... © Hippodrome de Laval
Résultat de course - 15.11.2020

Ganay de Banville : dans la peau du favori de la finale nationale

« Il est solide, facile à driver, possède un super moteur et est élégant. De ce point de vue, j’aime à l’appeler mon petit Dorgos de Guez.
Jean-Michel Bazire

Jean-Michel Bazire a "pris son pied" dans la Finale du Trot Open des Régions Ajou-Maine des 4 ans avec Ganay de Banville. Vu le style de la victoire du fils de Jasmin de Flore, il faudra être très fort pour devancer ce tandem dans la finale nationale des 4 ans le 6 décembre à Vincennes.

Cheval en devenir, Ganay de Banville (Jasmin de Flore) se paye le luxe de faire le doublé Finale du Trot Open des Régions des 3 et 4 Ans sur l'hippodrome de Bellevue-La-Forêt. Avec Jean-Michel Bazire à son sulky, il n'a connu une seul fois la défaite en huit sorties, c'était le jour de ses débuts quand il concluait deuxième en juillet 2019 à Vichy. Depuis, Ganay de Banville est devenu vainqueur de Groupe 3 (en septembre à Vincennes). Jean-Michel Bazire nous a confié ce dimanche : « Il s’impose bien. J’ai laissé passer en face Christophe [Chalon au sulky de Gala Téjy] car cela ne servait à rien de se battre si loin du but. Il avait très bien travaillé à Grosbois après son dernier succès et il est monté en condition. Il s’est mis à son travail. » L’entraîneur fait par ailleurs une comparaison avec son champion Dorgos de Guez, nous expliquant : « Il est solide, facile à driver, possède un super moteur et est élégant. De ce point de vue, j’aime à l’appeler mon petit Dorgos de Guez. » Et si Ganay de Banville attaquait rapidement les Groupes 2 et donc l’élite de sa génération ? Rien n’est moins sûr pour JMB qui continue : « C’est un cheval qui va avoir encore un programme fermé jusqu’à 200 000 €. Après seulement, on verra les meilleurs. » Deuxième avec Gala Téjy (Atlas de Joudes), Christophe Chalon était très satisfait de la performance de son cheval : « Il a encore besoin d’apprendre à changer de vitesse à l’attelé. Il est encore ferré, il y a encore deux ou trois choses à améliorer. Il ne devrait pas courir la Finale Nationale où il serait contraint de rendre 50 mètres. Il est possible que je le remette au monté prochainement. Ses problèmes de dos semblent disparus. Il est bien souple actuellement même sur les pistes fermes comme celle de Laval aujourd’hui. L’objectif est encore loin : c’est le Prix de Normandie l’année prochaine. »

D'où vient-il ?

C'est le premier des trois produits répertoriés de sa mère, Anaïs de Banville 1'17'' (Quaker Jet), qui n'a pu que se placer, à quatre reprises, dans le nord de la France. La deuxième est Hope de Banville, une fille de Késaco Phédo non qualifiée, et le troisième son foal de l'année, Legend de Banville, par Chablis d'Herfraie. Anaïs de Banville est la sœur de Quéron de Banville 1'13'' (Epicondyle) et de Rush de Banville 1'15'' (Achille), qui totalisent, à eux deux, près de 250.000 € de gains. Comme tous les "Banville", Ganay de Banville, né des oeuvres du champion pluridisciplinaire Jasmin de Flore 1'13'', provient de l'élevage du G.A.E.C .de Banville, animé, dans la Manche, par la famille Duprey.

5e | PRIX PARIS TURF
Att - 2850 m - Course A - 31 000 €
GANAY DE BANVILLE 1'14"2
Jasmin de Flore x Anais de Banville (Quaker Jet)
Driver : J.-M Bazire - Entraîneur : J.-M Bazire
Propriétaire : Ec. J. M. Bazire - Eleveur : G.A.E.C. du Petit Banville
2e Gala Tejy 1'14"3 Atlas de Joudes x Aurore des Charmes
3e Glorieux 1'15" Severino x Korella
4e : Galeo - 5e : Golden Visais - 6e : Genlou Blond - 7e : Get Happy
A voir aussi :
...
Beads dans le "Luxebourg",
c'est l'Amérique !

Acteur en vue du meeting d'hiver mais finalement passé à côté d'une qualification dans le Prix d'Amérique Legend Race, Beads (Archangel) gagne sa course de prestige, laquelle joue en plein son rôle historique de consolante : le Prix du ...

Lire la suite
...
Anthony Barrier retrouve le sourire

Il y avait du monde pour accueillir Anthony Barrier et Image Charentaise (Canadien d'Am) à l'arrivée de l'épreuve de clôture de cette réunion veille de Prix d'Amérique Legend Race. Une épreuve que le pilote mayennais ne ...

Lire la suite
...
Express de l'Iton transforme en victoire son engagement en or

À 340€ du plafond des gains, présenté avec un émoji vert, Express de l'Iton (Echo) a su transformer ce superbe engagement en victoire dans le Prix de Vittel. Le jour de l'anniversaire de Patrick Terry son entraîneur, il y a ...

Lire la suite
...
Jean-Michel Bazire lance son week-end

On a beau avoir vingt Sulky d'Or à son palmarès, avoir gagné toutes les plus grandes courses de Vincennes, à commencer le Prix d'Amérique Legend Race à quatre reprises, terminer régulièrement tête de liste du meeting d'hiver de ...

Lire la suite