... (© ScoopDyga)
Résultat de course - 14.11.2020

Elie de Beaufour encore meilleur ici qu'ailleurs

Direction la finale du GNT avec un super engagement.
Jean-Michel Bazire

A trois semaines de la Finale du Grand National du Trot, Elie de Beaufour s'est offert une répétition générale sur la grande piste de Vincennes qu'il n'avait plus foulée depuis bientôt un an. Rien n'a changé : Vincennes est bien son royaume.

Un chiffre suffit à lui tout seul pour comprendre la réussite de ce fils de Royal Dream, auquel il offre au passage un second succès en l'espace d'une demi-heure après celui de Hohneck, à Vincennes : 87,5 %. C'est le taux de réussite d'Elie de Beaufour sur la cendrée parisienne ! "A Vincennes, il est vraiment très bien. Le sol est souple, ce qui l'arrange beaucoup", a avancé Jean-Michel Bazire au micro d'Equidia comme explication. En somme, Elie de Beaufour est encore meilleur à Vincennes alors qu'il est déjà très bon ailleurs, lui qui a signé en ce samedi son 19ème succès en 25 courses (76 % de réussite à la gagne) et dont la saison 2020 a été concentrée principalement sur la province avec, en point d'orgue, trois étapes du Grand National du Trot.
Trois courses qui lui ont suffit pour se hisser sur le podium du classement général et pour faire de lui le grandissime favori de la clôture. "Direction la finale du 6 décembre avec un super engagement", a d'ailleurs commenté le lauréat dès sa descente de sulky. Dès lors, pas besoin de puiser dans les réserves du cheval qui défend la casaque d'Eric Levallois pour s'imposer ce samedi. "Il va avoir beaucoup de courses dans l'hiver, donc je n'ai pas cherché à gagner de loin", expliquait encore JMB. Avec un double effet aussi en ce sens qu'Elie de Beaufour n'a pas écœuré son compagnon d'entraînement, Crusoé d'Anama, avec lequel il était à la lutte alors que ce dernier a eu un parcours beaucoup plus difficile. "Il le fait vraiment très bien, il a été bon, témoignait encore Jean-Michel Bazire sur son partenaire. Il avait un peu de gaz pendant le parcours mais je n'ai jamais été inquiet." On n'en doutait pas.

D'où vient-il ?

Royal Dream 1'10'' est un étalon en pleine réussite et il s'illustre ici grâce à Elie de Beaufour, qui s'impose, une fois de plus, aisément. Elie de Beaufour est le frère utérin de Buster de Beaufour 1’12'' m. (243.890 €), Athos de Beaufour 1'13'' (145.870 €) et Dinata de Beaufour 1’15'' (41.040 €). Leur mère, Pignata 1’17'' (Capriccio), a gagné trois courses et 23.630 €. Elle est d'une grande famille Levesque, celle de Plume Au Vent 1'16'' (1981-Bellino II), sa grand-mère, d'où Ingen 1’11'' (488.550 €), Barcarolle 1’15'' (213.093 €), Calumet 1'14'' (172.33 €) ou encore Falkland 1'14'' (157.709 €). Les produits répertoriés les plus récents de Pignata sont Iman de Beaufour, un mâle de Dollar Macker, et Jet Dream Beaufour, propre frère d'Elie de Beaufour.

5e | PRIX D'ARGENTAN
Att - 2700 m - Course A - 65 000 €
ELIE DE BEAUFOUR 1'12"8
Royal Dream x Pignata (Capriccio)
Driver : J. Bazire - Entraîneur : J. Bazire
Propriétaire : E. Levallois - Eleveur : E. Cheffreville
2e Crusoe d'Anama 1'12"8
3e Dexter Chatho 1'12"9
4e : Coumba Kuky - 5e : Cyriel d'Atom - 6e : Elvis du Vallon - 7e : Dollar Soyer
A voir aussi :
...
Allegra WF et Björn Goop
l'Europe triomphe

Après les 59/1 affichés par Étonnant dans le Prix de Paris, les 36/1 de Geisha des Prés, voici les 94/1 d'Allegra WF dans ce Prix Reverdy - Prix de la Mayenne.

Lire la suite
...
Diamant de Tréabat
de son plus bel éclat

Abonné aux petites places dans les belles épreuves montées pour chevaux d'âge, Diamant de Tréabat a décroché la plus belle belle pépite de sa carrière en cette fin de meeting.

Lire la suite
...
Châtillon-sur-Chalaronne : un an après

L'hippodrome de Bel Air à Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) ouvrira ses portes demain lundi après un an sans course. Frappée de plein fouet par le confinement l'an dernier, la Société des Courses n'avait pas souhaité rouvrir en juin à huis-clos. ...

Lire la suite
...
Les matrones de la semaine : Gitane du Rib et Histoire Moderne, le modèle, mais aussi le pedigree

Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas à une, mais à deux matrones que nous nous intéressons cette semaine, à savoir celles dont descendent les deux « reines de beauté » sacrées lors du Concours National de Sélection s’é...

Lire la suite