... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 14.11.2020

Elie de Beaufour encore meilleur ici qu'ailleurs

Direction la finale du GNT avec un super engagement.
Jean-Michel Bazire

A trois semaines de la Finale du Grand National du Trot, Elie de Beaufour s'est offert une répétition générale sur la grande piste de Vincennes qu'il n'avait plus foulée depuis bientôt un an. Rien n'a changé : Vincennes est bien son royaume.

Un chiffre suffit à lui tout seul pour comprendre la réussite de ce fils de Royal Dream, auquel il offre au passage un second succès en l'espace d'une demi-heure après celui de Hohneck, à Vincennes : 87,5 %. C'est le taux de réussite d'Elie de Beaufour sur la cendrée parisienne ! "A Vincennes, il est vraiment très bien. Le sol est souple, ce qui l'arrange beaucoup", a avancé Jean-Michel Bazire au micro d'Equidia comme explication. En somme, Elie de Beaufour est encore meilleur à Vincennes alors qu'il est déjà très bon ailleurs, lui qui a signé en ce samedi son 19ème succès en 25 courses (76 % de réussite à la gagne) et dont la saison 2020 a été concentrée principalement sur la province avec, en point d'orgue, trois étapes du Grand National du Trot.
Trois courses qui lui ont suffit pour se hisser sur le podium du classement général et pour faire de lui le grandissime favori de la clôture. "Direction la finale du 6 décembre avec un super engagement", a d'ailleurs commenté le lauréat dès sa descente de sulky. Dès lors, pas besoin de puiser dans les réserves du cheval qui défend la casaque d'Eric Levallois pour s'imposer ce samedi. "Il va avoir beaucoup de courses dans l'hiver, donc je n'ai pas cherché à gagner de loin", expliquait encore JMB. Avec un double effet aussi en ce sens qu'Elie de Beaufour n'a pas écœuré son compagnon d'entraînement, Crusoé d'Anama, avec lequel il était à la lutte alors que ce dernier a eu un parcours beaucoup plus difficile. "Il le fait vraiment très bien, il a été bon, témoignait encore Jean-Michel Bazire sur son partenaire. Il avait un peu de gaz pendant le parcours mais je n'ai jamais été inquiet." On n'en doutait pas.

D'où vient-il ?

Quatrième vainqueur de Pignata 1’17'' (Capriccio), Elie de Beaufour est sa pépite. L'impressionnant hongre succède à Athos de Beaufour 1'13'' (145.870 €), Buster de Beaufour 1’12'' m. (243.890 €) et Dinata de Beaufour 1’15'' (81.350 €). Pignata 1’17'' a gagné trois courses et 23.630 €. Elle est d'une grande famille Levesque, celle de Plume Au Vent 1'16'' (1981-Bellino II), sa grand-mère, d'où Ingen 1’11'' (488.550 €), Barcarolle 1’15'' (213.093 €), Calumet 1'14'' (172.33 €) ou encore Falkland 1'14'' (157.709 €).

5e | PRIX D'ARGENTAN
Att - 2700 m - Course A - 65 000 €
ELIE DE BEAUFOUR 1'12"8
Royal Dream x Pignata (Capriccio)
Driver : J.-M Bazire - Entraîneur : J.-M Bazire
Propriétaire : E. Levallois - Eleveur : Ec. Cheffreville
2e Crusoe d'Anama 1'12"8 Ni Ho Ped d'Ombree x Jarifa d'Em
3e Dexter Chatho 1'12"9 Un Amour d'Haufor x Okoyama
4e : Coumba Kuky - 5e : Cyriel d'Atom - 6e : Elvis du Vallon - 7e : Dollar Soyer
A voir aussi :
...
L'Europe du trot
proposera 101 Groupes 1 en 2023

La tendance est à la reconduction de l’offre 2022. Après avoir atteint et finalement dépassé 100 Groupes 1 l’an dernier, le calendrier international européen reprend la même structure et annonce 101 Groupes 1 en 2023. Telles sont les données actuellement à ...

Lire la suite
...
Hulken Sisu montre un tout autre visage

Arrivé dans la team "Bazire" il y a environ deux mois, Hulken Sisu (Readly Express) avait laissé une impression correcte pour ses premiers pas pour son nouvel environnement dans le Prix d'Amérique Races ZEturf Q#4-Prix Ténor de ...

Lire la suite
...
Héroïne des Landes fait la différence pieds nus

Il fallait remonter au 2 février 2022 pour trouver la dernière fois que Sébastien Hardy avait déferré des quatre pieds Héroïne des Landes (Opium). Cette date correspond aussi à sa dernière course à Vincennes. Pieds nus ce ...

Lire la suite
...
Kifil de Bussy s'affirme

Le représentant de José Davet, Kifil de Bussy (Boccador de Simm) avait réussi de brillants débuts au trot monté (le 13 janvier) sous la selle d'Alexandre Abrivard. Quelques semaines plus tard, le style est toujours aussi plaisant. "Kifil ...

Lire la suite