avoir envie. Comme je le disais dans les voeux ou à l’instant, c’est une industrie lourde nécessitant de l’énergie, de nouveaux talents pour aller avec une nouvelle génération. Mais notre première responsabilité est donc de faire en sorte que les élections accueillent de nouveaux candidats, des projets et que la vie associative se déroule selon ses statuts. Et il faut que les élections permettent d’enrichir les quatre ans à venir.

Le calendrier électoral de 2023
S'il faudra attendre encore quelque temps pour connaitre les dates exactes des élections 2023, on peut rappeler ici l'enchaînement des différents scrutins :
De septembre à décembre
1. Renouvellement du collège des membres associés
2. (fin septembre) : déclaration des candidats à la présidence le LeTROT
3. Élection des représentants des différents collèges socioprofessionnels
4. Élections au sein des fédérations
5. Élections des deux représentants des sociétés Premium
6. Élection du Président de la société-mère

Un nouveau Directeur des Fonctions Support et de la Transformation
Arnaud Barentin est nommé Directeur des Fonctions Support et de la Transformation et prendra ses fonctions auprès de la société mère du Trot à compter du lundi 9 janvier. Il sera chargé de proposer un nouveau mode d’organisation en transversalité avec tous les départements et directions du Trot. Il pilotera également les nouveaux projets de développement et de modernisation des fonctions support. Il assistera le Président dans la gestion des structures de l'Institution.

La commission d'appel au calendrier des semaines à venir
Très attendu (voire plus) par nombre de professionnels des courses, le projet de mise en place d'une commission d'appel apparaît dans les agendas de 2023 dixit Jean-Pierre Barjon dans ses voeux : "Concernant notre dernier engagement, la création d’une commission d’appel, ce sujet sera traité et mis en œuvre au premier trimestre de cette année."


Et les chevaux dans tout ça ?
Positionné sur les marchés du trot, aussi bien sur le plan national qu'à l'international, Jean-Pierre Barjon est ce qu’on peut appeler un propriétaire global qui intègre la dimension élevage dans une politique déterminée d’achats. Et s’il aime toujours autant son activité de propriétaire, c’est qu’il y retrouve les mêmes aspects que celui de chef d’entreprise, avoir une vision à 3 ou 4 ans : "On construit des ponts dans l’espace temps en espérant des performances éclatantes dans l’avenir. C’est un challenge à trois dimensions qui me passionne car il faut avoir les bonnes inspirations. Aux États-Unis, on m’a proposé des saillies de Walner il y a deux ans, je ne voyais pas ce qu’on pouvait en faire. Aujourd’hui, ça n’a pas de prix, tellement c’est recherché. J’adore donc être acteur de son ambition selon un mélange de vision, de prise de risque, de chance et d’histoires humaines pour bien s’entourer."





Pour mieux saisir l'état d'esprit de Jean-Pierre Barjon en ce début d'année, nous lui avons soumis un questionnaire du tac-o-tac sur des thématiques variées. En voici le résultat.

Meaulnes du Corta ou Bilibili ?
- Meaulnes
Deauville ou Lexington ?
- Deauville pour acheter, Lexington pour vendre
Trotteur Français ou Standardbred
- Les deux et bien mariés comme ils le sont déjà !
Champagne ou limonade ?
- Champagne, hélas (rires)
Sulky ou Étrier ?
- Étrier
Seine ou Méditerranée ?
- Méditerranée
Risque ou sécurité ?
- Risque
Conseil d'Administration ou conseil d'ami ?
- Conseil de bénévole !
Paris ou La Baule ?
- Paris
Baskets ou mocassins
- Baskets
Van Gogh ou Picasso ?
- Picasso
Jeu Simple ou Quinté ?
- Le futur Quinté
Club Uranie ou Sous-Marin ?
- Club Uranie
Modèle ou invention ?
- Invention
Étalon ou poulinière ?
- Poulinière
©Scoopdyga

A voir aussi :
...
Chaude ambiance vendredi soir à Vincennes !

La première soirée tropicale de la saison à Vincennes a été un grand succès vendredi avec quelques 7.000 personnes venues s'ambiancer au cours d'une nocturne mêlant food-court, concert et courses hippiques. Charmés par le spectacle, Harry Roselmack, ...

Lire la suite
...
Ganay de Banville, le premier succès de sa deuxième vie

La victoire était absente jusqu'alors de la deuxième vie de GANAY DE BANVILLE (Jasmin de Flore), celle que le performer classique a lancée depuis son retour à la compétition l'an dernier. Victime d'une longue interruption de carrière ...

Lire la suite
...
Le grand numéro de Jet Express

Toutes les meilleures choses ont une fin. À commencer par les séries de victoires. "Il y a de bon deuxième comme on l'a vu cette semaine avec Ino du Lupin", disait Sylvain Gérard DUPONT au micro d'Equidia avant ...

Lire la suite
...
Horsy Dream au mieux pour l'Elitloppet

Rencontré ce jeudi à Grosbois, quelques heures avant le voyage en avion de son représentant HORSY DREAM (Scipion du Goutier) pour Stockholm, Pierre Belloche nous a partagé son état d'esprit : "Le cheval a travaillé ce mercredi. Il est bien. Il ...

Lire la suite